Bien qu’un peu spectaculaire, un saignement de nez est rarement grave et peut être facilement traité.

 

Pourquoi le nez saigne-t-il ?

 

Le saignement du nez, ou épistaxis, est causé par une lésion de la tâche vasculaire, zone du nez vers laquelle conflue tous les petits réseaux sanguins.

 

Les causes principales d’une épistaxis peuvent être très variées :

 

Conditions ambiantes : un environnement sec (chauffage ou climatisation) peut assécher l’intérieur du nez, favoriser la formation de croûtes et, en cas de rupture, déclencher des saignements. La chaleur provoque également une plus grande dilatation des vaisseaux sanguins.

 

Agressions externes : se moucher, se gratter le nez ou insérer un objet dans la cavité nasale peut causer des lésions aux muqueuses et provoquer des saignements abondants. Trop se moucher lors d’un rhume peut également enflammer la muqueuse.

 

Changements de pression : les changements de pression atmosphérique ou d’altitude peuvent provoquer des saignements de nez, comme le vol en avion ou l’ascension d’une montagne.

 

Fractures : des traumatismes directs qui fracturent le nez ou la base du crâne peuvent faire couler le sang par les narines.

 

Maladies : allergies (rhinite), artériosclérose, polypes dans le nez, hypertension artérielle, carences en vitamines, etc.

 

Médicaments : les anticoagulants, comme l’aspirine, diminuent les capacités du sang à former un caillot, et donc à arrêter un saignement. Toute épistaxis associée à une prise d’anticoagulants doit entrainer une consultation rapide.

 

Que faire en cas de saignement du nez ?

 

  1. Rester calme : un saignement de nez peut être très alarmant, mais essayez de rester calme. La plupart du temps, ils semblent plus sérieux qu’ils ne le sont vraiment.

 

  1. S’asseoir : asseyez-vous sur une chaise et inclinez légèrement la tête en avant pour que le sang sorte. Ne mettez pas votre tête en arrière, car vous risquez de l’avaler et de provoquer des nausées et des vomissements.

 

  1. Comprimer le nez : utilisez votre pouce et votre index pour boucher le nez, comme une pince, au niveau de la partie molle. Maintenez la pression jusqu’à ce que le saignement cesse, pendant 5 minutes.

 

  1. Appliquer du froid : vérifier que le saignement s’est arrêté. Sinon, appliquer une compresse froide ou de la glace.

 

  1. Etre prudent : une fois arrêté, ne faites rien qui puisse faire recommencer le saignement, comme vous moucher, vous gratter, ou faire du sport pendant 24 à 48 heures.

 

  1. Consulter le médecin : si le saignement dure plus de 15 minutes, si le sang tombe continuellement dans la gorge, si le saignement est dû à un coup, si vous saignez très souvent ou si vous prenez des anticoagulants.

 

 

Sources :

 

KidsHealth, Fundación Nemours

 

Guía práctica de la salud. Sociedad Española de Medicina de Familia y Comunitaria.