L’acidocétose diabétique peut devenir un problème majeur chez les personnes atteintes de diabète. Elle se produit lorsque le corps commence à décomposer la graisse trop rapidement. Nous vous expliquons cela en détail.

 

Le corps a besoin d’énergie pour assurer ses fonctions vitales de base. L’une des principales sources d’énergie du corps est le glucose. Mais quand il est bas, le corps commence à brûler les graisses. Le foie transforme alors cette graisse en un combustible appelé cétones. Ce sont des substances chimiques que le corps produit lorsqu’il décompose la graisse.

 

L’organisme fait cela lorsqu’il n’a pas assez d’insuline pour utiliser le glucose, sa source d’énergie habituelle. Lorsque les cétones s’accumulent dans le sang, celui-ci devient plus acide, ce qui peut provoquer des vomissements et des douleurs abdominales. C’est un signe que le diabète est hors de contrôle.

Si le niveau d’acidité dans le sang est extrême, l’acidocétose peut provoquer une chute très importante de la pression artérielle.

 

Qu’est-ce que l’acidocétose diabétique ?

Les cétones sont généralement produites par le foie lorsque l’organisme décompose les graisses après un long moment depuis le dernier repas. Ces cétones sont utilisées, dans la plupart des cas, par les muscles et le cœur.

Mais lorsqu’elles sont produites trop rapidement et s’accumulent dans le sang, elles peuvent être toxiques. C’est ce qu’on appelle l’acidocétose. Lors d’un épisode d’acidocétose, le taux de sucre dans le sang peut atteindre plus de 400 milligrammes par décilitre.

Parfois, l’acidocétose diabétique est le premier signe de diabète de type 1 chez des personnes qui n’ont pas encore été diagnostiquées. Dans d’autres cas, il se peut qu’elles aient été diagnostiquées et qu’une infection, une blessure ou une maladie grave puisse entraîner une acidocétose diabétique.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent également développer une acidocétose diabétique, bien que celle-ci soit moins fréquente.

 

Acidocétose diabétique : symptômes et traitement

 

Quelles sont les principales causes de l’acidocétose diabétique ?

L’acidocétose diabétique est généralement déclenchée par l’une de ces deux raisons :

  • Insuline insuffisante. Il se peut que vous n’ayez pas injecté suffisamment d’insuline ou que vous ayez besoin de plus d’insuline que d’habitude en raison d’une maladie. La meilleure prévention est le maintien d’un bon contrôle de la glycémie.
  • Certaines infections. Il est important de vérifier votre glycémie plus souvent pendant une infection. De cette façon, il est possible d’adapter le traitement si nécessaire.

 

Les symptômes de l’acidocétose diabétique

Dans la plupart des cas, les symptômes ont tendance à apparaître très rapidement. Ils évoluent sur une période de 24 heures si le taux de glucose dans le sang augmente et reste trop élevé. Les plus courants sont :

  • Soif excessive
  • Besoin d’uriner souvent
  • Nausées et vomissements
  • Douleurs abdominales
  • Faiblesse ou fatigue
  • Essoufflement ou confusion

 

D’autres signes plus spécifiques peuvent également apparaître et sont généralement détectés par des analyses de sang et d’urine. Il s’agit principalement d’un taux élevé de sucre dans le sang (hyperglycémie) et d’un taux élevé de cétones dans les urines.

Ces tests permettent de vérifier le nombre de particules dissoutes dans le sang, la concentration de certains électrolytes dans le sang, tels que le sodium, le potassium et le bicarbonate, le nombre de globules rouges et blancs et la fonction rénale.

 

Comment traite-t-on l’acidocétose diabétique ?

Le traitement nécessite l’administration de liquides par voie intraveineuse pour corriger la déshydratation et remplacer les sels que l’organisme peut perdre. L’injection d’insuline est également nécessaire pour supprimer les corps cétoniques que l’organisme fabrique et permettre aux cellules de commencer à utiliser plus de glucose.

Si la cause de l’acidocétose diabétique est une infection, il faut prévoir un plan de prise d’insuline en quantité correcte. Il est également possible d’utiliser des antibiotiques pour traiter l’infection.

Dans tous les cas, il est nécessaire de souvent contrôler les taux de glycémie et d’acidité dans le sang et d’administrer des suppléments de potassium pour rétablir ses niveaux dans l’organisme si besoin.

Il est important que le médecin ausculte la personne pour identifier rapidement le problème et prévenir les complications. Les signes vitaux (température, pouls, respiration et tension artérielle) et la production d’urine sont étroitement surveillés jusqu’à ce que tout revienne à la normale.

N’oubliez pas de surveiller les signes que votre corps vous envoie et ne retardez pas votre consultation chez le médecin si vous pensez que c’est nécessaire.

 

Sources :

  • Clinique Mayo
  • Harvard Medical School