Vous avez déjà sûrement entendu parler de l’électrostimulation (EMS). C’est une technique utilisée en renfort d’un entraînement, qui consiste à stimuler les muscles en déclenchant une décharge électrique contrôlée. Explications.

 

Comment associer entraînement et EMS ?

Vous effectuez des exercices conventionnels que vous renforcez avec l’EMS, de telle manière qu’avec une à deux session par semaine d’environ 20 minutes de travail, vous pouvez voir les résultats.

Cette technique doit toujours être réalisée sous la surveillance d’un entraîneur personnel. Elle s’accompagne souvent d’un programme diététique.

L’exercice est réalisé à l’aide d’un gilet et d’un pantalon dotés d’électrodes, au travers desquels le muscle reçoit une série d’ondes électriques qui multiplient l’effort des fibres musculaires. Ainsi, vous pouvez atteindre vos objectifs en faisant moins de répétitions. Les électrodes sont réparties de la manière suivante :

  • Deux sur les pectoraux
  • Deux sur l’abdomen
  • Deux sur les trapèzes
  • Deux sur les fesses
  • Deux bandes indépendantes au niveau des biceps et des quadriceps

 

La sensation peut être très intense lorsque la contraction est très forte, mais elle ne doit provoquer aucune douleur.

 

Les résultats recherchés

  • Obtenir un corps plus tonique en moins de temps
  • Travailler des muscles qu’on contracte à peine lors d’exercices conventionnels
  • Améliorer la perméabilité des tissus musculaires
  • Améliorer la circulation du sang pour une meilleure oxygénation et nutrition des tissus
  • Brûler des calories, ce qui peut aider à perdre du poids
  • Favoriser la rééducation des blessures sportives
  • Contribuer à éliminer l’inflammation du tissu cellulaire sous-cutané (cellulite)
  • Combattre la flaccidité
  • Prévenir l’apparition de l’ostéoporose
  • Générer des endorphines pour aider à éliminer le stress

 

Les contre-indications

Comme pour toute nouvelle pratique, il est important de la réaliser dans de bonnes conditions : en s’exerçant sur du matériel de qualité et toujours accompagné par un professionnel qualifié.

Les personnes qui ont un pacemaker, une prothèse métallique, ou ayant des problèmes cardiaques ou d’hypertension, ne doivent pas utiliser cette méthode. Elle n’est pas non plus conseillée aux enfants – sauf recommandation médicale spécifique – ni aux femmes enceintes.

Il n’est pas conseillé de pratiquer cette méthode seule, car elle n’améliore pas la résistance aérobique du fait que le temps et l’effort soient très contrôlés. C’est pourquoi il vaut toujours mieux combiner ce type d’entraînement à un autre type d’activité physique comme du running, de la natation… ou du fitness traditionnel (step, zumba, etc.).

La mauvaise utilisation d’un appareil d’électrostimulation peut provoquer des contractures, des fractures, des ruptures de fibres voire des brûlures si la tension et l’intensité ne sont pas adaptées. C’est pourquoi il est très important que vous le réalisiez dans des centres adaptés et que vous soyez systématiquement aidé.

 

Le déroulement d’un entraînement de 20 minutes

  • Echauffement (5 min)
    Marchez dans la salle en augmentant progressivement votre allure pour finir par trottiner.
  • Montées de genoux (2 min)
    Toutes les 10 montées, faites une pause de 10 secondes.
  • Biceps et triceps avec haltères
    Faites trois séries de 10 répétitions.
  • Gainage bras tendus (2 min)
    Ou une minute de flexions et une autre de gainage.
  • Squats profonds, jambes écartées
    Faites 30 répétitions en prenant une pause tous les 10 squats.
  • Pédalier ou élévations latérales (2 min)
  • Abdominaux (3 min)
    De manière intense, essayez de faire trois séries de 10 répétitions. Cela équivaudrait à 100 abdominaux conventionnels.
  • Etirements des jambes, abdos, dos et bras (3 min)
    Respirez profondément et baissez la tension jusqu’à zéro.

 

Les professionnels affirment que cet entraînement peut provoquer d’intenses courbatures. Ceci est dû au travail de nouveaux muscles. Si elles ne s’atténuent pas au bout de quelques jours, consultez un médecin et ne refaites pas de session sans son autorisation.

Demandez à votre salle de sport s’ils disposent d’électrostimulation musculaire. Observez le déroulement d’un cours afin de savoir si cette méthode pourrait vous convenir. Si elle n’est pas miraculeuse, il est toutefois possible qu’elle vous aide à atteindre vos objectifs plus rapidement.

 

Références :

  • Texte validé par le Dr Trallero.
  • Webconsultas. Especialistas en salud y deporte. Electroestimulación.
  • Hedonai Fit. Cadena de Centros Médico-Estéticos, especialistas en dermatología, medicina estética y nutrición.