Ces dernières années, la consommation de boissons énergétiques a augmenté chez les sportifs en raison de leur apport en glucides sous forme liquide et de leur absorption rapide qui leur fournit de l’énergie pendant l’exercice. Cependant, des doutes surgissent quant à savoir s’il s’agit de la meilleure option et de la plus saine. Nous vous aidons à répondre à certaines de ces questions.

 

Environ 30 % des adultes européens âgés de 18 à 65 ans sont des consommateurs de boissons énergétiques. Parmi ceux-ci, 12 % sont classés comme des consommateurs « chroniques élevés » (avec une consommation régulière 4 à 5 jours par semaine ou plus) et 11 % comme des consommateurs « très élevés » (au moins un litre en une seule séance), selon une étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

 

Que sont les boissons énergétiques ?

 

Les boissons énergétiques sont toutes les boissons non alcoolisées, principalement gazeuses, composées d’eau, de sucres, de caféine et d’autres ingrédients tels que des acides aminés, des vitamines, des minéraux et des extraits végétaux. Elles sont largement utilisées dans le domaine du sport pour diverses raisons :

 

  • Améliorent l’endurance physique.
  • Procurent un sentiment de bien-être.
  • Réduisent la sensation de fatigue musculaire.
  • Contribuent à une plus grande concentration.
  • Aident à stimuler le métabolisme.

 

Outre les sportifs, on voit également leur consommation sensiblement augmenter au moment des examens chez les jeunes pour lutter contre le stress, la fatigue et le manque de sommeil.

 

Les boissons énergétiques sont-elles mauvaises pour la santé ?

 

Les boissons énergétiques ne sont pas une boisson quelconque. Il convient de noter qu’elles peuvent avoir des effets nocifs si elles sont consommées comme substitut nutritionnel, mélangées à de l’alcool, et si elles sont consommées de manière excessive. Elles contiennent des substances qui stimulent le système nerveux central et cherchent à générer de l’énergie et des effets régénérateurs de la fatigue chez le consommateur.

 

Caféine : c’est un stimulant présent dans de nombreuses boissons. Les boissons énergétiques peuvent en contenir entre 70 et 400 milligrammes par litre, bien que cette quantité puisse parfois être plus élevée.

 

Taurine : il s’agit d’un acide aminé naturellement produit par le corps humain qui joue un rôle dans les fonctions cardiovasculaires, le système nerveux central et locomoteur.

 

Guarana : il contient également de la caféine. Par conséquent, son ajout à la boisson augmente encore davantage la teneur totale en caféine de la boisson.

 

Sucre : après l’eau, le sucre est l’ingrédient principal des boissons énergétiques, qui peuvent en contenir jusqu’à 40 grammes. Les recherches dans ce domaine montrent que la consommation de boissons à forte teneur en sucre peut entraîner une prise de poids et un risque accru de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de goutte.

 

La plupart des études montrent, selon la Harvard Medical School, une relation entre la consommation de ce type de boissons et certains effets négatifs sur la santé tels que :

  • Augmentation du stress.
  • Augmentation de la pression artérielle.
  • Risque accru d’obésité et de diabète de type 2.
  • Mauvaise qualité du sommeil.
  • Irritation de l’estomac.

 

Les boissons énergétiques et isotoniques sont-elles équivalentes ?

 

Il ne faut pas confondre les boissons énergétiques avec les boissons isotoniques ou pour les sportifs. Les boissons isotoniques, également appelées boissons réhydratantes ou sportives, sont conçues pour restaurer les glucides et les électrolytes après des activités qui impliquent une dépense musculaire intense.

 

Les boissons isotoniques contiennent dans leur composition des sels minéraux et du glucose qui favorisent la réhydratation. Elles doivent donc être utilisées par les sportifs de haut niveau ou les personnes qui pratiquent habituellement une activité physique intense.

 

Comme vous pouvez le constater, il faut faire attention à l’utilisation des boissons énergétiques. Nous vous encourageons à bien dormir, à faire plus d’exercice et à bien manger pour que vous n’ayez pas à dépendre de produits chimiques pour trouver l’énergie dont vous avez besoin.

 

Sources :