Les essais cliniques visant à tester l’efficacité et la sécurité des vaccins contre la COVID19 n’ont pas inclus d’enfants ou d’adolescents. Cependant, il est important de vacciner ces groupes pour obtenir une bonne immunité collective. Selon l’Académie américaine de pédiatrie, nous pourrions avoir un candidat vaccin adapté aux enfants et aux adolescents pour la prochaine année scolaire 2021-2022.

 

Par le Dr Pedro L. González, spécialiste en médecine préventive et en santé publique et journaliste scientifique.

 

AstraZeneca et l’Université d’Oxford ont lancé des essais cliniques pour tester l’efficacité de leur vaccin contre le coronavirus sur des enfants âgés de 6 à 17 ans. Pfizer-BioNTech teste actuellement son vaccin sur 2259 enfants âgés de 12 à 15 ans. Moderna a sélectionné 3 000 participants âgés de 12 à 17 ans, et Johnson & Johnson a déclaré qu’ils allaient lancer un essai similaire.

 

Le système immunitaire des enfants étant encore en cours de maturation et imprévisible, ils peuvent réagir différemment au coronavirus ou présenter des effets secondaires qui ne se produisent pas chez les adultes.

 

En outre, le système immunitaire des enfants se développant au fil du temps, une nouvelle stratégie sera nécessaire pour évaluer les vaccins anti-COVID19 chez les jeunes enfants afin de savoir si un dosage ou une formulation différente sont nécessaires.

 

La vaccination des enfants n’est pas une question urgente pour les systèmes de santé. En effet, selon les données cliniques recueillies depuis le début de la pandémie, il est rare que des enfants de moins de 16 ans soient atteints de COVID19 grave ou présentent des symptômes persistants après la guérison.

 

Une étude actualisée en mars dernier a confirmé que dans plusieurs pays, dont la France et l’Espagne, les décès dus à la COVID19 chez les enfants étaient rares, avec un taux de 0,19 par million de personnes (234 enfants sont décédés en Espagne à ce jour). Les taux les plus bas ont été enregistrés en Corée du Sud et les plus élevés en Espagne.

 

En outre, les infections chez les enfants sont peu fréquentes. Environ 2 % du nombre total de cas de coronavirus positifs dans le monde concernaient des enfants. D’autre part, une récente étude islandaise portant sur 40 000 personnes a révélé que les enfants de moins de 15 ans étaient deux fois moins susceptibles que les adultes de contracter et de propager le coronavirus.

 

Si la vaccination peut prévenir les enfants de contracter et propager la COVID19, les pédiatres espèrent également qu’elle permettra de lutter contre une maladie rare connue sous le nom de syndrome inflammatoire multisystémique infantile, qui a été documentée chez les enfants atteints du coronavirus. Cette maladie peut provoquer une inflammation dans plusieurs parties du corps, notamment le cœur, les poumons et le cerveau, mais heureusement, sa faible fréquence est associée à une très faible mortalité.

 

Le système immunitaire des enfants les protège contre la COVID19 grave

Les enfants sont protégés contre la COVID19 grave, car leur système immunitaire inné attaque rapidement le nouveau SARS-CoV-2.

 

Une étude du Murdoch Children’s Research Institute (MCRI) en Australie, publiée dans Nature Communications, explique que si les enfants ont une COVID19 plus légère que les adultes c’est notamment parce que leurs globules blancs sont très actifs et empêchent le virus de coloniser les cellules.

 

Le vaccin contre la COVID19 chez les enfants sera bientôt disponible

Sources :

  • Quand les enfants pourront-ils recevoir le vaccin contre la COVID-19 ? James Campbell, MD American Academy of Pediatrics.
  • Les enfants et les jeunes restent peu exposés au risque de mortalité lié à la COVID-19. Sunil S Bhopal, et al.
    The Lancet Published:March 10, 2021 DOI:https://doi.org/10.1016/S2352-4642(21)00066-3
  • Un résumé des preuves de la littérature sur la COVID-19 pédiatrique, Don’t Forget the Bubbles, 2020. Boast A, Munro A, Goldstein H. Available at: https://doi.org/10.31440/DFTB.24063
  • Syndrome inflammatoire multisystémique associé au SARS-CoV-2. Une entité émergente ?Oltra Benavent M, Ochoa Sangrador C.  Evid Pediatr. 2021;17:3.
  • Une étude sur le vaccin contre la COVID-19 pour les adolescents. Moderna. Connect Trials Scope
  • Profils des cellules innées pendant la phase aiguë et la phase de convalescence de linfection par le SARS-CoV-2 chez les enfants. Neeland, M.R., Bannister, S., Clifford, V. et al. Nat Commun 12, 1084 (2021). https://doi.org/10.1038/s41467-021-21414-x