Nous sommes à une période de pointe en matière d’accès à l’information et nous disposons des systèmes de santé les plus avancés de tous les temps. Pourtant, des millions d’Européens mourront ou tomberont malades à cause d’une maladie cardiaque, d’un cancer du poumon, d’une attaque ou du diabète. Tous ces éléments sont liés à leurs habitudes de santé. En réalité, beaucoup veulent apporter des changements positifs dans leur vie, mais ne savent pas comment ou ne parviennent pas à rester motivés. Nous vous expliquons ce que font ceux qui ont réussi.

 

 

Par le Dr Pedro L. González, spécialiste en médecine préventive, journaliste scientifique et coach de vie.

 

Dans la région européenne, le surpoids et l’obésité ont atteint des proportions épidémiques, avec des niveaux de prévalence plus élevés chez les hommes (63 %) que chez les femmes (54 %). Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 60 % des facteurs liés à la santé et à la qualité de vie d’un individu sont liés au mode de vie.

Modifier durablement son mode de vie est un processus qui demande du temps, du dévouement et de la patience. Les psychologues ont constaté qu’il faut en moyenne 66 jours pour qu’une nouvelle habitude devienne automatique, mais en réalité la création et le maintien de changements de style de vie dépendent largement de l’individu.

C’est pourquoi il est important d’établir des changements d’habitudes qui s’intègrent dans votre vie et de vous donner du temps pour trouver le rythme qui vous convient. Il n’est pas facile de trouver le bon moyen de se motiver à faire de meilleurs choix de vie. Toutefois, nous savons qu’il existe plusieurs facteurs communs aux personnes qui parviennent à effectuer des changements positifs :

1) Ils suivent leurs paramètres de santé. Pour jouir d’une pleine santé, il y a un certain nombre de paramètres qui doivent être contrôlés régulièrement, et plus vous vieillissez, plus vous devez les contrôler fréquemment.

  1. Tension artérielle inférieure à 120 mmHg en systolique et 80 mmHg en diastolique.
  2. Un IMC (mesure du rapport entre la taille et le poids) inférieur à 27 ou, mieux, un rapport taille/hauteur compris entre 0,40 et 0,55.
  3. Cholestérol LDL (facteur de risque de maladie cardiaque) inférieur à 70 mg/j.
  4. Une glycémie à jeun (associée au diabète) inférieure à 106 mg/dL.

Le baromètre de la réussite sanitaire est le suivant : des résultats normaux sur ces indicateurs et la garantie que les vaccinations sont à jour.

2) Ils ne consomment pas de substances toxiques, comme l’alcool ou le tabac, et suivent un programme de réduction du stress.

3) Ils mesurent eux-mêmes ces indicateurs et d’autres à l’aide de capteurs d’activité (wearables). Ils obtiennent ainsi des informations en temps réel sur leurs habitudes de santé. Ils suivent leurs pas, leurs minutes d’activité, leur fréquence cardiaque, leurs calories, leur qualité de sommeil et bien plus encore.

Même si tout le monde n’aime pas ces aides, la technologie peut constituer une excellente forme de motivation en fixant des repères et des objectifs. Et elle peut vous aider à essayer d’atteindre ces objectifs, surtout si elle est associée aux encouragements d’un coach. Le contact humain est essentiel pour donner un sens à la technologie et faire en sorte que les changements soient durables.

4) Ils se fixent des objectifs réalistes et réalisables. L’idéal est de se concentrer sur le développement d’un seul comportement à la fois. Au lieu d’espérer courir un marathon dans six mois, essayez de courir 5 km et de vous préparer au marathon. Commencer par un petit objectif que vous pouvez atteindre, puis le développer, vous aidera à conserver votre élan et votre motivation.

5) Ils ont un ou plusieurs partenaires, pour un mode de vie sain. Ils recherchent un écosystème intégré à leur propre tribu, une communauté de personnes qui se soutiennent mutuellement pour atteindre leurs objectifs. Avoir un (ou plusieurs) partenaire(s) dans votre quête de changement de comportement est la variable la plus prédictive de la réussite.

6) Ils cherchent des incitations financières pour leurs bonnes habitudes. Les incitations financières importantes ont toujours été un moteur du changement de comportement. Ainsi, les personnes qui ont modifié leurs habitudes de santé de manière positive ont tendance à bénéficier de meilleures conditions d’assurance maladie, à jouir d’une meilleure productivité au travail, d’une carrière plus longue et aussi à moins s’inquiéter de l’impact financier de la maladie en raison d’un arrêt de travail moins long.

 

Sources :

  • Rapport régional européen de l’OMS sur l’obésité 2022. 2 May 2022
  • Comment se forment les habitudes : modélisation de la formation des habitudes dans le monde réel. Phillippa Lally, Cornelia H. M. van Jaarsveld, Henry W. W. Potts, Jane Wardle First published: 16 July 2009 https://doi.org/10.1002/ejsp.674
  • Impact du mode de vie sur la santé. Farhud DD.. Iran J Public Health. 2015 Nov;44(11):1442-4. PMID: 26744700; PMCID: PMC4703222.
  • Synthèse qualitative des facteurs influençant le maintien des changements de comportement en matière de mode de vie chez les personnes à haut risque cardiovasculaire Murray, J., Fenton, G., Honey, S. et al.. BMC Cardiovasc Disord 13, 48 (2013). https://doi.org/10.1186/1471-2261-13-48