Ne tombez pas dans la désinformation. Les médecins spécialistes démentent les principales fausses rumeurs sur le coronavirus qui circulent de nos jours.

 

La crise du coronavirus a provoqué la diffusion de nombreuses fausses rumeurs et contenus sur Internet. Des informations qui génèrent de la confusion au sein de la population et qui ont amené l’OMS à consacrer une section spécifique pour les démentir. Nous vous les résumons ici afin que vous ne tombiez pas dans la désinformation.

 

Nous vivons entourés d’informations constamment mises à jour (bien que pas toujours vraies). Toute situation qui se produit génère immédiatement des millions d’impacts informatifs provenant de multiples sources : qu’il s’agisse des médias plus traditionnels (radio, télévision, journaux et magazines) ou des médias numériques, sur le média phare de la génération d’information comme l’est Internet.

 

La crise du coronavirus n’a pas échappé à cette invasion informative. Et, chaque jour, des milliers de contenus sur le COVID-19 sont générés dans le monde entier et notre cerveau n’a pas la capacité de les traiter ni de les analyser. Nous tombons donc dans ce que l’on appelle l’« infoxication », un néologisme inventé en 1999 qui fait allusion à la surcharge informative.

 

Les faux contenus sur le nouveau coronavirus

 

Au moment même où le COVID-19 apparaissait et mettait le monde en alerte, un autre type de « virus » se répandait, très contagieux et difficile à arrêter : les faux contenus ou rumeurs sur la maladie sur les réseaux sociaux et sur Internet.

 

C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a consacré un espace sur son site web pour démentir certaines des rumeurs qui circulent sur le réseau et, donc, parmi la population. Les voici :

 

  1. Les fausses rumeurs sur la transmission du nouveau coronavirus :

 

Il ne peut pas se transmettre dans les régions aux climats chauds et humides. FAUX. Les analyses scientifiques indiquent que le virus peut se transmettre dans n’importe quelle région, même celles qui ont un climat chaud et humide.

 

Il peut se transmettre par les piqûres de moustiques. FAUX. Il n’y a pas d’études qui le prouvent. Le nouveau coronavirus est un virus respiratoire qui se propage principalement par contact avec une personne infectée par le biais de gouttelettes respiratoires qui sont générées lorsque cette personne tousse ou éternue ou les sécrète par la salive ou le nez.

 

Il peut se transmettre par les chaussures. FAUX. Le virologiste de l’Université de Milan (Italie) Fabrizio Pregliasco affirme qu’« il est vrai que le virus peut survivre pendant quelques jours, mais avec une charge virale insignifiante ». Et il précise : « La saleté peut d’une certaine manière faciliter la survie du micro-organisme, mais la proportion qui peut se trouver dans les chaussures est vraiment insignifiante ».

 

Le masque protège de la contagion. FAUX. Les autorités sanitaires ont souligné que les masques ne servent qu’à éviter d’infecter les autres. En tout état de cause, les masques qui évitent de contracter le virus sont ceux de type FFPP2 quand ils sont régulièrement renouvelés.

 

  1. Les fausses rumeurs sur le type de population touché par le nouveau coronavirus :

 

Il n’infecte que les personnes âgées. FAUX. Le nouveau coronavirus (2019-nCoV) peut infecter des personnes de tous âges, bien qu’il ait été observé que les personnes âgées et celles souffrant de certaines maladies (comme le diabète ou les maladies cardiaques) sont plus susceptibles de tomber gravement malades lorsqu’elles contractent l’infection.

 

  1. Les fausses rumeurs sur la façon de prévenir le nouveau coronavirus :

 

Les vaccins contre la pneumonie protègent contre le nouveau coronavirus. FAUX. Non, les vaccins contre la pneumonie, tels que les vaccins pneumococciques et celui contre l’Haemophilus influenzae de type B (Hib), ne protègent pas contre le nouveau coronavirus. Le CoV 2019 est tellement nouveau et différent qu’il faut développer un vaccin spécifique.

 

Se baigner dans de l’eau chaude prévient l’infection. FAUX. Là encore, la température du corps est maintenue entre 36,5° et 37°, quelle que soit la température de la douche ou du bain. Il n’y a aucune raison de croire que l’eau chaude puisse tuer le nouveau coronavirus.

 

La consommation de boissons chaudes comme le thé ou les infusions empêche le virus de pénétrer dans l’organisme. FAUX. Au contraire, les températures élevées peuvent favoriser sa pénétration à travers la muqueuse de l’œsophage et de l’estomac.

 

Il faut se rincer le nez régulièrement avec une solution saline pour prévenir l’infection par le nouveau coronavirus. FAUX. Rien ne prouve que cette pratique protège contre l’infection par le nouveau coronavirus ou d’autres infections respiratoires.

 

Manger de l’ail peut aider à prévenir l’infection. FAUX. L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes, mais rien ne prouve que sa consommation protège contre le nouveau virus.

 

Les antibiotiques sont efficaces pour prévenir et traiter l’infection par le nouveau coronavirus. FAUX. Les antibiotiques sont efficaces contre les bactéries, mais pas contre les virus. Comme le nouveau coronavirus (2019-nCoV) est un virus, les antibiotiques ne doivent pas être utilisés pour prévenir ou traiter l’infection. Toutefois, si vous êtes infecté et hospitalisé, on peut vous donner des antibiotiques pour éviter de contracter des infections bactériennes.

 

  1. Les fausses rumeurs sur la façon de tuer le nouveau coronavirus

 

Le froid et la neige peuvent le tuer. FAUX. Le corps humain se maintient à une température comprise entre 36,5º et 37º, quelles que soient la température extérieure ou les conditions météorologiques. Les experts ne trouvent aucune raison de croire que le froid peut tuer le nouveau coronavirus.

 

On peut tuer le nouveau coronavirus avec un sèche-mains. FAUX. Ce n’est pas vrai. Les sèche-mains ne peuvent pas tuer le nouveau coronavirus.

 

On peut tuer le nouveau coronavirus (2019-nCoV) avec une lampe à ultraviolets. FAUX. Non. De plus, les lampes à ultraviolets ne doivent pas être utilisées pour stériliser les mains et d’autres parties du corps. La raison en est que les rayons ultraviolets peuvent provoquer des érythèmes ou des irritations cutanées.

 

On peut tuer le nouveau coronavirus en vaporisant de l’alcool et du chlore sur le corps. FAUX. Ce système ne fonctionne pas pour tuer les virus qui ont déjà pénétré dans le corps. De plus, la pulvérisation de ce type de substance peut endommager les vêtements et les muqueuses (yeux, bouche…). L’alcool et le chlore peuvent être utiles pour désinfecter les surfaces, tant que l’on suit les recommandations appropriées.

 

N’oubliez pas qu’il est essentiel de se tenir informé, mais il est également important de connaître les sources de ces informations. Dans le cas contraire, vous serez intoxiqué par des milliers de données non vérifiées.

 

A savoir :

Pour accéder au service durant l’épidémie de Coronavirus, privilégier la prise de rendez-vous sur bonjourdocteur.com

Si ce n’est pas possible : 3633 (depuis la France) ou +33 1 55 92 27 54 (depuis l’étranger)

Une consultation de psychologie est également disponible si besoin.

 

Sources :

FAUX NOTICES: https://www.buzzfeednews.com/article/janelytvynenko/coronavirus-fake-news-disinformation-rumors-hoaxes

https://www.jeuneafrique.com/905287/societe/coronavirus-top-10-des-fake-news-sur-lepidemie/

Maldita.es: https://maldita.es/maldita-es-journalism-to-not-be-fooled/

OMS: https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019