Tout le monde n’a pas la même capacité d’ouverture des jambes : pour certains, c’est vraiment facile, mais pour d’autres, c’est beaucoup plus difficile. Cependant, presque tout le monde peut améliorer sa technique en la travaillant correctement. Nous vous expliquons comment procéder étape par étape, quel que soit votre âge ou votre sexe.

L’ouverture des jambes, ou ce que l’on appelle en termes sportifs le grand écart, est un exercice dans lequel on tend les jambes dans des directions opposées. Tandis qu’on les tend, on aligne les jambes l’une par rapport à l’autre afin de former un angle de 180º (voire plus dans certains cas). C’est une pratique courante dans les activités sportives telles que la gymnastique rythmique, la gymnastique artistique, le patinage artistique, la danse classique, les arts martiaux ou la natation synchronisée.

 

Quelques conseils pour commencer à assouplir l’ouverture des jambes

Certaines personnes ont plus de flexibilité et d’élasticité que d’autres et ont donc besoin de faire moins d’efforts. D’autres auront besoin de plus de temps et d’entraînement pour y parvenir. Quoi qu’il en soit, la meilleure chose à faire avant d’essayer le grand écart est de tenir compte de ces considérations :

  • S’étirer d’abord : en essayant d’ouvrir vos jambes, vous risquez de vous blesser les ischio-jambiers ou les fléchisseurs de la hanche si vous ne faites pas attention. Avant de commencer, il faut s’étirer, petit à petit, sans forcer les muscles, car ils pourraient se briser si on les étire trop. Selon l’Institut de technologie du Massaschusetts, il est important d’étirer les fessiers, les ischio-jambiers, les quadriceps et les fléchisseurs de la hanche.

 

  • Prendre son temps : avant de commencer, nous devons être conscients que l’ouverture des jambes ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut être patient et donner le temps à son corps de changer lentement.

 

  • S’échauffer : il est conseillé de faire un peu d’exercice avant de commencer à faire des étirements statiques. Cela permettra de réchauffer le corps et de faciliter le mouvement des articulations, en réduisant ainsi le risque de blessures éventuelles.

Vous devez garder à l’esprit que lorsque vous vous étirez, vous ressentirez une douleur, mais elle ne doit pas être aiguë, car vous pourriez vous blesser, prévient la clinique Mayo.

 

Exercices pour parvenir à assouplir l’ouverture des jambes

La souplesse est une chose qui s’apprend et se travaille. Avec une pratique régulière et de l’assiduité, vous serez en mesure de réaliser une nette évolution et vous pourrez même peut-être arriver à faire un grand écart. Cela dépendra non seulement de la pratique, mais aussi de l’anatomie osseuse de votre bassin. Mais vous pouvez progresser vers cet objectif. Voici quelques exercices qui vous aideront à progresser :

  • Grenouille : cet exercice est simple et aide à échauffer les hanches. Asseyez-vous sur vos jambes, face contre terre, en gardant les pieds en arrière, en séparant vos genoux autant que vous le pouvez. Vous devez laisser tomber les hanches et ouvrir les cuisses. Certaines personnes arriveront à s’allonger complètement, d’autres non, selon l’ouverture de leurs hanches.

 

  • Papillon : cet exercice permet d’étirer l’intérieur des cuisses et de rendre la zone de l’aine plus souple. Pour l’exécuter, asseyez-vous et rapprochez la plante de vos pieds en pliant les jambes. Poussez vos genoux vers le sol sans forcer, petit à petit. Vous pouvez aussi prendre vos talons et les amener vers vous. Laissez vos genoux tomber au sol. Vous pouvez vous pencher en avant jusqu’à ce que votre poitrine soit au-dessus de vos pieds pour vous étirer davantage.

 

  • Demi-squat : il permet de faire travailler les muscles de l’intérieur des cuisses et d’étirer les hanches et les jambes. Les jambes écartées, pliez votre genou droit pour vous accroupir. Placez vos mains sur le sol en vous penchant vers l’avant. Gardez la plus grande partie de votre poids sur vos mains si l’étirement est trop intense.

 

  • Jambes au mur : avec cet exercice vous remarquerez si vous évoluez ou non. Face à un mur où il n’y a pas d’obstacles, allongez-vous avec les fesses près de celui-ci, en appuyant également vos jambes en les étirant vers le haut. Avec le bas du dos collé au sol, ouvrez vos jambes au maximum, sans les séparer du mur. Maintenez cette position pendant quelques minutes, en essayant de vous détendre. Peu à peu, vos jambes s’ouvriront de plus en plus et descendront. Pour revenir à la position initiale, vous devrez fermer les jambes lentement, sans vous précipiter, sans perdre votre position, afin de ne pas vous blesser.

 

Lorsque vous serez parvenu à assouplir l’ouverture de vos jambes, n’oubliez pas que vous devez continuer à vous entraîner, sinon vous perdrez tout ce que vous aurez accompli. Il est très important de ne pas se comparer aux autres, nous sommes tous différents et nous arrivons tous à des endroits différents. Faites en fonction de vos possibilités.

Améliorer sa souplesse est essentiel non seulement pour réaliser des postures spécifiques, mais aussi pour améliorer la santé et le bien-être général, pour prévenir les malaises, les douleurs et les blessures. Motivez-vous à vous exercer pour vous sentir mieux.

 

Sources :