Les stoïques acceptent les choses telles qu’elles sont et essaient de transformer le négatif en positif. Cette philosophie grecque du IIIe siècle préconise de maîtriser ses impulsions, de travailler avec la raison et de se concentrer sur le présent pour mener une vie plus épanouie.

Réussir un examen, trouver un emploi ou perdre des kilos superflus sont des objectifs qui peuvent nous apporter de la joie et nous donner un sentiment de satisfaction.

Cependant, la poursuite de cette gratification peut être autodestructrice. Selon le stoïcisme, lorsque nous satisfaisons un désir, nous en cherchons d’autres… et nous entrons dans une boucle infinie.

La pensée stoïcienne vise à former la vertu et la raison afin de réussir à gérer les émotions négatives (telles que la colère et l’envie). Selon cette pensée, les personnes ne sont pas perturbées par les choses, mais par les opinions qu’elles en ont, et elle propose de les transformer en émotions saines.

 

Qu’est-ce qu’une personne stoïque ?

Une personne stoïque est une personne qui essaie de travailler sur la maîtrise de soi et la conscience de soi afin de mener une vie épanouie. Être stoïque ne signifie pas être froid ou distant, mais essayer de maîtriser les émotions négatives afin d’atteindre le bonheur.

Il n’est pas facile d’être stoïque dans un monde où le matérialisme et la tendance à juger les autres sont à l’ordre du jour.

Ce courant philosophique, créé par le Grec Zénon de Citium au IIIe siècle avant J.-C., préconise d’accepter la vie telle qu’elle est et d’essayer de se concentrer sur ce que l’on peut vraiment avoir.

 

Comment être stoïque et pourquoi ?

 

La philosophie stoïcienne

Zénon de Citium donnait des leçons sur la place publique et, à travers elles, tentait de donner des réponses sur la manière d’être plus heureux. Contrairement aux autres philosophies hellénistiques, le stoïcisme ne cherche pas à comprendre l’origine des choses, mais à mettre en pratique ses connaissances pour mieux vivre.

Sénèque, Épictète et Marc-Aurèle sont des représentants de cette philosophie de vie. « Ne vous attendez pas à ce que le monde soit tel que vous le souhaitez, mais tel qu’il est réellement. De cette façon, vous aurez une vie paisible ». Cette citation d’Épictète montre qu’il est préférable d’accepter les choses qui échappent à notre contrôle.

Une autre de ses sages réflexions : « Si je dois mourir, je mourrai le moment venu. Comme il me semble qu’il n’est pas encore temps, je vais manger parce que j’ai faim ». Par cette phrase, Épictète entend expliquer que, dans la vie, ce qui doit être, sera.

 

Comment être stoïque

Ces 10 lignes directrices peuvent nous aider à voir les choses d’un point de vue plus stoïque et donc à mieux gérer les conflits.

1. Acceptez ce que vous ne pouvez pas changer

Une catastrophe naturelle, une maladie ou le comportement d’une autre personne sont des situations que vous ne pouvez pas contrôler. Ne vous culpabilisez pas pour quelque chose que vous ne pouvez pas changer. Concentrez-vous sur ce qui est entre vos mains, comme vos décisions et vos jugements.

2. Ici et maintenant

Concentrez-vous sur le présent, sur ce que vous faites. Sénèque conseillait de méditer sur notre vie quotidienne, d’analyser notre façon de réagir aux situations. Essayez d’apprécier l’activité que vous faites et mettez de côté toute distraction.

3. Réfléchissez avant de parler

Essayez d’éviter les réactions émotionnelles. Par exemple, si quelqu’un vous offense, ne répondez pas par une autre insulte. Évaluez le commentaire et réfléchissez à la manière dont vous pouvez vous améliorer.

4. Évitez les critiques

Ce n’est pas une mauvaise chose de parler de quelqu’un, mais essayez de ne pas en faire un sujet inutile. Ce n’est pas à vous de contrôler les autres, et si quelqu’un pense différemment de vous ou a une attitude que vous n’aimez pas, laissez-le partir.

5. Continuez d’apprendre

Soyez toujours ouvert aux nouvelles connaissances. La sagesse est une vertu stoïque. Lisez des livres, regardez des documentaires et continuez à apprendre chaque jour.

6. Relativisez

Essayez de ne pas stresser pour des choses qui ont peu de valeur. Si vous cassez de la vaisselle ou perdez un billet, ne vous énervez pas. Votre tranquillité d’esprit vaut mieux que d’être submergé par des choses sans importance.

7. Entourez-vous de bonnes personnes

Passez du temps avec des personnes que vous respectez, qui vous apportent des choses et vous motivent à être meilleur. Profitez de la compagnie de votre famille, de votre partenaire et de vos amis.

8. Soyez gentil

Prenez des décisions fondées sur vos principes, sans attendre de récompense ou d’éloge. Si vous voulez aider quelqu’un, faites-le parce que vous le ressentez, sans chercher la reconnaissance.

9. Soyez conscient de la mort

Memento mori, en langage stoïcien. Tôt ou tard, votre jour viendra. Demandez-vous si vous l’avez accepté ou si vous avez imaginé ce que ce sera. En gardant cette réalité à l’esprit, méditez sur vos décisions.

10. Tenez un journal

Notez vos impressions à la fin de la journée. Réfléchissez aux décisions que vous avez prises et demandez-vous si vous auriez pu prendre de meilleures décisions ou gérer la situation différemment. Lire chaque jour une citation d’un philosophe stoïcien peut vous aider à suivre cette tendance.

 

Comme vous pouvez le constater, être stoïque est plutôt un mode de vie qui travaille sur la conscience de soi et la raison pour atteindre la satisfaction personnelle et le bien-être.

 

Sources :

  • Le stoïque. Portal web Estoicismo en español.
  • Comment être un stoïcien : utiliser la philosophie antique pour vivre une vie moderne. Editorial Ariel