La maîtrise de soi est essentielle pour un mode de vie sain. Perdre du poids, manger mieux et faire du sport peuvent être des objectifs difficiles à atteindre. La bonne nouvelle est que nous pouvons entraîner et renforcer la volonté avec un peu de pratique.

Imaginez une part de gâteau devant vous. Vous ne pouvez pas résister à la tentation et vous l’engloutissez. En enlevant les miettes de vos lèvres, vous regrettez déjà votre manque de volonté.

La volonté est essentielle pour éviter les habitudes malsaines (comme fumer ou manger certains aliments) et pour adopter un mode de vie sain (faire de l’exercice, manger plus de légumes…).

Nous savons tous que le fait de procéder à certains changements comme ceux-ci peut contribuer à réduire le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et même de cancer.

Mais, comme pour presque tout dans la vie, la maîtrise de soi peut être entraînée, améliorée et renforcée.

 

Comment avoir plus de volonté

 

« Je n’ai aucune volonté »

Beaucoup d’entre nous se répètent souvent cette phrase. Surtout lorsque nous ne nous voyons pas capables d’atteindre nos objectifs et que nous décidons de jeter l’éponge. Cependant, nous ne sommes pas faibles et tout n’est pas perdu. C’est juste une question de pratique.

De nombreux psychologues s’accordent à dire que cette vertu humaine fonctionne comme n’importe quel autre muscle du corps. En d’autres termes, il se fatigue s’il est trop sollicité, il a besoin d’être nourri pour récupérer et, grâce à l’entraînement, il peut être renforcé.

Mais l’entraînement peut représenter un défi. Bien que cela puisse être difficile à court terme, il sera plus facile à long terme de dire non à la tentation, d’aller à la salle de sport et de respecter nos objectifs.

 

Qu’est-ce que la volonté en psychologie ?

Le psychologue Walter Mischel, professeur à l’université de Columbia, a été l’un des premiers à étudier la force de volonté.

Selon lui, la volonté est « juste une question d’apprentissage du contrôle de l’attention et des pensées ». En d’autres termes, le cerveau rationnel peut vaincre le cerveau impulsif. Les deux participent à la prise de décision, mais la volonté détermine les actions.

Ainsi, par exemple, lorsque nous avons envie de sucreries, nous pouvons résister en nous concentrant sur les effets négatifs (caries dentaires ou prise de poids) ou sur des motivations positives (rentrer dans son pantalon préféré). Si on ne mange pas les biscuits, le cerveau rationnel l’emporte.

 

Comment travailler la volonté

Les 10 exercices suivants peuvent nous aider à renforcer notre volonté.

1. Méditation

Cette technique aide le cerveau à se concentrer et à résister aux impulsions et aux instincts. L’université de Californie a découvert que méditer 10 minutes pendant 2 ou 3 jours peut aider le cerveau à mieux se concentrer, à avoir plus d’énergie et moins de stress.

2. Planifier à l’avance

Planifiez votre menu hebdomadaire à l’avance. Vous éviterez ainsi d’acheter des repas tout prêts sur le chemin du retour. Prévoyez également du temps pour faire de l’exercice.

3. Utiliser l’autre main

Choisissez un moment pour utiliser la main opposée (une heure). Le cerveau est programmé pour utiliser la main dominante, et il faut de la volonté pour utiliser la main opposée.

4. Corriger le discours

Essayez de ne pas utiliser de gros mots, dites toujours merci et demandez les choses poliment. L’important est de changer et d’améliorer l’habitude naturelle de la parole.

5. Se fixer des délais

Fixez une date limite pour terminer une tâche et respectez-la. L’université de Floride a montré que ceux qui s’y adonnent améliorent leur productivité, mangent plus sainement et font plus d’exercice.

6. Éviter les tentations

N’achetez pas d’aliments auxquels vous savez que vous ne pouvez pas résister. Si vous mettez votre volonté à l’épreuve, remettez à plus tard ce que vous voulez ou distrayez-vous avec autre chose.

7. Se récompenser

Si vous atteignez une étape importante, célébrez-la avec quelque chose qui ne vous fait pas faire marche arrière. Achetez-vous de nouveaux vêtements après avoir perdu 3 kg. Ou faites-vous une pédicure après avoir couru une course de 5 km.

8. Dormir suffisamment

Cela représente 7 à 9 heures. Lorsque nous sommes fatigués, le corps ne fournit pas assez de glucose au cerveau pour faire tourner le moteur de la volonté.

9. Être gentil avec soi-même

Si vous voulez arrêter de fumer, il se peut que vous fumiez une ou deux cigarettes avant de réussir. Ne vous blâmez pas, soyez gentil avec vous-même et restez fidèle à votre objectif.

10. Ne pas oublier la raison

Gardez à l’esprit la raison qui vous a motivé à franchir le pas. Demandez-vous « comment je veux me sentir ». Visualisez ensuite ce que vous perdrez si vous cédez à la tentation.

 

La volonté de suivre un régime

Selon la Fondation britannique du coeur, il y a trois étapes pour prendre la bonne décision : se fixer des objectifs mesurables, les rendre réalistes et avoir la volonté de s’y tenir.

Pour augmenter les chances de réussite, il est important de se fixer des objectifs réalistes, d’éviter de fixer des objectifs trop stricts et de ne pas laisser un faux pas tout gâcher.

Par ailleurs, le Dr Roy Baumeister, professeur à l’université de l’état de Floride, estime que la volonté est liée à l’énergie dont dispose le cerveau.

Le cerveau utilise 20 % de l’énergie du corps et si nous n’avons pas mangé suffisamment, notre capacité à maintenir la volonté en souffre.

Comme vous pouvez le constater, ces conseils peuvent vous aider à améliorer votre maîtrise de soi et votre persévérance. Car, comme les autres muscles du corps, il est possible de travailler et de renforcer la volonté.

 

Sources :