Les personnes peuvent transmettre des messages par le biais du langage verbal, mais aussi par le biais de leur corps. Bien qu’il existe des différences culturelles dans les gestes corporels, il existe des codes partagés par toute l’humanité. Voici les plus courants.

Une part importante de notre communication est non verbale.

De fait, chaque jour, nous réagissons à des milliers de signaux et de comportements non verbaux, notamment les postures, les expressions faciales, le regard, les gestes et le ton de la voix.

De la poignée de main au sourire sincère, les détails non verbaux révèlent qui nous sommes et influencent nos relations avec les autres.

Bien que chaque culture puisse avoir ses propres signaux, il existe des gestes universels qui communiquent les mêmes choses dans le monde entier.

 

 

Qu’est-ce que la communication non verbale ?

La communication non verbale est le transfert d’informations par le biais du langage corporel. Par exemple, le fait de sourire lorsque vous rencontrez quelqu’un est synonyme d’amabilité.

Selon l’American Psychological Association, la communication non verbale est « l’acte de transmettre des informations sans utiliser de mots ».

La communication non verbale passe par les expressions faciales, les gestes, le langage corporel, le ton de la voix et d’autres indicateurs physiques de l’humeur, de l’attitude, de l’approbation, etc.

Nous utilisons tous la communication non verbale en permanence, que nous le sachions ou non.

 

A quoi sert la communication non-verbale ?

La communication non verbale nous donne des informations précieuses sur une situation : comment une autre personne se sent, comment elle reçoit l’information et comment nous devons lui parler.

Prêter attention et développer la capacité à lire la communication non verbale est une compétence efficace, qui peut nous aider à développer davantage d’intelligence émotionnelle.

Ainsi, la communication non verbale peut être utilisée pour souligner le message donné, montrer l’intention, transmettre des sentiments, mais aussi offrir un soutien, refléter votre personnalité ou désamorcer une situation tendue.

 

Signification des gestes les plus courants

    • Serrer la main

C’est la salutation la plus universelle, commune à tous les peuples et à toutes les cultures, elle implique une volonté de se rapprocher, mais sans atteindre l’intimité d’une étreinte.

L’université de l’Illinois a découvert que l’amygdale (siège de la peur) se détend lorsque nous nous serrons la main, tandis que les neurones du noyau accumbens (centre du plaisir) sont activés.

Si, au lieu de se saluer verbalement, on se serre la main, cela augmente la prédisposition mentale à une interaction amicale et à éviter une impression négative.

    • Hausser les épaules

Perplexité, ignorance, incertitude, résignation ou simplement « C’est comme ça. On ne peut rien y faire. »

    • Sortir la poitrine

Remplis de fierté, nous gonflons notre poitrine comme le ferait un gorille pour dire « me voici ». Certains sportifs se vantent de leur réussite de cette manière. C’est un geste inné.

    • Tendre la main

Mettre la main devant soi, paume tendue, est un signe universel pour demander quelque chose. Il faut chercher son origine dans le comportement des chimpanzés.

    • Se mordre le bout de la langue

C’est le signe indéniable d’une concentration maximale, d’un engagement dans une tâche qui requiert tous nos sens.

    • Lever les doigts en « V »

Le signe de la victoire est une expression universelle de triomphe, immédiate, spontanée et commune à toutes les cultures.

    • Montrer les dents

On pense que ce geste est apparu chez les primates comme une expression de la peur et qu’il a depuis évolué pour devenir un signe de protection contre les menaces.

    • Sourire

Tout le monde associe le sourire au bonheur. En outre, l’Institut Max Planck (Allemagne) a montré que les sourires authentiques augmentent la volonté de coopérer.

Le premier à parler des gestes du corps fut Charles Darwin (1809-1882), auteur de L’origine des espèces. Le naturaliste a prouvé que les gestes ne sont pas appris, en observant que les aveugles les faisaient également.

De même, de nombreux psychologues et anthropologues sont favorables à l’idée que, pour identifier les gestes universels, il est nécessaire de regarder les autres singes. Ainsi, s’il existe un mouvement corporel que nous partageons avec les chimpanzés, il peut certainement être considéré comme généralisé à tous.

Quoi qu’il en soit, la communication non verbale joue un rôle crucial dans la façon dont nous nous montrons au monde, ainsi que dans la façon dont nous interprétons les actions des autres.

Lorsque nous examinons ces comportements non verbaux, nous devons considérer les actions dans leur ensemble. Autrement dit, nous devons saisir ce qu’une personne dit avec ses mots, ainsi que ses expressions.

 

Sources :