Un manque de vitamine D dans le corps peut ramollir les os. Le saviez-vous ?

 

Qu’est-ce que l’ostéomalacie ?

 

L’ostéomalacie est une maladie du métabolisme osseux qui consiste en une minéralisation osseuse déficiente, provoquant des douleurs et de possibles fractures, surtout chez les personnes âgées. Il s’agit d’un ramollissement des os dû à un manque de vitamine D ou à un problème lié à la capacité de l’organisme à décomposer et à utiliser cette vitamine.

 

Chez l’enfant, cette minéralisation déficiente survient également au niveau du cartilage de croissance et est connue sous le nom de « rachitisme ».

 

Quels sont symptômes ?

 

En général on ne remarque pas les symptômes aux premiers stades de l’ostéomalacie, bien que l’on puisse les identifier par des examens. Mais au fur et à mesure que la maladie progresse, il est possible de ressentir les gênes suivantes :

 

  1. Douleur osseuse : douleur étendue, légère et continue, surtout au niveau des hanches, des jambes, du bas du dos et des côtes. L’inconfort peut s’aggraver la nuit ou en exerçant une pression sur les os.

 

  1. Faiblesse musculaire : le tonus musculaire diminue et une faiblesse se fait sentir dans les jambes, ce qui peut conduire à devoir marcher « en canard » (plus lentement et sans fléchir les genoux).

 

  1. Engourdissement des extrémités : il se manifeste lorsque la carence en calcium est intense (appelée « tétanie ») et provoque des contractions intermittentes et douloureuses des muscles, des spasmes musculaires et des tremblements.

 

  1. Hypersensibilité osseuse : il est fréquent de souffrir d’hyperesthésie osseuse, c’est-à-dire d’une sensation excessive au toucher, due à une sensibilité accrue et à une douleur intense lorsque les os sont pressés.

 

Quelles sont les causes ?

 

Carence en vitamine D dans l’alimentation : la carence en vitamine D est la cause la plus fréquente d’ostéomalacie dans le monde, selon la Clinique Mayo aux Etats-Unis. Les personnes qui ont une alimentation pauvre en vitamine D (saumon, thon, sardines, œufs, produits laitiers…) peuvent finir par développer cette carence.

 

Exposition insuffisante à la lumière du soleil : les rayons du soleil sont responsables de la synthèse de la vitamine D dans l’organisme. Les personnes qui vivent dans des régions peu ensoleillées courent un plus grand risque de développer cette maladie.

 

Mauvaise absorption de la vitamine D dans les intestins : le processus d’absorption des nutriments par l’intestin peut être modifié par suite d’une chirurgie (ablation d’une partie de l’intestin grêle ou de l’estomac).

 

Troubles rénaux ou hépatiques : souffrir d’autres problèmes au niveau des reins ou du foie peut affecter la capacité de l’organisme à activer la vitamine D.

 

Certains médicaments : les effets secondaires de certains médicaments utilisés pour traiter les crises épileptiques ou les convulsions, comme la phénytoïne et le phénobarbital, peuvent entraîner une carence en vitamine D.

 

Le traitement de l’ostéomalacie

 

Lorsque la maladie est causée par une carence en vitamine D, la prescription de suppléments oraux pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois a généralement des résultats très positifs chez les patients.

 

Ces suppléments (vitamine D2 ou vitamine D3) ainsi qu’un apport adapté en calcium sont généralement suffisants.

 

Cependant, si l’ostéomalacie est due à une mauvaise absorption intestinale, le traitement consiste à fournir de la vitamine D à fortes doses par voie intramusculaire (injectée) et de grandes quantités de calcium ou de phosphore.

 

N’oubliez pas d’améliorer vos habitudes alimentaires, de faire des activités de plein air et d’effectuer régulièrement des analyses sanguines pour prévenir cette maladie et d’autres.

 

Références :

 

– Sociedad Española de Investigación Ósea y del Metabolismo Mineral

– Clínica Mayo de EEUU