C’est notre « moi » le plus intime. Il contrôle nos mouvements, notre discours, notre intelligence et même nos émotions. Situé à l’extrémité de la moelle épinière, à l’intérieur du crâne, cet organe est la partie la plus importante du système nerveux central. Nous vous disons tout sur le cerveau.

Il contrôle ce que nous pensons et ressentons, nos souvenirs et même notre rythme cardiaque et notre digestion. Le cerveau est un organe très puissant qui nous permet d’effectuer les opérations mentales les plus complexes.

Il pèse environ 1 400 grammes et contient environ 100 milliards de neurones et 100 trillions de connexions. Cette partie vitale de notre organisme est composée de diverses structures, qui fonctionnent de manière coordonnée et remplissent différentes fonctions.

 

A quoi sert chaque partie du cerveau

Le système nerveux central (SNC) se compose du cerveau et de la moelle épinière. L’encéphale est situé à l’intérieur du crâne et le cerveau en est la partie la plus représentative. La moelle épinière, quant à elle, est un long cordon situé dans le canal vertébral, chargé de transmettre toutes les informations fournies par le cerveau au reste du corps.

Le cerveau est un élément principal de l’encéphale, qui se compose de trois zones principales : le cerveau lui-même, le cervelet et le tronc cérébral.

    • Cerveau.

Sa couche externe (cortex ou cortex cérébral) est rugueuse et présente une grande extension. Il intègre les informations nécessaires à la réalisation de processus mentaux complexes et se divise en deux hémisphères, gauche et droit, reliés entre eux par un ensemble de fibres.

Chaque hémisphère possède quatre lobes (frontal, pariétal, temporal et occipital). Le lobe occipital traite les informations visuelles ; le lobe pariétal guide les mouvements ; le lobe temporal donne un sens aux informations sensorielles et permet les processus liés au langage ; enfin, le lobe frontal planifie et exécute nos actions et participe à la production du langage.

    • Cervelet.

Il s’agit de la deuxième plus grande structure du cerveau. Il est situé sous les hémisphères cérébraux et contrôle les mouvements. Il est également impliqué dans les activités cognitives liées au langage, à la mémoire, à l’attention et même aux émotions.

    • Tronc cérébral.

Situé à la base du crâne, il relie le cerveau à la moelle épinière. Il contrôle les actions automatiques telles que le rythme cardiaque, la pression sanguine, la respiration et les mouvements volontaires des yeux, de la langue et des muscles faciaux.

 

Les hémisphères du cerveau et la personnalité

Les deux hémisphères cérébraux (situés dans le cortex cérébral) sont presque symétriques à l’œil nu, mais à l’échelle microscopique, ils sont très différents et fonctionnent différemment. L’hémisphère gauche contrôle le côté droit et l’hémisphère droit contrôle le côté gauche.

On dit souvent que quelqu’un a le cerveau gauche ou le cerveau droit, en fonction de son côté dominant. Si vous êtes une personne analytique, ordonnée et rationnelle, le cerveau gauche prédomine, tandis que si vous êtes créatif, le cerveau droit prédomine, selon le psychologue et prix Nobel Roger W. Sperry.

L’hémisphère gauche (également appelé cerveau numérique) est associé à la logique, au séquençage, aux mathématiques et à d’autres faits analytiques, tandis que le cerveau droit ou analogique est lié à l’imagination, à l’intuition et aux signaux non verbaux.

Malgré la pertinence des recherches de Sperry dans les années 1960, ses conclusions ont été réfutées par des études ultérieures. Les deux hémisphères sont reliés par des fibres nerveuses et se complètent. Le cerveau ne favorise pas un côté plutôt que l’autre.

De même, les traits de personnalité, les préférences individuelles ou l’apprentissage ne permettent pas de déterminer quelle partie du cerveau nous utilisons le plus.

 

Comment garder votre cerveau jeune

L’âge, le stress ou l’accumulation d’obligations peuvent entraîner une défaillance de notre mémoire. Certaines habitudes peuvent nous aider à la renforcer et à stimuler notre capacité mentale :

    • Exercice physique.

L’activité physique crée davantage de connexions dans le cerveau et favorise la formation de cellules supplémentaires. Le cerveau se développe lorsque nous faisons de l’exercice.

    • Mémoriser en mouvement.

Vous savez que si vous essayez de mémoriser quelque chose, il est préférable de le faire en mouvement ? Marchez si vous voulez vous souvenir de quelque chose. Il est plus probable que vous vous en souveniez.

    • Manger mieux.

Essayez d’avoir une alimentation équilibrée, comprenant des aliments riches en acides gras, comme les noix, les graines, le poisson et l’avocat.

    • Déconnecter.

Le stress et l’anxiété sont toxiques pour le cerveau. Pour éviter et calmer ces sentiments, pratiquez la méditation, partez à la montagne ou trouvez une échappatoire (lecture, peinture, danse…).

    • Chercher d’autres défis.

Apprendre quelque chose de nouveau augmente l’élasticité du cerveau et le garde jeune. Prenez des cours de japonais, de peinture ou de bachata.

    • Utiliser les deux mains.

Que vous soyez gaucher ou droitier, essayez d’utiliser votre autre main pour faire certaines choses. Cela va stimuler les connexions nerveuses entre les deux hémisphères.

    • Écouter de la musique.

Les mélodies stimulent le cerveau et renforcent les capacités cognitives. D’ailleurs, la mémoire musicale est la dernière à disparaître en cas de démence.

    • Bien dormir.

Le sommeil est un facteur clé pour la mémoire. Reposez-vous de 7 à 9 heures chaque nuit. Si vous étudiez avant de vous coucher, vous vous en souviendrez mieux le lendemain matin.

 

Comme vous pouvez le constater, améliorer la mémoire et la concentration est plus facile qu’il n’y paraît et vous aidera à garder votre cerveau en forme et actif à tout âge.

 

Sources :