La mycose des pieds, bien qu’il ne s’agisse pas d’une affection grave, peut causer des démangeaisons ou un rougissement de la peau. Si vous avez remarqué l’apparition de mycose sur vos pieds mais que vous ne savez pas comment l’éliminer, nous avons la réponse. Découvrez les astuces les plus efficaces.

 

Avec l’arrivée du beau temps, nos pieds sont libérés et passent des chaussures aux sandales. Et c’est à ce moment que le risque d’apparition de mycose sur les pieds est le plus grand. Des facteurs tels que la chaleur, la transpiration et le contact avec l’eau peuvent favoriser son apparition.

 

Comment savoir si j’ai une mycose aux pieds ?

 

Les infections du pied peuvent être causées par des champignons (mycoses), des levures ou des moisissures. Les champignons, qui sont généralement très contagieux, essaient d’habiter des zones telles que la peau entre les orteils, la plante du pied et, parfois, les ongles.

Les symptômes qui peuvent nous alerter que nous avons des champignons sont des altérations de la peau :

 

– Rougeur

– Démangeaisons

– Sensation de brûlure (surtout avec de l’eau chaude)

– Desquamation

– Ampoules

– Mauvaise odeur

– Hyperhidrose (transpiration excessive)

 

La contagion peut se produire par contact direct avec des squames de peau infectées, ou par des champignons présents sur le sol mouillé des douches publiques et des piscines, sur les serviettes ou en portant les chaussures d’une autre personne.

Les champignons ne doivent pas être confondus avec les cors, qui sont des callosités qui apparaissent comme un mécanisme de défense face au frottement continu des chaussures ou à une pression continue.

 

Les types de champignons

 

Les médecins indiquent que les infections les plus courantes ont tendance à être :

Le pied d’athlète (ou tinea pedis) : ce nom fait référence aux chaussures portées par les athlètes et qui fournissent l’environnement idéal pour la croissance des champignons. Les démangeaisons commencent habituellement à l’arrière des orteils, dans le pli qui les relie au pied et entre les orteils. La peau devient blanchâtre et peut s’ouvrir et former des fissures douloureuses.

L’onychomycose est une infection des ongles. Dans ce cas, l’ongle devient jaune, s’épaissit et se déforme. Il est également fréquent que lorsqu’on le coupe, l’ongle se détache. Elle affecte principalement le gros orteil et peut facilement infecter le reste des ongles.

La cause la plus fréquente de la plupart des infections sont les dermatophytes, un type de champignon qui se loge habituellement dans la peau humaine et qui, lorsqu’il trouve des conditions favorables, prolifère et infecte la peau.

 

Mesures préventives

 

Selon l’Association Médicale Américaine de Podologie, nous pouvons prévenir l’infection fongique des pieds en suivant certains de ces conseils :

 

Hygiène quotidienne des pieds : les laver à l’eau tiède et au savon, rincer et bien sécher, en portant une attention particulière à la peau sous les orteils. Les pieds propres et secs sont plus résistants aux maladies.

Porter des chaussures en matière naturelle : cela aide vos pieds à « respirer » et à transpirer plus facilement. Il est également recommandé de porter des chaussettes en coton.

Utiliser des serviettes sèches : il n’est pas recommandé d’utiliser des tissus humides ou de partager des serviettes avec d’autres personnes.

Changer de chaussures et de chaussettes : portez d’autres chaussures ou chaussettes aussi souvent que nécessaire. Cela aide à prévenir l’humidité de la peau. La transpiration excessive est un grand allié des champignons.

Porter des tongs : il est important de porter des tongs dans les lieux publics, comme les douches ou les piscines.

Se couper les ongles : les ongles peuvent héberger et propager l’infection. Ils doivent être coupés et nettoyés régulièrement. N’appliquez pas de vernis à ongles sur ceux que vous soupçonnez d’être infectés (ils sont généralement décolorés).

 

Comment traiter la mycose des pieds ?

 

Les infections légères peuvent être résolues à l’aide de médicaments antifongiques topiques vendus sans ordonnance, mais avant d’appliquer une crème, consultez un professionnel de la santé ou un pharmacien.

Pour les infections plus graves ou résistantes, le médecin peut juger nécessaire de prescrire des médicaments oraux. Dans le cas où la situation se compliquerait avec une infection bactérienne, des antibiotiques peuvent également s’avérer nécessaires.

Les pieds sont généralement les grands oubliés. Nous ne leur accordons pas l’attention qu’ils méritent et nous ne nous souvenons généralement d’eux que lorsqu’ils souffrent. Il faut pourtant en prendre soin jour après jour pour les garder beaux et sains.

 

Sources :

  • Association Médicale Américaine de podologie (APMA)