Les résolutions ont du bon. Les priorités aussi à condition de bien prendre le temps de les définir. Dans ce but posons-nous deux questions : 1. est-ce que je serai satisfait dans un an si je les réalise ? 2. Et idem dans dix ans ? Dans la vision courte, nous apprécions surtout le jugement des autres, et dans la vision longue ce qui compte le plus pour nous. Un mix s’impose !