Bien qu’il s’agisse de deux maladies qui affectent les articulations, elles ne sont pas identiques. L’arthrite peut se manifester dans tout le corps, tandis que l’arthrose se concentre sur une partie localisée. Apprenez-en un peu plus sur ces affections courantes.

L’arthrose et l’arthrite sont des pathologies qui affectent les articulations. Toutes deux provoquent des douleurs et des raideurs dans les articulations. Les deux sont des formes d’arthrite, mais avec des causes et des traitements différents.

Il existe plus de 100 types d’arthrite et de maladies connexes. Deux des types les plus courants sont la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose (la plus fréquente).

 

La différence entre l’arthrite et l’arthrose

L’arthrite et l’arthrose impliquent toutes deux une inflammation des articulations, mais la première provoque un gonflement beaucoup plus important. De fait, jusqu’à récemment, les experts pensaient que l’inflammation n’était pas une caractéristique de l’arthrose.

L’arthrite et l’arthrose partagent certains symptômes, mais l’arthrite peut toucher plusieurs articulations et a tendance à se développer de manière symétrique des deux côtés du corps. Généralement, l’arthrose ne touche que quelques articulations et ne se développe que d’un seul côté.

L’arthrite implique également une inflammation systémique (pouls rapide, température corporelle modifiée, inflammation du corps) et peut provoquer de la fièvre et d’autres symptômes semblables à ceux de la grippe. Les symptômes de l’arthrose ont tendance à se limiter à l’articulation touchée.

 

Qu’est-ce que l’arthrose (et quels en sont les symptômes) ?

L’arthrose est une maladie dégénérative causée par l’usure progressive du cartilage (le tissu qui protège l’extrémité des os), qui entraîne des douleurs, des raideurs, des déformations et une limitation fonctionnelle.

Plus fréquente que l’arthrite, elle touche une personne sur dix, ce qui en fait la maladie rhumatismale la plus répandue en Europe.

L’arthrose touche principalement les articulations telles que les hanches, les genoux, les épaules et le bas du dos, bien qu’elle puisse également apparaître dans certains doigts. Cette maladie rhumatismale chronique est en augmentation en raison du vieillissement de la population.

 

Qu’est-ce que l’arthrite (et quels en sont les symptômes) ?

L’arthrite, en revanche, est souvent le résultat d’une maladie auto-immune qui provoque l’inflammation des articulations.

Elle est plus fréquente chez les femmes, est généralement chronique, provoque une forte douleur et entraîne une augmentation de la température et une rougeur de la zone touchée. Elle peut également se manifester par une raideur matinale de longue durée, une impuissance fonctionnelle, voire une déformation due à des dommages structurels de l’articulation.

Le lupus, la goutte et la polyarthrite rhumatoïde sont trois types d’arthrite. Le lupus est une maladie chronique et incurable qui peut ne toucher que la peau ou endommager également les articulations et les muscles. Il provoque souvent des poussées, avec des épisodes aigus et des épisodes de rémission.

La goutte est une forme courante d’arthrite caractérisée par des crises de douleur soudaines et intenses, notamment au niveau du gros orteil.

La polyarthrite rhumatoïde est un trouble inflammatoire chronique qui survient lorsque le système immunitaire attaque par erreur les tissus de l’organisme, provoquant un gonflement douloureux et une déformation des articulations.

Cette affection peut également entraîner une bursite, une blessure douloureuse qui enflamme souvent les articulations des épaules, des genoux, des hanches et des coudes.

 

Conseils pour prévenir l’arthrite

Bien que l’usure des articulations soit inévitable au fil des ans, le respect de certaines habitudes peut contribuer à prévenir l’apparition de l’arthrose et de l’arthrite.

    • Surpoids.

L’obésité multiplie par près de 7 le risque de souffrir d’arthrose.

    • Alimentation.

Les poissons bleus et les aliments riches en oméga-3 réduisent l’inflammation des articulations. Les fruits à coque contribuent à améliorer la densité osseuse.

    • Exercice modéré.

Marcher, faire du vélo ou nager pendant une demi-heure par jour augmente la force musculaire et protège les articulations.

    • Charges lourdes.

Ne soulevez pas d’objets lourds, afin de ne pas surcharger vos articulations. Évitez les postures contraignantes et de rester dans la même position pendant une longue période.

    • Chaussures appropriées.

Portez des chaussures confortables, à semelle épaisse et plates ou à talons bas. Si nécessaire, utilisez également des semelles.

 

Lignes directrices pour améliorer les symptômes de l’arthrite

    • Froid et chaud.

L’application de l’un ou l’autre ou des deux sur la zone affectée améliore la douleur et la raideur.

    • Analgésiques.

Le paracétamol est le médicament le plus courant pour réduire la douleur et améliorer la raideur.

    • Anti-inflammatoires.

Si la douleur est très forte, le médecin peut recommander de l’ibuprofène.

    • Infiltrations.

On injecte souvent de la cortisone et de l’acide hyaluronique, qui hydratent le cartilage.

    • Acupuncture.

Cette technique alternative peut être efficace pour réduire les douleurs chroniques.

    • Physiothérapie.

Aide à améliorer la fonctionnalité de la zone affectée et à réduire la douleur.

    • Ostéopathie.

Elle peut être très efficace pour soulager et traiter les problèmes d’articulation.

    • Apithérapie.

Utilisée pour traiter l’arthrite en augmentant la cortisone dans le plasma sanguin.

 

Quelle est la différence entre l’arthrose et l’arthrite ?  

 

Un mode de vie sain (alimentation, activité physique et repos) et le respect de ces recommandations peuvent atténuer la gêne causée par l’arthrose et l’arthrite et améliorer le bien-être général.

 

Sources :

  • Les personnes souffrant d’obésité sont presque 7 fois plus susceptibles de souffrir d’arthrose que les personnes ayant un poids normal. Noticias. Sociedad Española de Reumatología, Fundación SER. 17 diciembre 2015. https://www.ser.es/las-personas-con-obesidad-tienen-casi-7-veces-mas-posibilidades-de-sufrir-artrosis-que-las-personas-con-normopeso/
  • L’étude EPISER 2016 a été présentée au siège du ministère de la santé, de la consommation et du bien-être social. Noticias. Sociedad Española de Reumatología, Fundación SER 22 enero 2019. https://www.ser.es/se-ha-presentado-el-estudio-episer-2016-en-la-sede-del-ministerio-de-sanidad-consumo-y-bienestar-social/