Crampe, contracture, élongation… aux mollets ? Douloureux, n’est-ce pas ? Mais comment les éviter ? La réponse : en étirant davantage vos mollets. Découvrez nos exercices pour éviter les blessures à l’avenir.

 

La fonction des mollets

 

Les « mollets » sont les muscles les plus connus du bas de la jambe, ceux qui lui donnent sa forme arrondie et qui sont facilement identifiables.

Ils partent de l’arrière du fémur, au niveau du genou et parcourent le tibia jusqu’à fusionner avec la plante des pieds, dans le tendon d’Achille.

Au niveau du genou, les mollets ont une fonction fléchisseuse et au niveau de la cheville, les mollets interviennent dans l’extension de la cheville, en fléchissant la plante du pied vers l’arrière, afin que le poids du corps se déplace vers l’avant en marchant ou vers le haut en sautant.

 

Les blessures aux mollets les plus courantes

 

Les blessures les plus courantes au niveau de ces muscles sont :

 

  • Contractures. Elles sont douloureuses au toucher. On les soigne avec des massages, de la chaleur et du repos.

 

  • Crampe. Il s’agit d’un spasme soudain et douloureux qui peut mener à l’impuissance fonctionnelle. Elle se produit en plein mouvement et peut être due à un manque de sel, à la déshydratation ou à la fatigue. Il faudra donc rétablir les liquides et les minéraux, appliquer du chaud et se reposer.

 

  • Elongation. A cause d’une élongation excessive, elle provoque un léger inconfort. Le repos est le meilleur remède.

 

  • Claquage. Vous ressentez un point douloureux précis. C’est le résultat d’un mouvement brusque ou d’un mauvais échauffement. Il doit être traité avec de la glace et du repos. Les massages peuvent aussi être efficaces.

 

  • Déchirure. Il s’agit d’une déchirure musculaire. La douleur est intense et vous oblige à vous arrêter. On ressent comme une « pierre » sur la zone et une ecchymose peut apparaître. Vous devez l’immobiliser pendant au moins 2 semaines et appliquer de la glace et des analgésiques pour la douleur.

 

Exercices pour étirer les mollets

 

Pour éviter les blessures, un bon échauffement avant l’entraînement et des exercices d’étirement adaptés sont nécessaires. Soyez attentifs :

 

  1. Escaliers. Placez-vous de manière à appuyer vos orteils sur une marche et le talon en l’air. Tenez-vous à la rampe. Lâchez le poids du corps pour faire descendre le talon. Vous sentirez l’étirement des mollets. Vous pouvez le faire sur un tabouret bas ou sur des livres. Tenez-vous à une table pour ne pas tomber. Montez et descendez plusieurs fois. Pour ajouter de la tension, tendez votre jambe (sans hyperextension) et inclinez légèrement vos hanches.

 

  1. Chaise. Utilisez une chaise solide avec un dossier et des accoudoirs. Placez votre pied au fond du siège. Appuyez vos orteils sur le dossier. Votre jambe est fléchie. Tendez ensuite votre jambe. Vous sentirez l’étirement. Tenez-vous aux accoudoirs et inclinez le haut du corps. Fléchissez et étirez plusieurs fois pour modifier la tension.

 

  1. Debout. Avec les jambes légèrement écartées. Placez le poids de votre corps sur votre jambe droite. Soulevez les orteils de votre pied droit autant que possible sans soulever votre talon. Maintenez l’étirement et détendez-vous. Répétez 10 fois de chaque jambe.

 

  1. Sur la pointe des pieds. Debout, les jambes écartées. Mettez-vous sur la pointe des pieds en montant au maximum et maintenez la position pendant 10 secondes. Descendez et répétez 10 fois.

 

  1. Mur. Appuyez vos bras contre un mur. Votre corps est incliné. Avancez une jambe en pliant le genou. Vous ressentirez l’étirement de l’autre jambe. Avancez la hanche pour augmenter la tension. Répétez 10 fois de chaque jambe.

 

Habituez-vous à bien vous étirer après chaque entraînement et demandez à votre spécialiste si vous avez des questions. Vous éviterez d’éventuelles blessures à l’avenir.

 

Sources :

  • Estiramientoses. Gemelos.
  • Foroatletismo.com. Lesiones de los gemelos y sóleos.
  • Fisioterapia-online.com. Ejercicios para estirar gemelos.