Après 40 ans, les os cessent de se renouveler. Toutefois, des habitudes de vie inappropriées peuvent accélérer ce processus. Il est donc important d’avoir une alimentation saine, de faire de l’exercice et d’éviter l’alcool et le tabac à tout âge.

Environ 200 millions de personnes dans le monde souffrent d’ostéoporose, une maladie qui fragilise les os.

On l’appelle souvent la « maladie silencieuse », car la plupart des gens ignorent qu’ils souffrent d’ostéoporose jusqu’à ce qu’ils aient un os cassé.

Bien qu’il s’agisse d’une affection grave, elle peut être traitée. Une alimentation saine, de bonnes habitudes de vie et l’exercice physique peuvent contribuer à la prévenir.

 

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

Ostéoporose signifie littéralement « os poreux ». Il s’agit d’un état dans lequel les os s’amincissent et perdent leur force car ils deviennent moins denses et leur qualité est réduite.

Cela peut entraîner des fractures osseuses, qui provoquent des douleurs, un handicap et rendent les activités quotidiennes extrêmement difficiles.

Dans le monde, une femme sur trois et un homme sur cinq âgés de plus de 50 ans souffriront d’une fracture osseuse due à l’ostéoporose, selon la Fondation internationale de l’ostéoporose.

 

Quand l’ostéoporose peut-elle commencer ?

L’ostéoporose survient lorsque les os perdent leur densité de masse osseuse, deviennent plus poreux et que les cavités à l’intérieur de ceux-ci augmentent.

Nous gagnons en qualité osseuse jusqu’à l’âge de 35 ans. Ensuite, nous ne gagnons plus de capital osseux et, si nous n’avons pas une hygiène de vie adéquate, la faiblesse s’accélère.

L’ostéoporose n’est pas une maladie réservée aux personnes âgées. C’est pourquoi nous devons nous habituer à penser à la santé de nos os à tout âge.

Un mode de vie sain peut contribuer à prévenir la perte de taille, les douleurs, les fractures et autres blessures.

 

Quels sont les facteurs de risque ?

L’âge, le fait d’être une femme, les antécédents familiaux et la taille du corps (les personnes de petite taille sont plus susceptibles d’en souffrir) sont des facteurs de risque.

Selon le centre de santé d’Azpilagaña, certains facteurs ont plus de poids :

    • Ménopause

Il s’agit de la condition de risque la plus importante. Les femmes passent plus d’un tiers de leur vie en ménopause, ce qui explique pourquoi l’ostéoporose a tant augmenté.

    • Âge

Avec l’âge, il y a moins d’activité osseuse ostéoblastique, une moindre absorption du calcium, une carence en vitamine D, une faible exposition au soleil et un mode de vie sédentaire, ce qui favorise le risque de fractures.

    • Génétique

Elle est plus fréquente chez les filles de mères ostéoporotiques, mais il n’y a pas de tendance. De fait, les habitudes de vie jouent un rôle plus important dans la prévention que l’hérédité familiale.

    • Masse corporelle

Les patients ayant un faible IMC (<19 kg/m2) ont une densité de masse osseuse plus faible, ce qui semble être lié, d’une part, à un effet ostéoblastique moindre.

    • Mode de vie

Il est vital pour préserver la masse osseuse. Il comprend le régime alimentaire, les habitudes toxiques et l’activité physique. Ce sont des facteurs qui se conditionnent et se renforcent mutuellement tout au long de la vie.

    • Apport en calcium

L’apport recommandé dépend de l’âge et des circonstances individuelles (grossesse, allaitement, croissance, ménopause…), mais se situe entre 1 000 et 1 200 mg/jour.

    • Vitamine D

Les besoins en vitamine D se situent entre 400 et 800 U.I. par jour. Une alimentation variée et une exposition modérée au soleil sont suffisantes.

    • Tabac

Il existe un lien avéré entre le tabagisme et la diminution de la densité osseuse. Le tabac a un effet anti-œstrogène et diminue l’absorption du calcium.

    • Alcool

C’est la toxine la plus dangereuse. La consommation chronique est associée à des altérations du métabolisme du calcium osseux et modifie le métabolisme de la vitamine D.

    • Exercice physique

Aide à la croissance et au remodelage des os. Un mode de vie sédentaire signifie une absence de stimulation et conditionne le risque de développer ou d’aggraver l’ostéoporose.

 

Ostéoporose : les premiers symptômes

 

Comment pouvons-nous aider notre corps ?

Nous pouvons aider notre corps à prévenir l’ostéoporose en adoptant un mode de vie sain, à tous les stades de la vie.

De fait, la prévention de l’ostéoporose commence dès l’enfance. Une alimentation saine pour les os et beaucoup d’exercice aident les enfants à atteindre leur « masse osseuse maximale » possible.

Plus leur masse osseuse est importante à l’âge adulte, moins leurs os risquent d’être fragiles et cassants à l’âge avancé.

Que pouvons-nous donc faire en tant qu’adultes pour prévenir l’ostéoporose ?

    • Alimentation saine

Veillez à ce que votre alimentation comprenne suffisamment de calcium, que l’on trouve dans les anchois, les sardines, les pois chiches, les blettes et les crustacés. Évitez de fumer et de boire de l’alcool.

    • Suffisamment de vitamine D

Une personne adulte a besoin d’environ 15 minutes d’exposition quotidienne au soleil. Vous pouvez augmenter votre consommation en consommant des poissons gras, des œufs, des champignons et des produits laitiers.

    • Poids équilibré

Être trop mince (IMC inférieur à 19) est préjudiciable à la santé de vos os. Mais l’obésité peut être un facteur de risque pour votre cœur et votre santé globale.

    • Restez actif

Faites des exercices de soulevé de poids et de renforcement musculaire. L’exercice physique chez les femmes ménopausées inverse la perte de densité osseuse de 1 %.

    • Diagnostic

Soyez conscient de vos facteurs de risque d’ostéoporose et obtenez un diagnostic et un traitement précoces, si nécessaire.

 

Comme vous pouvez le constater, il existe des habitudes qui permettent de prévenir l’ostéoporose et de garder des os solides. N’oubliez pas de suivre un régime alimentaire sain, de faire de l’exercice régulièrement et d’éviter les facteurs toxiques.

 

Sources :