La Journée mondiale de la santé nous donne l’occasion de participer à des activités qui peuvent améliorer le bien-être universel. Tous les ans, le 7 avril marque l’anniversaire de la fondation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en 1948. Pour marquer cette journée, nous allons passer en revue certaines questions de santé qui nous touchent tous.

 

Qu’est-ce que la Journée mondiale de la santé ?

 

La Journée mondiale de la santé est une campagne mondiale invitant les personnes à prêter attention à un problème de santé ayant des répercussions à l’échelle mondiale. Elle se tient le 7 avril depuis 1950, chaque année avec un slogan différent.

 

Le thème est choisi par le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui prend la décision sur la base des suggestions des gouvernements membres et de leurs travailleurs. Au cours des cinq dernières années, la Journée mondiale de la santé a abordé les thèmes suivants :

 

– Petites piqûres, grandes menaces (2014)

– Sécurité alimentaire (2015)

– Vaincre le diabète (2016)

– Parlons dépression (2017)

– La santé pour tous (2018)

 

 

Journée mondiale de la santé 2019

 

Pour cette année, l’OMS a annoncé que le thème de la Journée mondiale de la santé sera centré sur la couverture maladie universelle. L’objectif est de faire en sorte que les personnes du monde entier disposent « des soins dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin ».

 

Selon cette institution, des millions de citoyens n’ont toujours pas accès aux soins médicaux dans de nombreux endroits, ce qui les oblige à choisir entre prendre soin de leur santé et d’autres dépenses quotidiennes comme la nourriture ou les vêtements.

 

L’OMS rappelle pourquoi le slogan de 2019 est important :

 

– Parce qu’au moins la moitié de la population mondiale n’est pas couverte par les services de santé essentiels.

– Parce qu’environ 100 millions de personnes vivent dans une « extrême pauvreté » parce qu’elles doivent payer des soins médicaux.

– Parce que plus de 800 millions de personnes (près de 12 % de la population) ont consacré au moins 10 % de leur budget familial aux soins de santé.

 

L’objectif du programme est d’atteindre une couverture maladie universelle d’ici 2030.  Pour ce faire, l’organisation souhaite que nous comprenions le sens de la « couverture universelle de la santé », c’est-à-dire quels sont les services et l’aide qui doivent être disponibles.

 

De cette façon, le programme s’adresse principalement aux personnes qui ont accès aux soins sanitaires afin qu’elles puissent comprendre ce qu’est la vie de ceux qui n’y ont pas accès.

 

Qu’est-ce que la santé ?

 

En 1948, l’OMS a défini la santé par une phrase qui est toujours valable : « La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social ». Cette définition vise à aller au-delà de l’idée que la santé signifie « absence de maladie ».

 

En 1986, la même organisation a précisé que la santé est « une ressource pour la vie quotidienne et non le but de la vie ». En outre, elle a insisté sur le fait qu’il s’agit d’un « concept positif, qui met l’accent sur les ressources sociales et personnelles ainsi que sur les capacités physiques ».

 

Selon cette explication, la santé est un état complet de bien-être physique, mental et social. C’est pourquoi elle est très souvent utilisée pour se référer à une idée de « bien-être total ».

 

Cependant, certains experts remettent en question cette approche de « bien-être total » car ils estiment que c’est quelque chose d’inaccessible pour la plupart des personnes. Dans ce domaine, « la santé varie pour chaque individu, en fonction de sa situation ».

 

Pour toutes ces raisons, l’objectif ultime de l’OMS est de faire de la santé « l’un des droits fondamentaux de tout être humain, sans distinction de race, de religion, de conviction politique, de condition économique ou sociale ».

 

Sources :

 

  • OMS
  • British Medical Journal
  • PubMed, US national Library of Medicine