La volonté, c’est comme un muscle : elle s’épuise quand on la sollicite trop. Et comme le muscle, si on ne lui permet pas de se reposer, sa force diminue de plus en plus. C’est pour cela que nous craquons après plusieurs heures passées à nous impliquer dans des actions sollicitant fortement notre volonté : nous fumons, nous sautons sur du chocolat, etc.

Les micro-breaks nous soulagent et regonflent nos batteries. L’idéal est de se faire des micro-breaks qui nous changent les idées. Un rapide coup de fil à un ami. Une blague avec notre voisin. Une lecture qui nous plaît. A défaut, 5 minutes de relaxation feront l’affaire.