La perte d’eau dans le corps peut affecter les fonctions normales de l’organisme. C’est pourquoi il est important de boire de l’eau(encore plus en été) avant même de ressentir la soif. Voici comment s’hydrater correctement pour se sentir bien et éviter les problèmes.

Notre corps est composé de 50 à 70 % d’eau. Elle se trouve à l’intérieur des cellules, entre les cellules et dans les vaisseaux sanguins.

Nous perdons entre 2 et 2,5 litres d’eau par jour en respirant, en transpirant, en urinant et en déféquant, mais cette quantité est rapidement reconstituée en buvant de l’eau, selon la Chaire internationale d’études avancées sur l’hydratation.

Cependant, dans certains cas, une attention médicale peut être nécessaire pour résoudre le problème, notamment lorsqu’il touche les enfants et les personnes âgées, les groupes les plus vulnérables.

Déshydratation : symptômes et causes

 

Les symptômes de la perte d’eau

En plus de l’eau que nous perdons chaque jour naturellement, la chaleur et l’exercice intense peuvent également provoquer une déshydratation. Voici les symptômes les plus courants pour savoir si c’est votre cas :

  • Bouche sèche, léthargie et vertiges sont les premiers signes de déshydratation.
  • Peu d’urine ou une urine plus foncée (lorsqu’elle est plus foncée, c’est que l’on est déshydraté).
  • Faiblesse musculaire.
  • Somnolence.
  • Maux de tête et vertiges.

En cas de déshydratation sévère, c’est-à-dire lorsqu’il y a une perte de 10 à 15 % de l’eau corporelle, il faut consulter d’urgence un médecin, car cela peut avoir des conséquences fatales.

Voici les symptômes qui se manifestent :

  • Absence de transpiration
  • Yeux enfoncés
  • Miction douloureuse
  •  Peau sèche et ridée
  • Fièvre et délire
  • Inconscience

En revanche, les nouveau-nés et les jeunes enfants présentent ces symptômes :

  • Bouche et langue sèches
  • Pleurs sans larmes
  • Yeux et joues enfoncés
  • Fontanelle enfoncée (sommet de la tête)
  • Pas de couches mouillées pendant trois heures
  • Irritabilité

 

Pourquoi la déshydratation se produit-elle ?

Souvent, le manque de liquides est causé par des situations quotidiennes telles que le fait de ne pas boire suffisamment parce que nous sommes occupés ou malades, faire de la randonnée et se retrouver sans eau, ou voyager dans un pays sans accès à l’eau potable.

En dehors de ces circonstances, ces causes peuvent également entraîner une déshydratation :

    • Diarrhée.

C’est la plus courante. Le gros intestin absorbe l’eau contenue dans les aliments, mais la diarrhée empêche cette absorption. Dans ce cas, le corps libère trop d’eau, ce qui entraîne une déshydratation.

    • Vomissements.

Cette expulsion inconfortable par la bouche entraîne une perte de fluides et rend difficile la reconstitution de l’eau en la buvant.

    • Transpiration.

Un temps chaud, une activité physique intense ou une fièvre provoquent de la transpiration, une sécrétion de fluides par laquelle nous libérons une quantité importante d’eau.

    • Diabète.

Un taux élevé de sucre dans le sang entraîne une augmentation de la miction et une perte de liquides.

    • Besoin accru d’uriner.

L’alcool et les médicaments pour la tension artérielle, ainsi que les diurétiques et les antihistaminiques peuvent augmenter la fréquence des mictions.

 

Déshydratation chez les personnes âgées et les nourrissons

Tout le monde peut se déshydrater, mais certaines personnes sont plus à risque et nécessitent plus d’attention.

    • Nourrissons et enfants.

Comme ils sont plus susceptibles de souffrir de diarrhée et de vomissement, les nourrissons et les enfants sont particulièrement vulnérables à la déshydratation. Le problème est que s’ils sont très jeunes, ils ne peuvent pas montrer qu’ils ont soif ou boire de l’eau par eux-mêmes.

    • Personnes âgées.

Avec l’âge, les réserves de liquide du corps diminuent, la capacité à conserver l’eau est réduite et la sensation de soif devient moins aiguë.

    • Malades chroniques.

Les personnes atteintes de diabète, de démence ou de maladie rénale, ainsi que celles qui prennent certains médicaments, sont plus susceptibles de perdre des liquides.

    • Sportifs.

Faire de l’exercice dans la chaleur et l’humidité augmente considérablement le risque de déshydratation.

 

Outre le fait de boire fréquemment (même avant d’avoir soif), la consommation d’aliments composés principalement d’eau (tels que la pastèque, le concombre, le céleri, les tomates, l’ananas et les pommes) peut aider à reconstituer la quantité d’eau perdue par le corps et à se rafraîchir lors des grosses chaleurs de l’été.

 

Sources :