Si pour certains Noël évoque une période joyeuse qui rime avec famille, cadeaux et gourmandises, pour d’autres, cet événement engendre des sentiments négatifs, comme la tristesse, la nervosité et la solitude… Alors pourquoi la magie de Noël n’opère-t-elle pas toujours ? Explications.

 

La déprime de Noël

Décembre : le mois de Noël. Pour beaucoup, c’est l’heure des vacances, des soirées entre amis et des repas en famille pour partager de bons moments dans la joie et la bonne humeur. Il semblerait donc que ce soit la période idéale pour ressentir du bien-être.

 

Toutefois, pour certaines personnes, Noël entraîne de la tristesse, un sentiment de solitude et de l’anxiété.

 

Face à « l’obligation » d’être joyeux, le sentiment de solitude et la tristesse sont amplifiés par effet de comparaison avec ce que l’on pense devoir ressentir et de ce que ressente la plupart des gens à cet instant donné.

 

La magie de Noël, pas pour tout le monde

Il est donc fréquent de ressentir de la tristesse à Noël. Voici certaines des causes qui expliquent l’apparition de ce sentiment durant cette période festive :

  • Stress : l’achat des cadeaux, la planification des repas de famille… autant de choses qui peuvent générer lorsque vous êtes déjà surchargés de travail et fatigués.

 

  • Solitude : la période de Noël peut être particulièrement difficile pour les personnes qui se sentent seules, après une rupture ou encore de la perte d’un être cher.

 

  • Attentes irréalistes : l’une des principales raisons de la tristesse est due à la pression du « Noël parfait ». Mieux vaut ne pas projeter un Noël idyllique afin d’éviter le sentiment de déception et ne pas s’attendre à ce que tout soit parfait.

 

  • Manque d’argent : Noël est peut-être l’une des périodes les plus consuméristes de l’année. Lorsque les enveloppes sont limitées et qu’il est difficile d’acheter des cadeaux et de préparer un festin, cela peut entraîner un certain mal-être.

 

Toutefois, pas d’inquiétudes, car selon l’Association américaine de psychologie (APA,  la tristesse de Noël est un phénomène temporaire qui disparaît lorsque la période s’achève.

 

Conseils pour limiter le blues de Noël

Voici quelques recommandations pour ne pas percevoir Noël comme un moment difficile :

  • Reconnaissez vos sentiments : expliquez ce que vous ressentez et partagez vos sentiments avec quelqu’un en qui vous avez confiance. Le fait de se sentir écouté peut aider. Il est important de ne pas se sentir obligé d’être heureux pendant les fêtes de Noël.

 

  • Soyez réaliste : fixez-vous des objectifs réalistes et réalisables pour les fêtes. Acceptez que chacun a une vision différente du Noël parfait.

 

  • Voyez le verre à moitié plein : cessez de vous concentrer sur le négatif, sur ce que vous n’aimez pas. Concentrez-vous sur les choses positives.

 

  • Ajustez votre budget : planifiez et anticipez certains achats. Oubliez les cadeaux d’apparence pour privilégier les personnes qui sont vraiment importantes à vos yeux.

 

  • Maintenez des habitudes saines : faites de l’exercice régulièrement et restez aussi actif que possible. Bien qu’il s’agisse d’une période d’excès alimentaires, essayez de compenser par une alimentation équilibrée, à base de fruits et légumes, et limitez autant que possible votre consommation de boissons alcoolisées.

 

Enfin, n’hésitez pas à consulter un psychologue si vous pensez en avoir besoin. Il évaluera la situation et vous aidera à affronter les problèmes et les sentiments négatifs.

 

Sources :