L’intolérance et l’allergie alimentaire peuvent être confondues car certains de leurs symptômes se ressemblent. Cependant, il s’agit de maladies qui présentent des différences importantes. L’intolérance alimentaire peut être incommodante alors qu’une véritable allergie alimentaire peut vous conduire à l’hôpital Voici comment les distinguer

 

Qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

 

Lorsqu’une réaction dans notre système digestif se produit au moment de manger, on parle d’intolérance alimentaire. L’organisme ne peut pas assimiler correctement un aliment ou l’un de ses composants. Cela peut être dû à des carences enzymatiques, à une sensibilité aux additifs alimentaires ou à des réactions chimiques aux aliments se produisant à l’intérieur de l’organisme.

 

Les principaux symptômes de l’intolérance alimentaire sont la nausée, la diarrhée et les douleurs abdominales.

 

Les causes de l’intolérance alimentaire

 

Les principales causes de l’intolérance alimentaire sont :

 

  • le syndrome du côlon irritable : cette affection chronique peut causer la constipation et la diarrhée.

 

  • l’absence d’une enzyme nécessaire à la digestion d’un aliment : l’intolérance au lactose en est un bon exemple.

 

  • la sensibilité aux additifs alimentaires : il a été démontré, par exemple, que les sulfites utilisés dans les produits en conserve ou dans le vin peuvent déclencher des crises d’asthme chez les personnes sensibles.

 

  • la maladie cœliaque : la maladie cœliaque présente certaines similarités avec une allergie car elle concerne le système immunitaire. Les symptômes peuvent inclure des problèmes gastro-intestinaux, des douleurs articulaires et des maux de tête.

 

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire ?

 

Une allergie alimentaire provoque souvent une réaction du système immunitaire qui affecte de nombreux organes du corps. Le système immunitaire contrôle la façon dont le corps se défend. Autrement dit, si vous êtes allergiques au lait de vache, votre système immunitaire l’identifie comme un envahisseur ou un allergène.

 

L’Académie Américaine des Allergies, de l’Asthme et de l’Immunologie (AAAI) explique que le système immunitaire « sur-réagit » en produisant des anticorps appelés immunoglobulines E (IgE). Dans les cellules, ceux-ci libèrent des produits chimiques et provoquent une réaction allergique. Chaque type d’IgE possède un « radar » spécifique pour chaque type d’allergène.

 

 

La prévalence estimée des allergies alimentaires se situe entre 1 % et 3 % chez les adultes et entre 4 % et 6 % chez les enfants, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Plus de 70 aliments peuvent causer des allergies alimentaires, notamment les crustacés, les œufs, le poisson, le lait, le gluten et les fruits secs.

 

 

 

 

Quels en sont les symptômes ?

 

Les allergies alimentaires provoquent plusieurs types de symptômes, allant d’un léger inconfort à des réactions plus graves, voire mortelles qui nécessitent alors une intervention médicale immédiate. Ils sont de différente nature :

 

 

  • cutanés : érythème ou œdème.
  • gastro-intestinaux : douleurs, vomissements, diarrhée, nausées ou sensation de brûlure.
  • respiratoires : asthme, œdème des fosses nasales.
  • oculaires : démangeaisons et œdème.
  • cardiovasculaires : arythmies cardiaques ou hypotension, douleurs thoraciques.
  • réaction anaphylactique : dans les cas les plus graves, une réaction anaphylactique peut survenir et affecter plusieurs organes et systèmes.

Si vous êtes allergiques, il est recommandé de faire preuve d’une extrême prudence et de porter une attention particulière à l’étiquetage des aliments tels que les bonbons, les viandes, les charcuteries, les sauces et autres aliments transformés.

 

Les différences principales entre l’intolérance et l’allergie alimentaires

 

Bien que l’allergie et l’intolérance puissent être confondues, il s’agit de maladies différentes avec des symptômes parfois similaires. Voici les principales différences :

 

  • Dans les allergies, le système immunitaire intervient contre un composant de l’aliment (allergène). Dans le cas d’une intolérance le système immunitaire n’intervient pas, mais il s’agit plutôt d’une réaction dans le tube digestif due à la difficulté d’assimilation d’un aliment ou d’un de ses composants (par exemple, intolérance au lactose ou à certains additifs).

 

  • En cas d’allergie, le seul traitement consiste à éliminer complètement de l’alimentation l’agent en cause. Toutefois, en cas l’intolérance, de petites quantités peuvent être consommées sans provoquer de symptômes.

 

  • Les réactions allergiques aux aliments peuvent être dangereuses si elles ne sont pas bien traitées. L’intolérance, en revanche, est une réaction indésirable du métabolisme causée principalement par des altérations de la digestion.

 

  • Les symptômes d’une allergie apparaissent habituellement dans les deux heures suivant la consommation de l’aliment. Dans le cas des intolérances, les symptômes apparaissent généralement plus lentement.

 

Si vous pensez souffrir d’une réaction allergique ou d’une intolérance, vous devriez consulter un allergologue pour établir un diagnostic et commencer le traitement approprié Vous pouvez également vous aider de notre test d’intolérance alimentaire.

 

Sources :

 

  • Mayo Clinic
  • Organización Mundial de la Salud (OMS)
  • American Academy of Allergy, Asthma and Immunology (AAAI)