Envie de donner du goût à un plat de légumes ou à un sandwich ? Préparez une lactonaise, une mayonnaise sans œufs adaptée à tous.

 

De quoi s’agit-il ?

 

La lactonaise est une alternative à la traditionnelle mayonnaise pour :

  • les végétaliens qui ne mangent pas de protéines animales ;
  • les personnes intolérantes aux œufs ;
  • ceux qui souhaitant alléger la quantité de calories de la sauce ou éviter tout risque de salmonellose (surtout en été).

 

Dans la lactonaise, l’œuf est remplacé par du lait, tout en conservant le reste des ingrédients : l’huile, le vinaigre et le sel. Le lait de vache peut aussi être remplacé par du lait de soja et le vinaigre par du jus de citron.

 

Une cuillère à café de lactonaise (5 g) correspond à environ 50 calories. Cependant, grâce à sa teneur en huile de tournesol, c’est une sauce ayant une forte teneur en acide linoléique et oméga 6, un type de graisse nécessaire à la bonne circulation sanguine, à la santé cardiaque et au soin de la peau.

 

Cette huile végétale est également riche en vitamine E, un puissant antioxydant des graisses de l’organisme qui prévient la perte de la mémoire et la démence (le cerveau est principalement composé de graisses). Si nous la préparons avec de l’huile d’olive, elle aura aussi un effet anti-inflammatoire.

 

Comment réaliser une lactonaise ?

 

  1. Versez deux cuillères à soupe de lait dans un bol, avec du sel et une cuillère à soupe de citron ou de vinaigre.
  2. Ajoutez une demi-tasse d’huile de tournesol extra vierge – l’huile d’olive peut apporter trop de goût – et à l’aide d’un batteur, mélangez le tout.
  3. Ajoutez une autre demi-tasse d’huile, petit à petit et sans cesser de battre, jusqu’à former une sauce compacte et crémeuse.
  4. Conservez la lactonaise au réfrigérateur et consommez-la dans les deux jours !

 

La lactonaise peut assaisonner tout type d’aliments, poissons, entrées, pommes de terre ou salades. Essayez-la et profitez de nouvelles saveurs !

 

Sources :

  • Botanical Online
  • Asociación Española Vegana
  • Dpto. Nutrición. Facultad de Farmacia, Universidad Complutense de Madrid