Dans une recherche récente, L’Institute for International Interventions in Internet Health (i4Health) de l’université de Palo Alto établit l’efficacité des approches numériques de santé mentale, tels que les chatbots, les contenus écrits et vidéo, les jeux et les programmes numériques de thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Ils constituent un bon complément aux soins en présentiel.

 

Par le Dr Pedro L. González, spécialiste en médecine préventive et en santé publique et journaliste scientifique

 

Il est désormais prouvé que la dépression peut être prévenue et traitée par des interventions numériques d’auto-assistance, telles que des sites web et des applications. Leur efficacité augmente si ces interventions sont soutenues par des guides ou des coachs. Des études sur ces outils en ligne ont montré qu’ils peuvent réduire l’incidence de la dépression de 19 %.

 

D’autre part, un examen de 452 études sur la télépsychiatrie a révélé une satisfaction élevée des patients. Les programmes numériques de TCC, qui dispensent un enseignement sous forme de vidéo, avec des bibliothèques de contenus et d’exercices, se sont révélés efficaces dans le traitement de l’anxiété, de la dépression et de l’insomnie.

 

Des approches numériques pour améliorer le bien-être mental

 

Comment améliorer votre santé mentale grâce à la technologie

Les applications numériques offrent une option pour ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas s’engager dans les traitements traditionnels, notamment dans deux domaines :

    • L’une des composantes essentielles du bien-être mental est la pleine conscience, une manière d’être conscient du moment présent et de reconnaître notre être et notre environnement tels qu’ils sont.
    • L’autre composante est la lutte contre le stress, qui n’est pas seulement une charge émotionnelle énorme, mais qui peut être lié à toute une série de maladies.

 

Ainsi, en tant qu’utilisateur de My Easy Santé, vous pouvez accéder à notre application Petit Bambou. Il s’agit d’un outil multilingue utilisé par des millions de personnes qui utilise des audios de 10 à 20 minutes accompagnés de vidéos explicatives sur les principes de base de la méditation. Il propose plus de 300 méditations et aide à réduire les niveaux de stress et d’anxiété, tout en améliorant l’insomnie et la qualité du sommeil.

 

En bref, que vous utilisiez des appareils, des applications, la réalité virtuelle ou tout autre outil, l’important est de vous concentrer sur votre bien-être mental au moins une fois par jour. Prenez le temps de le faire, accordez-vous quelques minutes et prêtez attention à vos pensées et à vos sentiments.

 

Références :

  • Outils numériques pour la prévention et le traitement de la dépression : leçons de l’Institut international d’interventions sur Internet pour la santé (IISIS). Muñoz, R. F., Pineda, B. S., Barrera, A. Z., Bunge, E., & Leykin, Y. (2021). Clínica y Salud, 32(1), 37-40.
  • Interventions psychologiques pour prévenir l’apparition de troubles dépressifs : une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés. Dim Cuijpers, et al. Clinical Psychology Review, Volume 83, 2021.
  • Efficacité des interventions psychologiques et psychoéducatives en ligne pour prévenir la dépression : examen systématique et méta-analyse d’essais contrôlés randomisés, Alina Rigabert, et al. Clinical Psychology Review, Volume 82,
  • Fiche d’information – Santé mentale (2019) https://www.euro.who.int/en/health-topics/noncommunicable-diseases/mental-health/data-and-resources/fact-sheet-mental-health-2019
  • Chatbot d’intelligence artificielle pour la dépression : étude descriptive de l’utilisation. Dosovitsky G, Pineda BS, Jacobson NC, Chang C, Bunge EL JMIR Form Res 2020.
  • Effets d’une brève intervention d’activation comportementale sur Internet. Bunge, E.L., Beard, C.L., Stephens, T.N. et al. Mood Management. technol. behav. sci. 2, 163–170 (2017). https://doi.org/10.1007/s41347-017-0026-2
  • Les consommateurs d’informations sanitaires sur Internet sont-ils des « cyberchondriaques » ? Caractéristiques de 24 965 utilisateurs d’un site de dépistage de la dépression. Yan Leykin Ph.D., Ricardo F. Muñoz Ph.D., Omar Contreras B.A., First published: 16 June 2011