La course, la position assise pendant de longues heures ou les crampes peuvent provoquer une gêne au niveau du muscle piriforme. Il se situe au niveau des fesses et sa douleur est similaire à celle de la sciatique. Voici les meilleurs exercices pour combattre ce problème.

Lorsqu’il y a une surcharge, un raccourcissement ou une contraction du muscle piriforme, le syndrome du piriforme se produit. Cette surcharge exerce une pression sur le nerf sciatique, qui passe sous le muscle et provoque des douleurs dans la fesse, la cuisse, la jambe et le pied. Parfois, elle touche même l’aine, le périnée et la hanche.

Ces situations peuvent provoquer un syndrome piriforme :

    • La pratique de sports sur des surfaces dures, comme le béton.
    • Surcharge physique (course à pied ou longues séances d’entraînement).
    • Commencer un exercice physique après une longue période de repos ou d’inactivité.
    • Rester assis pendant de nombreuses heures par jour. Dans ces cas, le muscle piriforme se contracte et comprime le nerf sciatique.
    • Les crampes musculaires.
    • Scoliose ou dysmétrie dans les jambes. Ces problèmes anatomiques entraînent une tension du muscle piriforme, qui cherche à stabiliser le bassin.
    • Chirurgies de l’abdomen et de la hanche. Elles peuvent créer un dysfonctionnement du muscle pyramidal.

Le muscle pyramidal, sa localisation et fonction

Le muscle pyramidal ou piriforme est l’un des six rotateurs courts du corps. Il est situé dans la partie la plus profonde de la zone des fessiers (entre le sacrum et le grand trochanter) et croise perpendiculairement le nerf sciatique.

La principale fonction du piriforme est la rotation externe de la hanche, ce qui donne de la stabilité à l’articulation de la hanche en arrière. Il aide également à la séparation de la hanche lorsque celle-ci est en flexion de 90° et, dans cette position, il fonctionne comme un rotateur interne.

 

Les symptômes du syndrome pyramidal

Souvent, les symptômes décrits par le patient sont similaires à ceux de la sciatique ou de la lombalgie et peuvent être confondus. Le syndrome du piriforme est plus bénin que les deux autres pathologies, mais c’est un spécialiste qui déterminera le type de problème.

Les signes les plus courants du syndrome pyramidal sont les suivants :

    • Douleur dans les fessiers
    • Douleur lombaire
    • Engourdissement ou fourmillements
    • Gonflement de la région pelvienne
    • Difficulté à s’asseoir

 

Traitement du muscle pyramidal

La physiothérapie est le traitement le plus efficace pour détendre le muscle et soulager les symptômes.

En revanche, la prévention est très efficace pour éviter ce problème.

    • S’échauffer avant le sport.

Faites-le correctement et consacrez-y du temps. Il est important de s’échauffer avant une activité physique pour éviter les douleurs et les blessures éventuelles.

    • Étirements.

Ils sont indispensables après le sport.

    • Asseyez-vous correctement.

Essayez de ne pas vous avachir et de ne pas rester dans la même position pendant de longues heures.

    • Évitez certaines activités.

Comme le vélo et la course à pied, si vous avez déjà des douleurs.

    • Faites des séances d’entraînement avec des exercices spécifiques

 

L’hôpital de la Serranía (Ronda) a constaté que la thérapie physique améliore les symptômes de 64 %.

 

Exercices d’étirement des muscles pyramidaux

Cette routine d’étirements permet de soulager la surcharge du piriforme et de rééduquer la posture. Elle peut être effectuée à la maison et ne prend que 10 à 15 minutes.

1. Etirement complet.

Asseyez-vous sur le sol, dans la position de l’indien. Ramenez votre jambe droite vers l’arrière et placez le genou de la jambe pliée en ligne droite avec votre hanche. Maintenez cette position pendant quelques secondes et changez de jambe. Faites trois séries de 30 secondes avec chaque jambe.

2. Sur une chaise.

Assis, amenez un pied au-dessus de l’autre jambe et pliez le genou. Penchez votre corps en avant, sans cambrer votre colonne vertébrale ni soulever vos fesses de la chaise. Maintenez cette position pendant quelques secondes et revenez à la position de départ. Changez de jambe et répétez trois fois avec chaque jambe.

3. Étirement lombo-sacré en position allongée.

Pliez les hanches et les genoux des deux jambes et tirez-les vers votre poitrine. Maintenez cette position pendant 30 secondes. Faites 4 répétitions. Vous pouvez également pousser une jambe vers votre poitrine et garder l’autre jambe tendue et répéter avec l’autre jambe.

4. Étirement lombo-sacré au sol.

À quatre pattes, pliez vos genoux et vos hanches jusqu’à ce que vous soyez assis sur vos talons. Faites glisser vos mains vers l’avant à la fin du mouvement du muscle pyramidal. Maintenez la position pendant 20 secondes et revenez à la position de départ. Répétez trois autres fois.

Cette routine d’étirements peut vous aider à renforcer le muscle piriforme et à prévenir les blessures. Toutefois, avant de les pratiquer, il est conseillé de demander conseil à un physiothérapeute, qui évaluera vos besoins et les mouvements les plus appropriés pour vous.

 

Sources :