Si la plupart des aliments peuvent être congelés demeurent quelques exceptions, comme le fromage. Bien que certains types tolèrent mieux la congélation que d’autres, cela nuit à leur qualité. Alors pourquoi éviter la congélation de ces aliments et comment optimiser leur conservation ? Décryptage.

 

Le fromage et la congélation

La congélation permet de conserver les aliments plus longtemps. Un sacré coup de pouce au quotidien ! Cependant, il est déconseillé de congeler certains aliments.

C’est le cas des fromages. Deux facteurs rentrent en ligne de compte : la quantité d’eau et la quantité de graisse (la graisse est l’un des composants qui se congèle le moins bien).
Le fromage congelé n’est pas dangereux pour la santé, mais ce processus détériore sa qualité.

Lorsque l’on congèle un aliment, des cristaux de glace se forment, ce qui peut altérer son goût et sa texture. L’eau se dilate lorsqu’elle gèle et se contracte lorsqu’elle dégèle. Ce processus provoque la rupture de la structure moléculaire du fromage lorsqu’il est congelé et son effritement lorsqu’il est décongelé.

 

Les fromages qu’il vaut mieux ne pas congeler

  • Fromages frais du type burgos, feta ou mascarpone : ce sont ceux qui souffrent le plus de la congélation. Il en va de même pour les fromages artisanaux, dont les saveurs ne sont plus les mêmes une fois sortis du congélateur. En plus de perdre de la texture, cela affecte aussi leur saveur.
  • Fromages à pâte molle comme le cottage cheese : ils peuvent devenir aqueux et granuleux.

 

  • Fromages crémeux comme le camembert ou le brie et certains fromages bleus à tartiner : il n’est pas conseillé de les congeler car ils perdent leur consistance.
  • Fromages à pâte dure : il est également déconseillé de les congeler car ils s’émiettent.

 

Les fromages qui peuvent être congelés

    • Fromages plus tendres : ils ont généralement une teneur en matière grasse de 40 %, résistent mieux à la congélation et sont moins altérés.
    • Fromages affinés et semi-affinés (type gouda, gruyère, emmental ou edam) : ils résistent bien à la congélation, bien qu’ils puissent développer un goût légèrement métallique. Certes leur texture est préservée, mais leur arôme et leur saveur ne le sont pas. Il est donc préférable de le conserver au réfrigérateur.
    • Fromages râpés emballés comme la mozzarella, utilisés principalement pour faire des pizzas : ils sont de bons candidats pour la conservation au congélateur.

Pour conserver du fromage au congélateur, il faut respecter certaines règles essentielles :

    • Ne pas le congeler plus de trois mois avant de le consommer.
    • Conserver le fromage dans son emballage d’origine, non ouvert, ou dans des sacs de congélation. Si cela n’est pas possible, coupez-le en petites portions et enveloppez-le dans du papier d’aluminium pour le protéger de l’oxydation pendant la congélation. Placez les morceaux emballés dans un sac de congélation.
    • Il est préférable de décongeler le fromage en le plaçant au réfrigérateur.

 

Comment conserver le fromage au mieux ?

Le fromage est un organisme vivant, c’est-à-dire qu’il contient des enzymes et des bactéries qui ont besoin d’air et d’humidité pour survivre. Par conséquent :

    • Enveloppez le fromage dans du papier film.
    • La température de conservation appropriée se situe entre 2 ºC et 7 ºC, à un niveau d’humidité élevé, de préférence dans le bac à fruits et légumes.
    • Il est préférable de placer les fromages forts dans un contenant hermétique afin qu’ils ne perdent pas leur arôme.
    • Les fromages doivent être conservés séparément afin que les saveurs et les arômes ne se mélangent pas.

 

Pour finir, pensez à consommer du lait et des produits laitiers tous les jours (entre deux et trois fois par jour), y compris du fromage, pour une alimentation saine et équilibrée. Et n’oubliez pas de compléter votre alimentation par de l’exercice régulier !

 

Sources :