En devenant conscients, nous devenons capables de deviner les fausses croyances des autres, ce qui nous permet de développer nos talents d’humoristes ou de menteurs (spécialisés en pieux mensonges, bien entendu). De ce fait, nous aimons bien présumer les pensées des autres et c’est là le piège, car nous nous trompons souvent, surtout avec nos proches.

Le plus sûr est de demander régulièrement aux autres ce qu’ils pensent.