Notre vie quotidienne nous amène souvent à des situations de stress, d’anxiété ou de nervosité. Il existe des remèdes naturels qui peuvent nous aider à les combattre et à maintenir une vie saine sans psychotropes. Voici les plus efficaces.

 

L’anxiété est une réponse naturelle de l’organisme face au stress. Des événements tels que le premier jour d’école ou un entretien d’embauche peuvent nous faire peur, nous rendre nerveux ou anxieux. On estime que plus de 260 millions de personnes dans le monde (1 personne sur 13) souffrent d’anxiété, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Pour traiter l’anxiété, la nervosité ou le stress on a souvent recours à des anxiolytiques, qui contiennent des benzodiazépines. Ils sont généralement prescrits pour de courtes périodes car ils peuvent entraîner une certaine dépendance. Mais dans les phases les plus légères de l’anxiété, certains des symptômes peuvent être soulagés par des alternatives plus naturelles.

 

Les anxiolytiques naturels

Certains anxiolytiques naturels sont composés de sédatifs qui ont une fonction apaisante. L’effet de certains d’entre eux peut être double, car ils agissent sur les états d’anxiété et sur la zone digestive. Dans la plupart des cas, on les consomme en infusion.

 

Parmi les plantes les plus utilisées pour soulager les problèmes d’anxiété et de stress, nous trouvons :

  • Mélisse. Ses infusions sont l’un des remèdes naturels les plus utilisés contre l’anxiété et la nervosité. Ses acides oléanolique et caféique, ainsi que ses alcools et terpènes, lui confèrent cette propriété. La prise d’huile essentielle de mélisse peut provoquer des irritations gastriques et doit être évitée si vous souffrez de gastrite, d’ulcère gastroduodénal, de colite ulcéreuse, de maladies du foie ou d’épilepsie. L’ingestion de 2 à 3 grammes d’huile essentielle peut provoquer une bradypnée (diminution du rythme respiratoire), de la somnolence ou de l’hypotension. En règle générale, il est préférable de s’abstenir de prendre l’huile essentielle par voie orale et de s’exposer au soleil après l’avoir appliquée sur la peau.

 

  • Tilleul. Il peut aider à détendre la tension nerveuse et l’insomnie. On lui attribue également des propriétés de relaxant musculaire. Il est particulièrement indiqué pour les crises d’angoisse et d’anxiété. Cependant, en grandes quantités, il peut produire l’effet inverse.

 

  • Lavande. Depuis l’Antiquité, cette plante est utilisée comme relaxant dans les bains. De fait, son nom vient de là (laver). Ses fleurs et ses feuilles, introduites dans des petits sachets placés sous l’oreiller, peuvent être utilisées pour vous aider à vous endormir. Son utilisation n’est pas recommandée pendant la grossesse ou l’allaitement, car elle peut être abortive et nocive pour les bébés. Chez certaines personnes, l’utilisation de l’huile de lavande peut provoquer des dermatites de contact ou de l’eczéma. Il est donc recommandé de procéder à un test avant l’application afin de déterminer le degré de tolérance.

 

  • Camomille. Une tisane avec une cuillère à café de fleurs séchées convient pour apaiser les palpitations, les brûlures d’estomac et les maux de tête. Ses qualités relaxantes aident à réduire les symptômes digestifs d’origine nerveuse (sensation de nœud dans l’estomac).

 

  • Passiflore, fleur de la passion ou fruit de la passion. Plus que de la passion, elle procure un effet relaxant et réduit l’anxiété. Indiquée comme tranquillisant pour les cas d’insomnie, de troubles nerveux ou de palpitations. Il est recommandé d’utiliser les feuilles et les fleurs de cette plante en infusions. Il n’est pas recommandé de conduire des engins ou des véhicules, car elle peut réduire les réflexes. D’autre part, la consommation d’alcool doit être évitée si l’on consomme cette plante dans certaines de ses présentations.

 

  • Millepertuis. Il est utilisé comme antidépresseur, pour traiter l’anxiété et le stress grâce à la production de sérotonine. Il s’agit également d’une herbe utilisée pour le traitement du syndrome prémenstruel. Certaines personnes doivent être prudentes car il interagit avec de nombreux autres médicaments et peut provoquer de graves effets secondaires. Consultez votre médecin avant d’en prendre si vous suivez un traitement quelconque.

 

  • Valériane. La racine de cette plante contient des principes actifs (valépotriates et des huiles essentielles) qui lui confèrent des qualités apaisantes. Ses propriétés sédatives, hypnotiques et anti-inflammatoires permettent de traiter les vomissements, le stress, les migraines et l’insomnie. La valériane n’est pas recommandée pendant la grossesse ou l’allaitement, car elle est excrétée par le lait maternel. Elle n’est pas non plus recommandée pour les enfants de moins de trois ans, en raison de son caractère hypnotique. Il faut éviter d’en consommer avec de l’alcool, des médicaments contre l’anxiété et des antiépileptiques.

 

Bien que leur apparence naturelle puisse vous faire penser qu’ils sont inoffensifs, vous devez savoir que dans certains cas, des problèmes peuvent survenir en raison d’une prise et d’une interaction incontrôlées si ces remèdes sont combinés avec des anxiolytiques pharmaceutiques.

 

N’oubliez pas que, bien que ce type d’anxiolytiques puissent vous aider dans de nombreux cas, ils ne doivent pas remplacer une thérapie psychologique adéquate pour surmonter une crise d’angoisse.

 

Quels sont les anxiolytiques naturels les plus puissants ? Lavande

 

Autres moyens naturels de calmer l’anxiété

Le maintien de certaines habitudes de vie saines peut également vous aider à lutter contre le stress :

  • Faire du sport. Faire régulièrement de l’exercice physique peut contribuer à réduire l’intensité émotionnelle que vous ressentez et à soulager le stress physique et mental. De plus, la transpiration libère de la sérotonine (hormone du bonheur) et améliore votre humeur.

 

  • Maintenir une alimentation saine. Des habitudes alimentaires malsaines peuvent faire monter en flèche le niveau de stress. Protégez-vous en consommant suffisamment de nutriments (vitamines et minéraux essentiels) et évitez de boire de l’alcool.

 

  • Bien dormir. Un mauvais repos peut favoriser l’anxiété. Pour bien dormir, établissez une routine quotidienne, couchez-vous et levez-vous à la même heure, évitez d’utiliser votre téléphone portable au lit et faites des exercices de respiration consciente avant de vous coucher.

 

Chaque fois que vous avez des doutes ou que vous ne vous sentez pas bien, consultez votre médecin. Et n’oubliez pas que vous ne devez pas vous auto-médicamenter ou mélanger des herbes naturelles avec d’autres médicaments, car cela pourrait avoir des effets néfastes.

 

Sources :

  • Organisation mondiale de la santé (OMS)
  • Clinique Mayo
  • Association américaine du cœur (AHA)