Lorsqu’un médecin vous demande de faire analyser votre cholestérol, il vous demandera généralement aussi de faire mesurer vos triglycérides. Mais que sont les triglycérides et que se passe-t-il si leur taux est élevé ? Nous répondons à vos questions et vous conseillons pour les garder sous contrôle.

Nous en entendons parler souvent. Les triglycérides sont sur toutes les lèvres, et maintenir des niveaux corrects est essentiel pour une bonne santé cardiovasculaire.

Pourquoi leur taux est-il souvent élevé ? Qu’est-ce qui provoque l’augmentation des triglycérides ? Examinons ces questions pour en savoir plus.

 

Avoir des « triglycérides élevés » : qu’est-ce que cela signifie et quelles sont les causes ?

 

Que sont les triglycérides ?

Les triglycérides sont un type de graisse présent dans le sang et une mesure importante de la santé cardiaque.

Lorsque nous mangeons, notre corps transforme toutes les calories que nous n’avons pas besoin d’utiliser immédiatement en triglycérides, qui sont stockés dans les cellules graisseuses. Les hormones libèrent ensuite des triglycérides pour fournir de l’énergie entre les repas.

Si nous absorbons plus de calories que nous n’en brûlons, nous sommes susceptibles de souffrir d’hypertriglycéridémie, communément appelée triglycérides élevés. Une analyse de sang nous en dira plus, car elle déterminera le niveau de triglycérides dans notre sang.

 

Combien de triglycérides faut-il avoir ?

Lorsqu’un médecin prescrit un test de cholestérol, il demande généralement que l’on mesure les triglycérides pour voir s’ils se situent dans une fourchette saine. Ces valeurs indiquent le niveau de ces graisses dans le sang.

    • Il est sain de maintenir les triglycérides en dessous de 150 mg/dl.
    • Légèrement élevé. Lorsque le taux se situe entre 150 et 200 mg/dl.
    • Elevé. Lorsque les triglycérides sanguins se situent entre 200 et 500 mg/dl.
    • Très élevé ou sévère. Cela se produit lorsque les taux sont supérieurs à 500 mg/dl.

 

Taux élevé de triglycérides dans le sang

Au-delà de 200 mg/dl, il existe un risque de pathologies telles que l’artériosclérose et la pancréatite, et de maladies cardiovasculaires (comme l’infarctus aigu du myocarde), de plus en plus fréquentes chez les jeunes qui mènent un mode de vie malsain et sédentaire. Les personnes en surpoids et obèses sont plus sujettes aux maladies cardiaques.

À l’inverse, un taux de triglycérides très bas, appelé hypotriglycéridémie, peut également constituer un problème. Ceux dont le taux est inférieur à 50 mg/dl souffrent souvent d’une perte de poids rapide et d’une masse musculaire importante, et peuvent souffrir de modifications inflammatoires de la rétine.

 

Triglycérides et cholestérol : différences et taux sanguins

Les triglycérides et le cholestérol sont liés. Les triglycérides et le cholestérol sont deux types de graisses qui circulent dans le sang. Les triglycérides stockent les calories non utilisées et fournissent de l’énergie, tandis que le cholestérol est utilisé pour construire les cellules et certaines hormones.

Un taux de cholestérol allant jusqu’à 200 mg/dl est considéré comme normal, soit 50 mg de plus que les triglycérides. Au-dessus de 200 mg/dl, on parle d’hypercholestérolémie. Il est possible d’avoir un taux de cholestérol et de triglycérides élevé, mais aussi un taux de cholestérol élevé et des triglycérides faibles. Une alimentation saine et le respect de certaines habitudes permettent d’abaisser et de maintenir ces deux marqueurs.

 

Régime alimentaire pour réduire le cholestérol et les triglycérides

Un régime riche en calories, la consommation d’aliments riches en graisses et d’alcool, un manque d’exercice physique et le tabagisme peuvent augmenter les taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang. Suivre certaines directives peut aider à les faire baisser et à les maintenir à des niveaux sains :

    • Alimentation équilibrée.

Mangez plus de fruits, de légumes, de légumineuses et de céréales complètes, et réduisez votre consommation de sucre et de graisses trans (transformées). Évitez l’alcool, qui est nocif pour les triglycérides.

    • Poids sain.

Si vous souffrez d’hypertriglycéridémie légère à modérée, réduisez votre apport calorique quotidien, car les calories peuvent être transformées en triglycérides, qui sont stockés sous forme de graisse.

    • Oméga 3.

Puleva Biotech a constaté que les aliments riches en ces acides gras (poissons gras, huile d’olive, noix) peuvent réduire l’hypertriglycéridémie et le risque cardiovasculaire.

    • Exercice régulier.

Les médecins conseillent de pratiquer une demi-heure d’activité physique chaque jour, ou au moins 4 à 5 fois par semaine. L’exercice régulier peut réduire les triglycérides dans le sang.

    • Médicaments.

Des médicaments sont souvent nécessaires pour faire baisser les triglycérides. Les statines, les fibrates et la niacine sont les plus couramment utilisés.

 

Comme vous pouvez le constater, l’alimentation et le sport jouent un rôle essentiel dans le maintien de niveaux adéquats de triglycérides dans le sang. Un suivi médical et des analyses de sang vous aideront à prévenir les maladies cardiovasculaires.

 

Sources :