Il existe un lien possible entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose, mais les avantages l’emportent largement sur les risques. C’est la conclusion à laquelle est parvenue l’Agence européenne des médicaments (EMA) après l’évaluation en cours du médicament d’Oxford.

 

Par le Dr Pedro L. González, spécialiste en médecine préventive et en santé publique et journaliste scientifique.

 

Après une analyse approfondie, il a été conclu que les cas signalés de caillots sanguins après l’injection du vaccin AstraZeneca devaient être considérés comme des effets secondaires inhabituels possibles du vaccin.

 

La plupart des cas signalés sont survenus chez des femmes de moins de 60 ans dans les deux semaines suivant la vaccination. Une réponse immunitaire semble se produire, entraînant une réaction de coagulation similaire à celle que l’on observe parfois chez les patients traités par l’héparine, un anticoagulant.

 

Les experts de l’EMA ont insisté sur le fait que ni l’âge ni le sexe ne sont des facteurs de risque supplémentaires dans ce cas d’effet secondaire rare. C’est pourquoi ils n’ont pas préconisé de modifier les directives relatives à l’application du vaccin AstraZeneca, indiqué pour tous les groupes d’âge à partir de 16 ans, bien que l’EMA recommande d’éviter, dans tous les cas, de l’administrer aux personnes de moins de 30 ans.

 

Cependant, la plupart des gouvernements ont imposé des restrictions d’âge et ont fixé à 60 ans l’âge le plus bas auquel le vaccin d’Oxford peut être administré. En France, l’âge est abaissé à 55 ans. Les personnes en dessous de cet âge doivent se voir proposer un vaccin alternatif.

 

Que faire si vous avez été vacciné par le vaccin Astra-Zeneca ?

Si vous avez déjà reçu une première dose et que vous avez moins de 55 ans, vous pourrez bénéficier d’une dose d’un vaccin à ARN (Pfizer, Moderna) en substitution.

 

Sachez enfin que la recherche sur le médicament indique que le niveau d’immunisation après la première dose est d’environ 70 %.

 

Sources :

  • Vaccin COVID-19 AstraZeneca : les bénéfices l’emportent toujours sur les risques malgré un lien possible avec des caillots sanguins rares en cas de faible taux de plaquettes sanguines. Agence européenne des médicaments. News 18 March 2021
  • Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) Recommandations du PRAC sur les signaux Adoptées le 6 April 2021 EMA/PRAC/146285/2021
  • Communiquer les avantages et les inconvénients potentiels du vaccin Astra-Zeneca COVID-19. Winton Center for Risk Evidence Communication
  • Agence européenne des médicaments. COVID-19 vaccine safety update. 29 March. 2021