Les courses de patinage sont devenues des compétitions réglementées il y a plus de 80 ans. Depuis, des femmes du monde entier se sont organisées pour pratiquer ce sport de contact révolutionnaire et inclusif… Montez sur les roues, le spectacle commence !

 

Qu’est-ce que Roller Derby ?

 

Le Roller Derby est un sport de contact sur patins qui se pratique sans ballon, sur une piste ovale et entre deux équipes féminines.

 

Il a été créé en 1935 par un groupe de patineuses américaines qui ont commencé à organiser des courses de patinage en équipe (des catégories masculines ont été intégrées plus tard). La mécanique du jeu consiste à compléter le plus de tours complets de l’ovale de la piste dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

 

Dans un match, les deux équipes s’affrontent pour accumuler le plus de points au fur et à mesure que leur « marqueuse » dépasse les défenseurs adverses qui bloquent son chemin.

 

Roller Derby Girls

 

La philosophie de ce sport est l’inclusion, la diversité et l’autogestion des joueuses à travers des assemblées, où l’on élit des capitaines et des entraîneurs.

 

Dans un match jouent 5 Roller Derby Girls ou joueuses par équipe (une quinzaine en comptant les remplaçantes) : quatre bloqueurs (défense) et une jammer (marqueuse qui porte une étoile sur son casque), qui est chargée de marquer des points à chaque fois qu’elle dépasse les rivales.

 

Les adversaires doivent essayer d’empêcher, en se basant sur la force, la vitesse et la stratégie (et le contact), que la jammer ne passe pas sa barrière, tandis que sa marqueuse essaie aussi de marquer.

L’histoire du Roller Derby

 

Le terme Roller Derby remonte à 1922, lorsque le Chicago Tribune l’a utilisé pour décrire des courses de patins qui duraient plusieurs jours.

 

Les journalistes sportifs qui diffusaient ces marathons ont commencé à mettre l’accent sur le contact physique et le travail d’équipe, soit les aspects les plus fascinants de ce sport. Dans les années 1970, des courses de Roller Derby sont diffusées à la télé avec des patineurs vétérans.

 

Mais ce n’est qu’en 2000 que ce sport de patins a refait surface au Texas. En 2004, un groupe de femmes a créé l’actuelle Women’s Flat Track Derby Association (WFTDA), une entité qui coordonne et établit les règles régissant la compétition de toutes les équipes féminines dans le monde.

 

 

Les règles du Roller Derby

 

Durée : un match se compose de deux périodes de 30 minutes qui, à leur tour, sont divisées en petits intervalles allant jusqu’à 2 minutes, appelés jams.

 

Équipe gagnante : l’équipe avec le plus de points à la fin du match gagne, c’est-à-dire l’équipe qui a fait le plus de tours de l’ovale. En cas d’égalité, un jam supplémentaire est joué (sans jammer) et le score est marqué à partir de la première passe jusqu’à ce que l’une des équipes gagne.

 

Identifications : le casque rayé est utilisé pour le pivot (un bloqueur avec une position spéciale de défense) ; le couvre-casque avec 2 étoiles est utilisé pour le jammer et le reste des bloqueurs n’a aucun signe distinctif.

 

Positions : les bloqueurs des deux équipes commencent la partie en formant un peloton (pack). Les deux jammers ne font pas partie du pack et se placent derrière celui-ci.

 

Départ : un coup de sifflet court (jam timer) marque le début du match. Le peloton et les marqueurs commencent à patiner (en essayant de passer les défenses).

 

Fautes : il est interdit de pousser avec les coudes, la tête et les pieds, mais également de toucher au-dessus des épaules, sous les cuisses et d’attaquer par derrière.

 

Le Roller Derby est un sport de contact, de force et de stratégie, mais dans lequel, priment avant tout, la camaraderie et la fraternité. Parce que même les rivales sont des équipières.

 

Sources :

 

World Skate Roller Derby Technical Commission

 

Women’s Flat Track Derby Association (WFTDA)

 

Nidaros Roller Derby