Si vous êtes sportif ou si vous avez regardé un match de basket-ball ou une course d’athlétisme, vous avez probablement remarqué que certains joueurs portent des bandes adhésives de couleur sur leur corps, surtout au niveau des épaules ou des genoux. Ce sont des bandes kinésiologiques. Fonctionnent-elles réellement ou s’agit-il de simple marketing ?

 

Qu’est-ce que le kinesio tape ?

Le kinesio tape ou bande neuromusculaire est utilisé en kinésiologie, l’étude scientifique du mouvement des personnes. Il apparaît pour la première fois dans les années 70, au Japon, de la main du docteur chiropraticien Kenzo Kase, qui propose d’imiter la structure de la peau pour arriver à maintenir le mouvement corporel par une bande élastique.

 

Bien qu’au début il n’ait été utilisé que par les athlètes professionnels, les physiothérapeutes et les entraîneurs, son utilisation s’est généralisée à partir de 2008, avec la célébration des Jeux olympiques de Pékin.

 

Les bandes kinésiologiques sont des bandes de coton minces et élastiques avec un adhésif acrylique. Elles sont presque identiques à la peau humaine (elles sont extensibles jusqu’à 140 % – 160 %, ce qui équivaut à l’élasticité de la peau), tant en épaisseur qu’en élasticité, ce qui permet de les utiliser sans affecter les mouvements.

 

Comment fonctionne la bande neuromusculaire ?

La bande est placée sur le muscle dans une position d’étirement. Cela permet que, lorsque celui-ci revient à sa position naturelle, la peau se soulève un peu et forme des plis cutanés qui prolongent l’espace cellulaire sous-cutané, là où se situent les capillaires tout en augmentent l’irrigation sanguine dans la zone où la bande est appliquée.

 

Ces bandes sont utilisées principalement pour traiter les blessures musculaires sportives ainsi que divers troubles physiques. Voici les particularités de ces bandes :

  • Elles ont des propriétés élastiques qui assurent un soutien dynamique, en protégeant les muscles et les articulations, tout en permettant une amplitude de mouvement sûre.

 

  • Elles sont appliquées directement sur la périphérie des articulations ou des groupes musculaires blessés.

 

  • Elles peuvent être utilisées pendant 4 ou 5 jours, par conséquent, les bénéfices thérapeutiques profitent à la zone blessée 24 heures sur 24, permettant d’accélérer le processus de guérison des traumatismes, des blessures ou des conditions inflammatoires.

 

  • Elles peuvent être utilisées lors d’un exercice intense, sous la douche, dans le bain ou en natation car elles sont résistantes à l’eau et sèchent rapidement.

 

Elles sont placées stratégiquement sur des zones spécifiques du corps. Certains des avantages qui leur sont attribués sont :

  • Fournir un soutien.

 

  • Réduire la douleur, tant au niveau articulaire que musculaire.

 

  • Réduire le gonflement : comme elles adhèrent à la peau, elles produisent un soulagement de la pression qui peut causer de l’inflammation.

 

  • Améliorer les performances.

 

  • Améliorer la proprioception (la perception inconsciente de la position exacte de toutes les parties de notre corps).

 

Il n’y a pas de bénéfice prouvé, mais pas de risque non plus

Bien que cette technique ait été largement utilisée ces dernières années, il n’y a pas de preuves scientifiques claires à l’appui de ces avantages. Une étude publiée dans le Journal de l’entraînement sportif (NATA) reconnaît que la bande neuromusculaire n’améliore pas la fonction musculaire et n’affecte pas la circulation ou le volume musculaire chez les personnes en bonne santé.

 

Toutefois, elle met en évidence son caractère non invasif et donc le fait que son utilisation n’entraîne pas d’effets indésirables.

 

Comment appliquer les bandes kinésiologiques

  • La peau doit être propre et sèche.

 

  • Le muscle où elle est placée doit être étiré. Commencez le bandage à partir de l’extrémité du muscle affecté.

 

  • Elles peuvent être placées en forme de « I », « Y » et « X ».

 

Le kinesio tape, à quoi sert chaque couleur ?

Les premières bandes de kinesio tape étaient bleues. Cependant, de nos jours, vous pouvez les trouver dans d’autres couleurs comme le rose, le vert, le jaune ou le rouge. Ce sont exactement les mêmes.

 

La raison qui explique l’existence des différentes couleurs répond à la chromothérapie, selon laquelle chaque couleur exécute une fonction différente :

  • Rouge-fuchsia : il est utilisé lorsque vous voulez augmenter la température de la zone. Il est généralement appliqué dans les cas de lésions musculaires aiguës.

 

  • Bleu : il est utilisé pour créer un effet psychologique de froid. Il est habituellement utilisé dans le cas de blessures aiguës ou avec une inflammation comme les entorses.

 

  • Beige : comme c’est une couleur neutre, elle est utilisée lorsque vous ne voulez pas influencer avec la couleur. Généralement, on applique le beige aux bébés.

 

  • Noir : il est généralement utilisé comme renfort d’autres couleurs.

 

Pour beaucoup, la couleur est plus un aspect psychologique qui dépend de chaque personne.

 

Nous vous encourageons à suivre un mode de vie sain qui vous permet de vous sentir mieux, main dans la main avec une alimentation saine et de l’exercice régulier. Et n’oubliez pas de consulter un expert si vous remarquez un quelconque malaise.

 

Sources :