Une crise d’angoisse est l’apparition soudaine d’une peur intense qui atteint son paroxysme en quelques minutes et peut provoquer des palpitations ou des tremblements, parmi de nombreux autres symptômes. Le fait d’être conscient que nous souffrons d’une crise de panique nous aidera à mieux la surmonter.

 

L’anxiété fait partie intégrante de la vie, bien qu’elle soit désagréable. Elle peut tous nous affecter de différentes manières et à différents moments. L’anxiété, contrairement au stress, qui va et vient en fonction du facteur externe qui l’engendre, est quelque chose qui peut persister si la cause est claire.

 

Dans la plupart des cas, l’anxiété fait voir à une personne que les choses sont pires qu’elles ne le sont réellement et il lui est donc difficile de faire face à ses craintes.

 

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

 

Une crise d’angoisse est une réaction de peur intense, soudaine et exagérée, qui atteint son paroxysme en quelques minutes. Cette apparition temporaire et isolée de peur ou de malaise intense est généralement accompagnée d’au moins quatre des symptômes suivants :

 

  • Psychologiques : inquiétude, peur, insécurité, difficultés de concentration, pensées négatives, peur de mourir, etc.
  • Physiques : transpiration, tremblements, palpitations ou accélération du rythme cardiaque, sensation d’étouffement ou d’essoufflement, étourdissements, bouffées de chaleur et frissons, maux de tête, douleurs abdominales et thoraciques ; engourdissement ou fourmillements ou malaises gastro-intestinaux.
  • Comportementaux : pleurs, bégaiements, mouvements répétitifs, etc.

 

Il faut tenir compte du fait que toutes les personnes ne souffrent pas des mêmes symptômes ou avec la même intensité et que cette crise d’anxiété peut se produire dans des situations différentes.

 

Que faire en cas de crise d’angoisse

 

Une crise d’angoisse génère, comme nous l’avons vu, un malaise intense. Les experts conseillent d’agir de la manière suivante :

  • Rester calme : face à une personne souffrant d’une crise d’angoisse, la clé est de rester calme pour qu’elle se détende.
  • Favoriser l’intimité de la victime et l’éloigner des gens.
  • Prendre des respirations lentes, profondes et répétées, en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.

 

Les causes des crises d’angoisse

 

Bien qu’on ne sache pas exactement ce qui provoque une crise d’angoisse, la clinique Mayo indique ces facteurs de risque possibles :

  • Traumatismes : être témoin d’une situation traumatisante augmente le risque de développer un trouble anxieux à un moment donné de la vie.
  • Stress lié à la maladie: le fait d’avoir un problème de santé ou une maladie grave peut susciter des inquiétudes quant à des aspects comme le traitement.
  • Accumulation de stress : le décès d’un membre de la famille, le stress au travail ou des préoccupations permanentes concernant la situation actuelle que nous vivons, la situation financière, un déménagement, un divorce, une opération, etc. Tout cela peut entraîner une anxiété excessive.
  • Certains types de personnalité sont plus sujets que d’autres aux troubles anxieux.
  • Autres troubles mentaux : souvent, une personne qui souffre d’un autre trouble mental, comme la dépression, est plus susceptible de subir une crise d’angoisse.
  • Avoir des antécédents familiaux: les troubles anxieux peuvent être héréditaires.
  • Alcool ou drogues: la consommation d’alcool et de drogues et le manque peuvent provoquer ou aggraver l’anxiété.

 

Comment prévenir les crises d’angoisse

 

Bien qu’il soit difficile de prévoir quand une crise d’angoisse se produira, vous pouvez prendre des mesures pour réduire l’impact des symptômes :

  • Changements de mode de vie : le fait de mener une vie active et saine, de faire de l’exercice, de manger sainement et de manière équilibrée et d’être en contact avec d’autres personnes peut soulager la sensation d’anxiété.
  • Exercices de relaxation : une respiration profonde, la méditation, les techniques pour soulager les tensions musculaires et favoriser le calme nous aident à prévenir les crises d’anxiété.
  • Demander de l’aide : si elle n’est pas traitée correctement, l’anxiété, comme d’autres troubles mentaux, peut être plus difficile à traiter. Consultez un spécialiste chaque fois que vous avez des doutes.
  • Psychothérapie: la thérapie cognitivo-comportementale et la technique d’exposition peuvent aider à repenser la pensée déformée par l’anxiété, car les pensées influencent les sentiments et les actions. La technique d’exposition aide les personnes à tolérer et à calmer leur anxiété en exposant progressivement une personne à des situations ou à des objets qu’elle craint, sous la supervision d’un thérapeute.

 

Dans la situation actuelle due à la pandémie, il est important de gérer le stress et l’anxiété. N’hésitez pas à consulter un psychologue si vous pensez en avoir besoin. Il évaluera la situation et vous aidera à résoudre les problèmes.

 

Sources :