Quand on fait tout, absolument tout très vite, sans s’arrêter, le soir venu nous ne pouvons plus nous arrêter. C’est le stress comportemental. Nous faisons les courses à toute vitesse, nous expédions le dîner, nous trépignons pendant les devoirs des enfants, et quand enfin nous pouvons nous consacrer un peu à nous, nous sommes épuisé(e)s. Il faut donc faire des pauses pour ralentir, casser le rythme, et ne pas tomber dans le piège de ce stress inutile.