Les vascularites sont un groupe de maladies qui se caractérisent par une inflammation des vaisseaux sanguins et qui entraînent souvent fatigue et douleurs. Nous vous expliquons les types de vascularites qui existent, comment les détecter et quand aller chez le médecin.

 

Qu’est-ce que la vascularite ?

 

Le terme vascularite désigne un type de maladies dont la principale caractéristique est l’inflammation des vaisseaux sanguins (artères, artérioles, capillaires, veinules et veines). Cette inflammation diminue le flux vasculaire, parvenant même à l’interrompre.

 

Dans la plupart des cas, les symptômes sont habituellement :

 

– Fièvre

– Fatigue

– Perte de poids

– Mal-être général

– Manifestations cliniques locales telles que des douleurs abdominales

 

La biopsie est la méthode de diagnostic la plus couramment utilisée, en plus des données cliniques, des analyses, des tests d’imagerie et de la radiographie des vaisseaux sanguins (angiographie) pour détecter la vascularite.

 

 

Les types de vascularite

 

Onze types différents de vascularite ont été identifiés, selon l’emplacement des vaisseaux sanguins :

 

La périartérite noueuse (PAN) : elle peut affecter les reins, le tube digestif, les nerfs et la peau. Elle peut causer des éruptions cutanées, des douleurs musculaires et abdominales, de l’hypertension artérielle, des douleurs musculaires et des problèmes rénaux.

 

La périartérite microscopique (MAP) : elle peut endommager les petits vaisseaux sanguins, en particulier ceux des reins, des poumons ou des nerfs. Elle peut également causer des éruptions cutanées, des douleurs musculaires et un amincissement. Si les poumons sont affectés, il est possible de cracher du sang.

 

Vascularite granulomateuse et allergique de ChurgStrauss : un type rare. Lorsqu’elle survient, elle affecte les poumons, la peau, les reins, le cœur et les nerfs des extrémités. Les symptômes vont de l’asthme aux changements cutanés et aux allergies nasales.

 

Vascularite d’hypersensibilité (ou allergique) : des taches rouges apparaissent sur la peau. Elle peut être causée par une infection ou une réaction indésirable à un médicament.

 

Granulomatose de Wegener : elle affecte les voies respiratoires supérieures et inférieures et les reins. Apparaissent souvent des douleurs dans les cavités latérales du nez, des écoulements purulents ou sanguinolents du nez, de la toux, des difficultés à respirer, de l’inconfort thoracique et des conjonctivites.

 

Artérite à cellules géantes (artérite temporale ou maladie de Horton) : c’est une inflammation des artères de la tête (des tempes). Elle peut causer des maux de tête, des douleurs à la mâchoire, une vision floue ou double et une sensibilité du cuir chevelu.

 

Artérite de Takayasu : elle affecte les plus grandes artères. Elle provoque souvent des douleurs articulaires, de l’hypertension artérielle, des sueurs nocturnes, de la fièvre, un mal être général, une perte d’appétit, des maux de tête et des problèmes visuels.

 

Maladie de Buerger : l’inflammation se situe dans les vaisseaux sanguins des mains et des pieds et provoque des douleurs et des ulcères dans ces zones. Si le blocage est situé dans les veines, il peut provoquer des phlébites et des varices.

 

Maladie de Behçet : elle provoque une inflammation des artères et des veines, des ulcères buccaux et génitaux, ainsi qu’une inflammation des yeux et des problèmes de peau de type acné.

 

Maladie de Kawasaki (ou syndrome des ganglions lymphatiques muco-cutanés) : survient habituellement chez les enfants de moins de 5 ans, avec fièvre, éruption cutanée et rougeur des yeux.

 

Vascularite primaire du système nerveux central : c’est une maladie rare. Il s’agit d’une forme de vascularite limitée au cerveau, à la moelle épinière et aux tissus voisins. Le mal de tête est le symptôme le plus fréquent, avec une intensité variable, ainsi qu’une déficience cognitive. Il peut y avoir une ataxie (perte de contrôle des mouvements), des convulsions et une hémorragie intracérébrale.

 

Les causes de la vascularite

 

La cause de la plupart des types de vascularite est inconnue. Mais on pense qu’il s’agit d’une maladie auto-immune, ce qui signifie que le corps est attaqué par son propre système immunitaire. Dans la vascularite, ce système attaque les vaisseaux sanguins.

 

Certaines des causes décrites sont :

 

– Facteurs génétiques

Réactions aux médicaments

– Infections chroniques (à long terme), comme le virus de l’hépatite B ou C

 

La vascularite touche les personnes des deux sexes et de tous âges. Comme nous l’avons vu, certaines concernent plus particulièrement certains groupes de personnes, comme la Kawasaki, qui touche les enfants, ou l’artérite à cellules géantes, qui survient habituellement chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

 

Selon le Collège américain de rhumatologie, la vascularite peut également faire partie d’autres maladies rhumatismales comme le lupus, l’arthrite rhumatoïde et le syndrome de Sjögren.

 

Traitement de la vascularite

 

Les syndromes étant très différents, le traitement doit être adapté au type spécifique de vascularite, au degré d’affectation et aux particularités de chaque patient, comme l’âge ou l’existence ou non d’autres pathologies.

 

Selon les experts, le traitement le plus couramment utilisé est celui des corticostéroïdes, accompagnés dans de nombreux cas d’immunosuppresseurs.

 

La vigilance et le contrôle du rhumatologue sont fondamentaux pour observer l’évolution de la maladie et pour pouvoir ajuster le médicament. En plus du traitement prescrit par le médecin, nous pouvons suivre une série de recommandations :

 

Avoir une alimentation saine : la prise de stéroïdes peut provoquer des changements métaboliques et favoriser la prise de poids. C’est pourquoi il est important de contrôler votre alimentation pour éviter l’obésité.

Faire peu d’exercice : bien que les médecins conseillent de faire de l’exercice régulièrement, ils avertissent également qu’en période aigüe, il est préférable d’éviter l’activité physique et de se reposer.

Arrêter de fumer : des études montrent que le tabac augmente considérablement le risque d’artérite à cellules géantes, un type de vascularite.

 

Consultez votre médecin si vous avez des symptômes qui vous préoccupent. Le diagnostic précoce de la vascularite est essentiel pour trouver le traitement le plus efficace.

 

Sources :

 

  • Mayo Clinic
  • Colegio Americano de Reumatología