Fumer pendant la grossesse implique d’accepter un certain nombre d’effets néfastes pour la santé de la mère et du bébé. Arrêter de fumer est un processus difficile, c’est pourquoi aujourd’hui, en cette Journée mondiale contre le tabac, nous voulons vous aider à y parvenir. Nous vous proposons plusieurs conseils pour vous aider à exclure le tabac de votre grossesse et de votre vie.

 

Le tabagisme est l’un des principaux facteurs de risque de plusieurs maladies chroniques. Par exemple, le cancer (empêche également l’organisme de le combattre) et les maladies pulmonaires et cardiovasculaires. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère cette habitude comme une épidémie et l’une des plus grandes menaces pour la santé publique. Il tue plus de 8 millions de personnes chaque année. Parmi elles, plus de 7 millions sont des consommateurs directs et environ 1,2 million sont des non-fumeurs exposés à la fumée des autres.

 

Le fait d’être enceinte ne ralentit pas les conséquences négatives du tabagisme. Selon les experts, lorsqu’une femme enceinte fume, le monoxyde de carbone et la nicotine contenus dans la fumée de tabac peuvent interférer avec l’apport d’oxygène au fœtus. De plus, la nicotine traverse facilement le placenta et ses concentrations dans le fœtus peuvent être jusqu’à 15 % plus élevées que celles de la mère.

 

Par conséquent, le fait de fumer pendant la grossesse peut entraîner un certain nombre de conséquences néfastes :

  • Avortement : une perte inattendue du bébé.
  • Grossesse extra-utérine : lorsque l’ovule fécondé s’implante à l’extérieur de l’utérus (où le bébé se développe habituellement). En général, il en résulte une fausse couche.
  • Décollement placentaire : lorsque le placenta (qui fournit l’oxygène et les nutriments au bébé) se décolle trop tôt de l’utérus. Cela peut provoquer une hémorragie chez la mère. Mais également diminuer ou stopper l’apport d’oxygène et de nourriture au bébé.
  • Placenta previa : lorsque le placenta recouvre le col de l’utérus (l’extrémité inférieure et l’ouverture de l’utérus). Cela peut provoquer de graves hémorragies pendant la grossesse et l’accouchement.
  • Prééclampsie : lorsque la mère souffre d’hypertension et de gonflement des pieds, des jambes et des mains. Cela peut entraîner de graves complications pour la mère et le bébé, comme le décollement du placenta et la naissance d’un bébé prématuré.
  • Naissance prématurée : lorsque le bébé naît trop tôt. Les bébés qui survivent à une naissance prématurée peuvent avoir des problèmes respiratoires, des problèmes de digestion et des hémorragies cérébrales. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, il peut souffrir de retards de développement.

 

En outre, fumer pendant la grossesse comporte également le risque de souffrir du syndrome de mort subite du nourrisson.

 

Les avantages d’arrêter de fumer

 

Le meilleur moment pour arrêter de fumer est avant de tomber enceinte. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous défaire de cette habitude plus tard. Pendant la grossesse (surtout au début), vous pouvez arrêter à tout moment, ce qui sera bénéfique pour la santé de votre bébé.

 

Voici les avantages d’arrêter de fumer.

Pour le nouveau-né :

  • Il recevra plus d’oxygène, même après avoir arrêté la veille de l’accouchement.
  • Il grandira mieux.
  • Il aura moins de chances de naître prématurément.

 

Pour la mère :

  • Vous aurez plus d’énergie.
  • Vous pourrez respirer plus facilement.
  • Vous serez moins susceptible de souffrir de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux, de cancer du poumon, de maladies pulmonaires ou d’autres maladies liées au tabagisme.

 

Une fois le bébé rentré à la maison, il est tout aussi important de maintenir un environnement sans fumée et de le protéger du tabagisme. Ainsi, il sera moins susceptible de souffrir de toux, de rhumes, de bronchites, de pneumonies et d’otites, entre autres maladies respiratoires. Il sera également moins susceptible de devenir un fumeur à l’âge adulte.

 

Comment arrêter de fumer

 

Arrêter de fumer peut être très difficile, même si l’on connaît les avantages de se défaire de cette habitude. Les nausées empêchent certaines femmes de continuer à fumer, mais pas toutes.

 

Cependant, avant de tomber enceinte, vous pouvez commencer à débarrasser votre corps de la nicotine et d’autres produits toxiques. Cela facilitera la conception. Bien entendu, pendant la grossesse, n’importe quel moment est propice pour arrêter de fumer.

 

Voici quelques conseils pour arrêter de fumer pendant votre grossesse :

  • Rappelez-vous les raisons de votre effort. Identifiez les raisons pour lesquelles vous souhaitez arrêter de fumer (améliorer la santé de votre bébé et la vôtre, économiser de l’argent, etc.) Rappelez-vous régulièrement ces raisons.

 

  • Créez un plan pour arrêter de fumer. Parlez-en à votre médecin ou à votre centre de santé. Il existe des lignes directrices élaborées par des organismes de référence pour vous aider à arrêter de fumer.

 

  • Créez une zone non-fumeurs. Retirez de votre maison et de votre véhicule tout ce qui vous fait penser à fumer : paquets de cigarettes, briquets, cendriers, vaporisateurs, cigarettes électroniques… N’oubliez pas non plus de bien aérer votre maison pour éliminer l’odeur du tabac.

 

  • Évitez les déclencheurs. Il peut s’agir de personnes, de lieux, de choses et de situations qui vous incitent à fumer ou, du moins, qui en provoquent le besoin. Excluez le tabac de votre routine habituelle.

 

  • Cherchez du soutien. Informez votre entourage (famille et amis) que vous allez arrêter de fumer. Demandez-leur de vous soutenir et dites-leur comment vous voulez qu’ils vous aident pendant ces premières semaines. Par exemple, de ne pas fumer en votre présence ou de se joindre à votre défi d’arrêter de fumer.

 

  • Occupez vos journées. Imposez-vous des tâches, faites de l’exercice régulièrement, planifiez des loisirs. L’inactivité conduit parfois à fumer.

 

  • Libérez-vous du stress. Faites des exercices de relaxation pour rester calme et vous éloigner du stress et de l’envie de fumer. Et, si vous avez besoin de quelque chose dans votre main ou votre bouche, préparez des collations saines. Évitez la caféine.

 

  • Restez vigilants et positifs à la fois. Arrêter de fumer prend du temps et est un processus difficile. Ne vous inquiétez pas si jamais vous tombez, vous pouvez toujours recommencer. Bien sûr, vous devez vous récompenser lorsque vous réussissez à gagner de petites batailles ou que vous décidez que vous avez finalement réussi à vous en sortir.

 

N’oubliez pas qu’il est normal de ressentir des symptômes de sevrage lorsque vous arrêtez de fumer (les experts estiment que cela peut durer de 4 à 12 semaines). De fait, environ 85 % des personnes qui décident d’arrêter de fumer en sont atteintes. Cela explique le taux élevé d’abandons.

 

C’est pour cette raison qu’il est fondamental de consulter votre médecin pour qu’il puisse vous prescrire des produits à base de nicotine pour combattre le manque. Retenez que la priorité pour votre bébé est d’éliminer les poisons liés à la combustion du tabac : le monoxyde de carbone qui le prive d’oxygène et les goudrons. La nicotine quant à elle sera un moindre mal, et il vaut infiniment mieux la prendre avec des substituts par exemple, qu’en fumant. Et si la nicotine vous aide à supporter le manque et à tenir, elle est votre alliée pour que vous puissiez sortir ex-fumeuse de votre grossesse !

 

Sources :