Éviter les repas copieux et faire du sport régulièrement font partie des recommandations pour aider à soulager le gonflement abdominal.

 

Les causes de l’inflammation de l’estomac

 

Le gonflement abdominal est un symptôme très courant et nous en avons tous déjà souffert à un moment donné. De fait, selon la Croix-Rouge espagnole, 16% des personnes apparemment en bonne santé souffrent de gonflement au moins une fois par mois.

Des études récentes ont montré que 90 % des patients atteints du syndrome du côlon irritable (SCI), avec une constipation sévère, souffrent également d’inflammation de l’estomac.

 

Il existe plusieurs théories sur les raisons de l’apparition de ce symptôme abdominal :

 

– Augmentation des gaz intestinaux : l’ingestion d’air en mangeant (aérophagie) ou l’absence d’expulsion des gaz peut générer des quantités excessives de gaz intestinaux.

– Mauvaise absorption des hydrates de carbone (lactose, sorbitol, fructose).

– Manque de tonus musculaire dans la région abdominale.

– Altérations de la flore bactérienne

– Niveaux élevés de stress et d’anxiété

 

Comment soulager l’inflammation de l’estomac ?

 

Les spécialistes affirment qu’il n’existe pas de traitement efficace à cent pour cent contre ce problème, bien qu’en suivant certaines règles nous pouvons améliorer considérablement les gênes :

 

  1. Manger modérément : les repas lourds et les quantités excessives de gras, de caféine et d’alcool sont souvent mal tolérées. Au contraire, il est conseillé de manger des quantités modérées, plus souvent au cours de la journée (à des heures régulières) et à un rythme détendu.

 

  1. Exercice physique régulier : bouger son corps et rester actif, ainsi que renforcer les muscles de l’abdomen peut aider à réduire la formation de flatulences et soulager les maux d’estomac.

 

  1. Bien cuire les légumineuses : toutes les légumineuses produisent des gaz, donc si vous souffrez d’un gonflement récurrent, il est conseillé de réduire leur consommation et de les cuire avec des herbes digestives (comme le fenouil, la menthe, le cumin, l’origan ou l’anis étoilé).

 

  1. Méfiez-vous du lait : si vous pensez que les produits laitiers provoquent un gonflement abdominal, vous devriez réduire votre consommation. Les yaourts au bifidus aident également à régénérer une flore saine et à améliorer le transit intestinal.

 

  1. Céréales complètes : bien que plus nutritives, les céréales complètes peuvent produire plus de gaz que les autres. Il est préférable de choisir les plus raffinées.

 

  1. Viandes grasses : en général, les viandes ne produisent pas de flatulences, mais il ne faut pas en abuser. Il est conseillé de manger au maximum une fois par semaine de la viande rouge. Une alimentation à prédominance végétarienne sera toujours plus saine.

 

  1. Fruits mûrs : en cas de ballonnements, il est préférable de manger les fruits pelés et quand ils sont mûrs. Essayez d’éviter les abricots, les cerises, les fraises et les pêches. En revanche, la pastèque et l’orange vous feront du bien.

 

  1. Réduire les édulcorants : il est conseillé de réduire la consommation d’édulcorants naturels (sucre blanc, sucre brun, miel, sirop d’agave, etc.) et d’édulcorants artificiels, car ils peuvent altérer la flore intestinale.

 

Bien que le gonflement abdominal soit un symptôme courant causant un grand inconfort, il n’existe pas de cause spécifique ou de traitement médical satisfaisant aujourd’hui. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un trouble digestif fonctionnel (maladie cœliaque, syndrome du côlon irritable, allergies, etc.), mais seul un médecin pourra établir le bon diagnostic.

 

Sources:

– Cruz Roja Española

– Sociedad Española de Patología Digestiva (SEPD)

– Sociedad Española de Médicos de Atención Primaria (SEMERGEN)

– Fundación Española del Aparato Digestivo (FEAD)