Le froid est arrivé et, avec lui, les virus ! C’est la période de l’année où nous tombons le plus malade à cause des changements de température et la présence de microbes dans l’air. Cet article vous en dit plus sur les maladies les plus fréquentes et les précautions à prendre pour les éviter.

 

L’hiver s’installe petit à petit. Les températures chutent et le corps tente de s’adapter aux atermoiements drastiques entre le froid du dehors et la chaleur des intérieurs. Pour résister et rester à l’écart des maladies saisonnières de l’automne et de l’hiver, une seule solution : avoir un système immunitaire fort.

 

En hiver : quelles sont les maladies les plus courantes ?

L’hiver est la période de l’année où nous souffrons le plus d’infections respiratoires. Ce type de maladie se transmet plus facilement durant ces mois pour plusieurs raisons, notamment parce que nous passons plus de temps dans des espaces clos en contact plus direct les uns avec les autres et parce que le froid est un allié des germes. Le risque de transmission est donc beaucoup plus élevé.

 

Voici quelques-unes des maladies hivernales les plus courantes :

 

Le rhume

Selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis, il y a chaque année des millions de cas de rhume chez les adultes.

 

Il s’agit d’une infection virale du nez et de la gorge (des voies respiratoires supérieures). Elle est généralement inoffensive. Les symptômes les plus courants sont l’écoulement nasal et les éternuements, le mal de gorge et la toux, les maux de tête et les courbatures.

 

Le temps moyen de rétablissement est compris entre 1 semaine et 10 jours. Les enfants de moins de 6 ans sont les personnes les plus exposées au risque de rhume.

 

La grippe

C’est une maladie respiratoire contagieuse, causée par des virus. Les symptômes les plus courants sont : la fièvre, les frissons, la toux, les maux de gorge, les douleurs musculaires, les maux de tête et la fatigue. Le repos, et l’ingestion de paracétamol peuvent aider à contrôler ces symptômes. Dans certains cas, votre médecin peut vous prescrire des médicaments antiviraux pour vous aider à guérir. La vaccination reste le moyen le plus efficace pour prévenir les complications dues à la grippe.

 

La gastro-entérite

La gastro-entérite est une inflammation de la membrane interne de l’intestin qui, dans la plupart des cas, est causée par un virus. En particulier, le norovirus, responsable de 90 % des cas de gastro-entérite et qui est particulièrement résistant au gel et à la désinfection au chlore. En outre, elle est très contagieuse, c’est pourquoi nous parlons dans certains cas d’épidémies de gastro-entérite virale.

 

Comme pour la grippe, ce type de virus est généralement présent surtout en hiver sous forme de diarrhée, de douleurs abdominales, de vomissements, de maux de tête, de fièvre, de frissons et de déshydratation. Le norovirus peut s’attraper par la nourriture, l’eau contaminée et d’autres personnes infectées.

 

La bronchite

Il s’agit d’une infection qui provoque une inflammation de la paroi interne des bronches. Les symptômes habituels sont : une toux persistante, des douleurs thoraciques, une respiration sifflante, des douleurs à la gorge et de la fatigue. Elle est très fréquente en hiver.

 

Cette maladie peut être causée par des virus, des bactéries et d’autres particules qui irritent les bronches. La bronchite aiguë fait généralement suite à un rhume ou à une infection virale. Dans la plupart des cas, le traitement consiste à se reposer, à ingérer des liquides et des analgésiques. Dans certaines situations, les médecins peuvent prescrire des mucolytiques, des anti-inflammatoires ou des bronchodilatateurs.

 

La pharyngite ou le mal de gorge

La pharyngite est une inflammation du pharynx. Elle peut causer des démangeaisons de la gorge et des difficultés à avaler. Les causes comprennent les infections virales comme les rhumes ou les infections bactériennes à streptocoques. Il s’agit d’une affection fréquente et rarement préoccupante, qui disparaît souvent d’elle-même en une semaine.

 

Que faire pour éviter ces maladies ?

  • Se laver les mains : c’est le meilleur moyen de prévenir la transmission des virus, quels qu’ils soient. Il faut le faire avec de l’eau chaude et du savon, surtout après avoir éternué, s’être mouché ou avoir toussé, avant et après avoir manipulé des aliments et après être allé aux toilettes.
  • Rester à la maison dès que l’on remarque les symptômes : le risque de contagion persiste pendant quelques jours, il est donc préférable de ne pas aller au travail.
  • Maintenir une alimentation équilibrée : en hiver, nous devons augmenter la consommation d’aliments riches en vitamines A et C, comme les fruits et légumes, qui aident à renforcer les défenses immunitaires. Il est important de bien s’hydrater avec la prise d’infusions, de soupes, de veloutés de légumes, etc. La déshydratation rend le mucus plus sec et plus épais.

 

Rappelez-vous l’importance de rester actif pendant l’hiver et consultez votre médecin chaque fois que vous avez des doutes sur le traitement que vous devriez suivre.

 

Sources :