Une glycémie élevée peut affecter notre santé. La clé pour l’équilibrer est le régime alimentaire et l’exercice. Apprenez à contrôler votre glycémie, sans pics ni chutes.

La glycémie, ou sucre dans le sang, est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. Avec les graisses, Elle constitue l’une des sources d’énergie de l’organisme sous forme de glucides. Nous la  trouvons dans le pain, les fruits, les légumes et les produits laitiers.

Cependant, s’elle est élevée (hyperglycémie) ou inférieure à ce qui est souhaitable (hypoglycémie),  elle peut entraîner des problèmes de santé. Idéalement, il est préférable de  la garder sous contrôle.

Taux de glucose élevé

Il est important de maintenir le taux de glucose dans une fourchette normale pour que l’organisme fonctionne de manière saine.

L’hyperglycémie maintenue (taux de glucose élevé) est le principal symptôme du diabète. L’organisme ne produit pas assez d’insuline, qui contrôle le taux de sucre dans le sang.

Les personnes atteintes de diabète doivent accorder une attention particulière à leur taux de glycémie. Il est considéré comme élevé lorsqu’il est supérieur à 130 mg/dl (avant un repas) ou supérieur à 180 mg/dl deux heures après le repas.

Cependant, un repas copieux, le stress ou le manque d’activité physique peuvent faire grimper le taux de sucre dans le sang.

 

 

Les symptômes de l’hyperglycémie

Si le taux de sucre dans le sang est trop élevé, il est possible de ressentir :

    • Soif accrue
    • Une forte envie d’uriner
    • Sécheresse buccale
    • Fatigue
    • Nausées et vomissements
    • Mauvaise haleine
    • Rythme cardiaque rapide

À l’inverse, lorsque le taux de sucre est faible, une hormone signale au foie de le libérer. Si ce n’est pas le cas, nous souffrons d’hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) et pouvons avoir faim, trembler, avoir des vertiges, être faibles ou anxieux.

 

Comment éviter le diabète à l’âge adulte

Il existe certains aliments et habitudes qui, dans le cadre d’un programme de vie sain, peuvent vous aider lorsque votre glycémie est élevée en permanence et que vous êtes au stade de prédiabète de l’adulte :

    • Avocat.

Il réduit la résistance à l’insuline et contribue à prévenir le diabète de type 2, selon une étude de l’Université de Guelph (Canada).

    • Cerises.

Il a été prouvé que leurs anthocyanines peuvent réduire le taux de sucre jusqu’à 50 %.

    • Morue.

Des recherches récentes affirment que sa consommation aide à contrôler et à prévenir le diabète.

    • Légumineuses.

Elles améliorent le contrôle du sucre et réduisent le risque de maladie coronarienne chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

    • Exercice.

Il est fortement recommandé dans le diabète de type 2 car il améliore la résistance à l’insuline. Une activité physique quotidienne est recommandée.

 

Cependant, un exercice intense de longue durée peut entraîner une hypoglycémie. En cas de diabète de type 1, il convient de consulter un médecin pour savoir quelle activité et à quel moment il est préférable de la pratiquer, afin d’adapter les doses d’insuline nécessaires.

 

Que manger lorsque la glycémie est faible ?

    • Toutes les quelques heures.

Mangez de petites portions de nourriture tout au long de la journée. Ne pas rester plus de trois heures sans manger aide à prévenir l’hypoglycémie.

    • Une alimentation équilibrée.

Votre alimentation doit être variée et comprendre des protéines (poisson, viande, œufs), des produits laitiers, des fibres (fruits, légumes, légumineuses) et des glucides.

    • Sucreries.

Manger une pâtisserie n’est pas bénéfique lorsque nous sommes en hypoglycémie, car les graisses contenues dans la pâtisserie font que le sucre atteint la circulation sanguine plus tard. Il faut y préférer l’eau sucrée ou un jus de fruit.

 

Les conséquences de l’hyperglycémie

L’absence de régulation de la glycémie a des conséquences à long terme, comme dans le cas du diabète de l’adulte. Elle peut entraîner diverses pathologies, notamment :

    • Neuropathie (dommages au niveau du système nerveux)
    • Maladies cardiovasculaires, qui peuvent entraîner l’amputation de membres tels que le pied, en raison d’un manque d’irrigation sanguine
    • Cécité
    • Infections cutanées
    • Problèmes dans les articulations et les membres (surtout au niveau des pieds)
    • Déshydratation sévère
    • Coma

Les complications plus graves de l’hyperglycémie comprennent l’acidocétose diabétique (dégradation rapide des graisses) et le syndrome hyperosmolaire hyperglycémique (déshydratation extrême).

Comme vous pouvez le constater, il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Il est ainsi plus facile de traiter les problèmes de glycémie avant qu’il ne soit trop tard et que vous ne développiez un diabète.

Avoir une alimentation saine et équilibrée, rester actif et dormir suffisamment sont trois piliers fondamentaux pour maintenir l’équilibre de la glycémie.

Cependant, pour les personnes atteintes de diabète, cela ne suffit pas et elles doivent surveiller de près leur taux de glucose, car cela peut augmenter le risque de complications.

 

Sources :