Ce que nous mangeons a un impact sur l’intestin. Si nous ne prenons pas soin de notre alimentation, nous pouvons progressivement l’endommager jusqu’à ce qu’il montre des signes d’inflammation. Les sucres, les farines raffinées et les aliments transformés favorisent la perméabilité intestinale.

Le syndrome de l’intestin perméable est une affection dans laquelle la muqueuse de la paroi intestinale se détériore et laisse passer des substances nocives (bactéries et toxines) dans la circulation sanguine.

En Espagne, 100 000 personnes sont diagnostiquées avec une maladie inflammatoire de l’intestin. Le stress, une mauvaise alimentation et la pollution contribuent tous à son apparition.

Cependant, il est possible d’améliorer l’intestin perméable en apportant de petits changements à nos habitudes alimentaires et à notre mode de vie.

La génétique joue un rôle dans 40 % des cas, mais 60 % des cas dépendent de l’alimentation, de l’activité physique, du repos, des médicaments et des toxines environnementales.

 

Les aliments à ne pas consommer en cas d’intestin perméable

 

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin perméable ?

La perméabilité intestinale est la capacité de la paroi intestinale à agir comme une barrière qui facilite l’absorption des nutriments et bloque le passage des substances toxiques, des bactéries et des virus susceptibles d’endommager l’organisme, selon Silvia Gómez, médecin spécialiste du système digestif.

Ce transport de molécules et d’ions entre deux cellules intestinales est régulé par des protéines. Dans certaines occasions, il est altéré et laisse passer des substances et des toxines dans le sang, provoquant un phénomène appelé hyperperméabilité intestinale.

Bien que peu de médecins conventionnels la reconnaissent comme un diagnostic médical, il existe déjà des spécialistes du système digestif qui en parlent.

 

Quels sont les symptômes de l’intestin perméable ?

La plupart des personnes souffrant de perméabilité intestinale présentent des maladies parodontales, des douleurs articulaires, des spasmes musculaires, des migraines et une fatigue extrême.

Les personnes atteintes de ce syndrome se réveillent fatiguées, irritables et de mauvaise humeur. Elles ont consulté plusieurs spécialistes et ne savent pas à quoi attribuer leur malaise.

On pense que l’intestin perméable peut conduire à des :

  • maladies auto-immunes (diabète de type 1, thyroïdite de Hashimoto, maladie cœliaque, lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde)
  • maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson)
  • affections cutanées (acné et dermatite séborrhéique)
  • migraine, fatigue chronique
  • troubles émotionnels (dépression)

 

Quelles sont les causes de l’intestin perméable ?

Bien que la perméabilité intestinale soit causée par plusieurs facteurs, les facteurs digestifs sont essentiels :

Mauvaise alimentation riche en sucres, farines raffinées, gliadine (protéine à l’origine de l’intolérance au gluten), aliments transformés… qui entraînent une perturbation de l’équilibre des bactéries vivant dans l’intestin (microbiote).

Déficience enzymatique

Infections intestinales (parasites, candidoses…)

Antibiotiques

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Toxines environnementales (bisphénols, phtalates, métaux lourds…)

 

Quel régime alimentaire suivre pour l’intestin perméable ?

Une alimentation équilibrée peut aider à traiter et à prévenir le syndrome de l’intestin perméable :

  • Manger 5 portions de fruits et légumes (principalement crus).
  • Modérer la consommation de gluten, d’aliments sucrés, de jus de fruits et d’aliments transformés.
  • Manger au moins 3 portions de légumineuses par semaine.
  • Manger 3 à 4 portions de poisson par semaine.

Nous pouvons également améliorer le problème en augmentant la consommation de probiotiques (lactobacilles, bifidobactéries), car ils aident à prévenir l’inflammation et à obtenir un microbiote sain.

 

Tableau des aliments à éviter si vous souffrez d’intestin perméable

Il est important d’éviter certains aliments pour améliorer la santé intestinale.

La liste suivante contient des aliments qui peuvent nuire aux bactéries intestinales saines, ainsi que certains qui peuvent créer des ballonnements, de la constipation et de la diarrhée :

  • Produits à base de blé (pain, pâtes, céréales, farine de blé, couscous…).
  • Céréales contenant du gluten (orge, seigle, boulgour, seitan, épeautre et avoine).
  • Les viandes transformées (saucisses, charcuterie, bacon, saucissons, etc.).
  • Produits de boulangerie (gâteaux, muffins, biscuits, tartes, pâtisseries et pizza).
  • En-cas (crackers, barres de muesli, popcorn, etc.).
  • Malbouffe (fast-food, frites, céréales sucrées, etc.).
  • Produits laitiers (lait, fromages et crème glacée).
  • Huiles raffinées (huiles de canola, de tournesol, de soja et de carthame).
  • Édulcorants artificiels (aspartame, sucralose et saccharine).
  • Sauces (vinaigrettes, mais aussi sauce soja, teriyaki…).
  • Boissons (alcool, boissons gazeuses et autres boissons sucrées).

 

L’université de Californie a montré que certains aliments provoquent une inflammation, qui peut favoriser la croissance de bactéries intestinales nocives, liées aux maladies cardiovasculaires, au diabète et au cancer.

Comme vous pouvez le constater, pour lutter contre l’intestin perméable, il est bénéfique de consommer des aliments qui favorisent la croissance de bactéries saines (fruits, aliments fermentés, graisses saines, viandes maigres et légumes contenant des fibres). En outre, réduire le stress, dormir davantage et éviter l’alcool peuvent favoriser une meilleure santé intestinale.

 

Sources :

  • « Votre alimentation détermine le destin de vos gènes”, María Gea Brugada, Doctora en Medicina y Cirujana especialista en Cirugía de Aparato Digestivo. Cuerpomente nº345, RBA Revistas, 2021.
  • Le syndrome de l’intestin perméable est-il une vraie maladie ? Un regard impartial. Written by Becky Bell, MS, RD on February 2, 2017. Healthline. https://www.healthline.com/nutrition/is-leaky-gut-real
  • Le régime alimentaire en cas d’intestin perméable : ce qu’il faut manger, ce qu’il faut éviter. Written by Ryan Raman, MS, RD on October 29, 2019 — Medically reviewed by Atli Arnarson BSc, PhD. Healthline. https://www.healthline.com/nutrition/leaky-gut-diet#_noHeaderPrefixedContent
  • Mu Q, Kirby J, Reilly CM, Luo XM. L’intestin perméable, un signal de danger pour les maladies auto-immunes. Front Immunol. 2017 May 23;8:598. doi: 10.3389/fimmu.2017.00598. PMID: 28588585; PMCID: PMC5440529.
  • Singh RK, Chang HW, Yan D, Lee KM, Ucmak D, Wong K, Abrouk M, Farahnik B, Nakamura M, Zhu TH, Bhutani T, Liao W. Influence du régime alimentaire sur le microbiome intestinal et implications pour la santé humaine. J Transl Med. 2017 Apr 8;15(1):73. doi: 10.1186/s12967-017-1175-y. PMID: 28388917; PMCID: PMC5385025.
  • Un matériel de diagnostic pour les maladies inflammatoires de l’intestin. CORDIS | European Commission. 2019. https://cordis.europa.eu/article/id/345108-diagnostic-kit-for-inflammatory-bowel-disease-diagnosis/es
  • Perméabilité intestinale. Silvia Gómez Senent. Ed. Médica Panamericana. 2022. https://www.medicapanamericana.com/ar/libro/permeabilidad-intestinal