Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’obésité infantile est l’un des principaux défis de santé publique du XXIe siècle. Un enfant en surpoids ou obèse a de fortes chances de le rester à l’âge adulte. Comment expliquer l’apparition de cette maladie ? Quelles sont ses conséquences sur la santé ? Peut-on la soigner ? Explications.

 

Le surpoids et l’obésité chez l’enfant

 

L’obésité et le surpoids infantile touchent environ 42 millions d’enfants de moins de cinq ans dans le monde. Un enfant obèse est un enfant dont le poids est supérieur à la normale pour son âge et sa taille. Le surpoids et l’obésité sont définis par l’OMS comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse qui présente un risque pour la santé ».

 

On évalue généralement l’obésité à l’aide d’indicateurs de graisse corporelle, obtenus à partir de mesures anthropométriques. Le plus connu est l’indice de masse corporelle (IMC), qui est le résultat de la division du poids en kilogrammes par la taille en mètres au carré (kg/m2).

 

Les Centres de Contrôle et de Prévention de maladies (CDC) et l’Académie américaine de pédiatrie (APP) recommandent d’utiliser l’IMC pour détecter le surpoids ou l’obésité à partir de 2 ans. Mais il faut noter qu’il ne s’agit pas d’un outil de diagnostic infaillible car un enfant peut avoir un IMC élevé par rapport à son âge et à son sexe, sans nécessairement avoir un excès de graisse.

 

Les mesures de référence

 

Pour les adultes, l’OMS définit le surpoids et l’obésité comme des valeurs d’IMC égales ou supérieures à 25 kg et 30 kg/m2 respectivement. Pour les enfants, les limites de l’IMC varient selon l’âge et le sexe. Les schémas de croissance de 0 à 5 ans pour les garçons et les filles diffèrent, ce qui affecte la composition corporelle et donc la limite qui indique quand un enfant est en surpoids ou obèse.

 

L’OMS fixe également des courbes de croissance pour les enfants et les adolescents âgés de 5 à 17 ans. À ces stades, on définit l’obésité lorsque l’IMC, selon l’âge et le sexe, est supérieur ou égal à 95 % par rapport à la moyenne (50 %) des enfants du même âge.

 

Un enfant obèse est plus susceptible de souffrir, à un âge précoce, de maladies cardiovasculaires et de diabète.

 

Les principales causes de l’obésité infantile

 

Les origines les plus courantes de l’obésité infantile sont principalement :

 

Une alimentation inadaptée.

 

La consommation d’aliments riches en calories (pâtisseries, sucreries, desserts) et de boissons sucrées, peut augmenter le poids (ils comportent un taux élevé de mauvaises graisses et de glucides). En manger en trop grande quantité peut s’avérer dangereux pour la santé.

 

Pour atteindre un bon équilibre énergétique, il est important de réduire les heures passées devant un écran et de remplacer les aliments les plus caloriques par des aliments plus riches en nutriments sains (fruits et légumes).

 

Faire très peu d’activité physique.

 

Les enfants qui ne font pas d’exercice sont plus susceptibles de prendre du poids parce qu’ils ne brûlent pas beaucoup de calories. L’OMS recommande aux enfants de 5 à 17 ans de faire au moins 60 minutes d’activité physique par jour, ainsi qu’une activité favorisant le renforcement musculaire au moins trois fois par semaine.

 

Dormir peu et mal.

 

Attention au manque de sommeil qui peut être lié au surpoids. Pour les enfants, il est recommandé de dormir entre 9 et 11 heures par nuit.

 

La génétique.

 

Selon certaines études, la part héréditaire de l’IMC est de 25 % à 40 %. Cependant, les facteurs environnementaux et comportementaux restent essentiels pour expliquer l’obésité. Bien que le facteur génétique puisse jouer un rôle dans le développement de l’obésité, il n’est pas la cause de l’augmentation rapide de l’obésité infantile.

 

Comment prévenir l’obésité infantile ?

 

Les programmes de prévention se basent sur une approche globale qui inclut non seulement l’enfant et son entourage : les parents, le personnel d’école etc. Il s’agit de développer un mode de vie sain avec de bonnes habitudes alimentaires et une activité physique régulière.

 

Pour cela, il est important de :

 

  1. Servir des portions adaptées de nourriture, en utilisant des assiettes plus petites.

 

  1. Ne pas sauter de repas : le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner doivent être complétés par deux autres repas secondaires, un en milieu de matinée et le goûter.

 

  1. Inclure dans l’alimentation des fruits et des légumes, des glucides, des protéines et des produits laitiers. Réduire ou éviter la consommation de pâtisseries, bonbons, sodas et chips.

 

  1. Éviter d’utiliser de la nourriture pour encourager ou récompenser un bon comportement ou répondre aux besoins émotionnels des enfants.

 

  1. Encourager l’activité physique et éviter de passer trop de temps devant les écrans.
  2. Encourager les enfants à essayer de nouveaux aliments afin qu’ils apprennent à apprécier un large éventail de goûts.

 

  1. Privilégier des moments comme les repas en famille et éviter de manger devant la télévision.

 

  1. Donner le bon exemple : les enfants apprennent en imitant ce qu’ils voient à la maison. Comme nous sommes leurs principaux modèles, il est important que nous ayons une alimentation saine, que nous fassions de l’exercice régulièrement et que nous menions une vie active.

 

Comme vous pouvez le constater, adopter des habitudes de vie saines dès l’enfance vous aidera aussi à l’âge adulte.

 

Sources :