L’art de déléguer se comprend bien à bord d’un voilier. Nous pouvons donner la barre à notre second, laisser un autre monter les voiles, mais nous sommes toujours à bord et si les choses se gâtent, nous pouvons toujours intervenir. Et si tout se passe bien, nous aurons à féliciter l’équipage en lui rappelant les bons moments de la journée. Laisser faire en étant là, en soutien, toujours informé et soucieux de but collectif, n’est-ce pas cela l’art de déléguer ? C’est comme cela que les chefs dirigent leurs cuisines ! Et comme les grands chefs choisissent eux-mêmes leurs ingrédients du jour, l’art de déléguer c’est aussi le talent de choisir ses équipes et ses enjeux.