À première vue, on ne peut pas dire si un traumatisme crânien est léger ou non. Ils peuvent parfois entraîner une perte de conscience, des vomissements ou des troubles de la parole. Dans tous les cas, vous devriez consulter un médecin immédiatement. Découvrez comment agir.

 

 

Les coups à la tête

 

Un coup à la tête correspond à tout type de blessure au cerveau, au crâne ou au cuir chevelu, qui peut aller d’un léger coup ou d’un bleu à un traumatisme crânien.

 

Il peut être difficile d’évaluer la gravité d’un traumatisme crânien simplement à la vue. Certains traumatismes crâniens mineurs saignent beaucoup, tandis que d’autres plus graves ne saignent pas du tout. C’est pourquoi il est important de traiter chaque coup à la tête avec sérieux.

 

Quand faut-il aller chez le médecin ?

 

Les coups à la tête ne doivent pas être pris à la légère. Consultez immédiatement un médecin si vous pensez avoir les symptômes d’une lésion cérébrale grave, c’est-à-dire :

 

  • Perte de connaissance
  • Convulsions
  • Confusion ou désorientation
  • Vomissements
  • Problèmes d’équilibre ou de coordination
  • Incapacité à se concentrer
  • Fuite de liquide clair par l’oreille ou le nez

 

Appelez les services d’urgence ou rendez-vous à l’hôpital, même si vous avez des symptômes un jour ou deux après la blessure.

 

Les symptômes d’un traumatisme crânien

 

Un traumatisme crânien est (en termes familiers) un coup fort à la tête. La plupart des traumatismes crâniens sont légers et ne causent pas de dommages. En réalité, avec des coups légers les blessures sont très rares.

 

En général, après une blessure à la tête, la personne ne ressent que de la douleur dans la zone du coup et n’a pas besoin de soins médicaux. Mais si elle souffre de vomissements, d’une perte de connaissance ou de somnolence, d’une vision trouble, d’irritabilité, de troubles de la parole ou d’un manque de coordination (bien que de nombreux symptômes puissent être passagers), il faut consulter un médecin d’urgence.

 

De plus, si l’on soupçonne des blessures graves, il ne faut pas déplacer la personne, en particulier son cou, ou si l’on pense qu’une lésion cervicale est survenue.

 

Comment faire diminuer une bosse ?

 

Une bosse est une enflure qui se forme sur la tête à la suite d’un coup. Elle se produit lorsque les veines qui circulent dans le cuir chevelu se brisent, provoquant une accumulation de sang sous la peau et l’apparition de la bosse.

 

Afin de réduire la bosse ou de prévenir son apparition, il est généralement conseillé d’appliquer de la glace sur la zone. Le froid, par constriction des vaisseaux sanguins affectés, combiné à une légère pression sur la région, aide à réduire la taille de l’enflure.

 

Les jeunes enfants sont les plus susceptibles de souffrir de tels accidents. Cependant, il s’agit d’un type de traumatisme qui ne nécessite généralement pas d’intervention médicale et disparaît en 4 ou 5 jours.

Les coups à la tête chez les enfants

 

Les traumatismes crâniens ou les coups graves à la tête sont très fréquents durant l’enfance. Dans la plupart des cas, ils n’ont pas de conséquences particulières, mais parfois la blessure peut être grave, surtout chez les bébés de moins d’un an (chutes de la table à langer, de la chaise haute, du lit, etc.).

 

Après le coup, il est indispensable de consulter un médecin pour un examen neurologique. Après l’évaluation du pédiatre, une grande partie des enfants sont renvoyés chez eux. Les parents doivent vérifier l’absence de signes avant-coureurs dans les 24-48 heures qui suivent : somnolence excessive, désorientation, pleurs persistants, douleur, faiblesse, etc.

 

Essayez de maintenir un environnement calme à la maison, appliquez du froid sur la zone (s’il y a une bosse) et relevez-lui un peu la tête. Si les symptômes décrits ci-dessus se manifestent ou si leur état s’aggrave, retournez immédiatement au service d’urgence le plus proche.

 

Sources :

 

Health Line

Biblioteca Nacional de Medicina de los EE.UU

Sociedad Española de Urgencias de Pediatría

Asociación Española de Pediatría