Un bon niveau de testostérone est essentiel pour prévenir les maladies, rester en bonne santé et avoir de la vitalité. Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à des produits chimiques pour augmenter le taux de cette hormone dans l’organisme. En changeant certaines habitudes quotidiennes, nous pouvons atteindre la dose idéale et nous sentir mieux.

La testostérone est la principale hormone sexuelle masculine, bien que les femmes en aient aussi en petite quantité. Elle est produite dans les testicules chez l’homme et dans les ovaires chez la femme.

Il est important d’avoir des niveaux optimaux de cette hormone à l’âge adulte et avancé pour la santé en générale, le risque de maladie, la composition du corps et la fonction sexuelle.

L’augmentation du taux de testostérone peut également entraîner une prise de masse musculaire et de vitalité rapide.

 

La testostérone : l’hormone sexuelle masculine

La testostérone est la principale hormone anabolique et sexuelle chez les êtres humains. C’est un androgène, ce qui signifie qu’elle stimule le développement des caractéristiques masculines. Elle est responsable du désir et de la fonction sexuelle, de l’hypertrophie musculaire, de la densification osseuse et de la croissance des cheveux.

Présente à des niveaux beaucoup plus élevés chez les hommes que chez les femmes, la testostérone amorce le développement des organes reproducteurs internes et externes de l’homme pendant le développement du fœtus et est essentielle à la production de sperme.

La testostérone est liée à de nombreux changements observés chez les garçons pendant la puberté, notamment l’augmentation de la taille, la croissance des poils sur le corps, l’agrandissement du pénis, des testicules et de la prostate, et les changements de comportement sexuel.

Comment augmenter naturellement notre taux de testostérone

 

Quels sont les symptômes d’un faible taux de testostérone ?

La production de testostérone peut diminuer avec l’âge. Les niveaux baissent progressivement et diminuent d’environ 1 à 2 % chaque année, selon la Harvard Medical School. On estime que plus d’un tiers des hommes de plus de 45 ans aurait un faible taux de testostérone.

Mais il peut aussi arriver que certains hommes plus jeunes aient une quantité moindre de cette hormone. Ce phénomène est connu sous le nom de syndrome de déficit en testostérone ou de faible taux de testostérone. Le chiffre moyen considéré comme normal se situe entre 400 et 700 nanogrammes par décilitre (ng/dL).

Lorsque les niveaux tombent en dessous de ce qui est considéré comme la norme, cela peut conduire à l’hypogonadisme ou à l’infertilité. Ce problème touche 5 hommes sur 1 000, selon le système de santé publique britannique.

Les autres symptômes d’un faible taux de testostérone sont les suivants :

  • Réduction de la pilosité du corps et du visage
  • Perte de masse corporelle
  • Faible libido
  • Dysfonction érectile
  • Réduction du nombre de spermatozoïdes
  • Augmentation de la taille des seins
  • Irritabilité, manque de concentration et dépression
  • Os fragilisés et risque accru de fractures

 

Une analyse de sang est le moyen le plus courant de détecter un déficit en testostérone.

 

Comment augmenter naturellement notre testostérone

Il existe des moyens d’augmenter le taux de testostérone naturellement et sans avoir recours aux anabolisants. L’essentiel est de changer ses habitudes et d’adopter un mode de vie plus sain.

    • Manger mieux.

Intégrez des aliments probiotiques, des fruits et des légumes (riches en vitamine D et en minéraux tels que le zinc) dans votre alimentation. Buvez plus de 1,5 litre d’eau par jour et réduisez votre consommation d’aliments transformés (riches en graisses, en glucides raffinés et en sucres).

    • Bouger tous les jours.

L’exercice physique augmente la testostérone dans l’organisme. Il vous sera plus utile si vous faites un peu de cardio pour éliminer la graisse corporelle et que vous le complétez par un entraînement de force pour augmenter la masse musculaire (et donc la testostérone).

    • Des stimulants naturels.

Il existe des énergisants, comme l’ashwagandha, dont la consommation est associée à une augmentation de cette hormone. Une étude publiée dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition rapporte que la prise de suppléments de cette racine est associée à une augmentation significative de la masse et de la force musculaires.

    • Gérer le stress.

Des niveaux d’anxiété élevés et prolongés peuvent affecter la capacité à produire de la testostérone, car l’organisme donne la priorité au cortisol par rapport à l’hormone masculine. Essayez de réduire le stress en faisant du sport ou grâce aux techniques de relaxation.

    • Dormir suffisamment.

L’organisme produit la majeure partie de la testostérone la nuit. Le manque de sommeil peut expliquer le nombre de cas de faible testostérone chez les jeunes hommes. Essayez de dormir au moins 7 à 8 heures par jour.

 

Comme vous pouvez le constater, des habitudes de vie plus saines (bien manger, être actif et ne pas fumer) peuvent contribuer à normaliser le taux de testostérone.

 

Sources :

  • Harvard Medical School
  • NHS
  • Journal of the International Society of Sports Nutrition