L’usage du cannabis se répand tellement parmi les adolescents, qu’il est légitime que les parents s’inquiètent. TEMPO, une étude française, nous apporte à ce sujet une information importante. Le suivi d’un millier d’adolescents depuis 2009 a permis de déterminer que seuls ceux qui avaient été initiés au cannabis avant l’âge de 16 ans, voyaient leur chance de réussite au BAC baisser. Il est donc fondamental que parents et enseignants soient particulièrement vigilants pour protéger ces jeunes adolescents du cannabis. Passé 16 ans, comme ils ont en général beaucoup plus de liberté, cela devient plus difficile. Heureusement, cela a aussi beaucoup moins de conséquences. Cette notion d’initiation précoce est aussi vraie pour le tabac et pour l’alcool.

Source : J Epidemiol dyx065. 18 May 2017

https://doi.org/10.1093/ije/dyx065[:]