Les ballonnements, les maux de tête et les sautes d’humeur sont fréquents avant les règles et disparaissent lorsque celles-ci arrivent. Certaines habitudes, comme l’augmentation de votre consommation de calcium et de vitamines B, vous aideront à atténuer les symptômes et à éviter qu’ils n’affectent votre quotidien.

 

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel ?

Le syndrome prémenstruel (SPM) est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels que de nombreuses femmes ressentent après l’ovulation et entre 1 et 14 jours avant leurs règles, disparaissant avec l’apparition de celles-ci ou peu après.

Bien que dans certains cas il soit imperceptible ou que les symptômes soient très légers, le SPM perturbe souvent notre vie quotidienne.

Huit femmes sur dix souffrent d’un symptôme prémenstruel et cela peut compliquer la vie quotidienne pour une femme sur dix.

 

Les causes du syndrome prémenstruel

Bien qu’il n’existe pas de cause spécifique, les changements hormonaux déclenchent les symptômes du SPM, qui peuvent être liés à ces facteurs :

    • Génétiques.

Des études ont montré que ce trouble est plus fréquent chez les femmes dont la mère en souffrait également.

    • Psychologiques.

Les problèmes émotionnels, le stress et l’humeur influencent la pré-menstruation et peuvent aggraver les symptômes associés.

    • Diététiques.

Le syndrome prémenstruel est lié à des carences en vitamines du groupe B, comme la B6, et en minéraux, comme le calcium.

 

Les symptômes prémenstruels

Bien que les symptômes soient différents pour chaque femme, ils peuvent être physiques ou émotionnels.

L’Université de Melbourne a constaté que la plupart des symptômes sont physiques (ballonnements abdominaux, crampes, douleurs musculaires, sensibilité des seins et irritabilité).

De même, sur le plan physique, voici les principaux signes :

    • Gonflement abdominal
    • Maux de tête intenses
    • Mastalgie (inflammation ou sensibilité des seins)
    • Crampes ou douleurs musculaires
    • L’acné, en raison de l’augmentation de la teneur en graisse de la peau, qui affecte également les cheveux, qui peuvent devenir gras.
    • Constipation ou diarrhée
    • Tolérance réduite aux bruits ou à la lumière

 

Sur le plan émotionnel, la pré-menstruation peut entraîner ces symptômes :

    • Irritabilité, sautes d’humeur et comportement hostile
    • Fatigue ou épuisement physique
    • Changements dans l’appétit. Tant le manque d’appétit que le contraire. Les fringales sont fréquentes dans les jours qui précèdent les règles
    • Troubles du sommeil. Dormir peu ou trop longtemps
    • Problèmes de mémoire. Difficulté à se souvenir des choses et à se concentrer sur les tâches ou le travail
    • Anxiété et dépression
    • Diminution de l’intérêt pour le sexe

 

Le traitement naturel du syndrome prémenstruel

La symptomatologie variée du syndrome prémenstruel fait qu’il n’existe pas de traitement spécifique, mais seulement certaines habitudes pour l’améliorer.

    • Régime alimentaire adapté.

Évitez la caféine, le sel et le sucre dans les jours qui précèdent. Mangez plus de fruits, de légumes et de légumineuses, car ils sont une source de fer et permettent d’éviter des troubles tels que l’anémie.

    • Plus de calcium et de vitamine B6.

Le premier (dans les fruits et les produits laitiers) aide à réduire la fatigue et l’apathie. La B6 (présente dans les sardines, les noix et les bananes) améliore les sautes d’humeur.

    • Faites du sport.

Un exercice régulier dans les jours qui précèdent peut aider à atténuer les symptômes. Il vous procure également un sentiment de bien-être.

 

Quels sont les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) ?

 

L’Université du Caire a constaté que l’exercice aérobie augmente l’hémoglobine et améliore la fatigue et la concentration.

    • Évitez le stress.

Pratiquez des méthodes de relaxation (yoga ou méditation) et essayez de faire des exercices de respiration quotidiens. Ces techniques vous aideront également à mieux dormir.

    • Médicaments.

Les analgésiques et les anti-inflammatoires peuvent soulager la tension abdominale et la sensibilité des seins. Les contraceptifs oraux sont également efficaces.

    • Phytothérapie.

Certains remèdes naturels apaisent l’inconfort. Les capsules d’extrait sec de gattilier ou les capsules d’huile d’onagre, et la tisane de grande camomille aident.

 

En suivant ces conseils, vous pourrez atténuer les douleurs associées à la pré-menstruation et vous sentir plus détendue.

 

Sources :

  • Étude globale de l’expérience des femmes en matière de symptômes prémenstruels et de leurs effets sur la vie quotidienne. Lorraine Dennerstein, Philippe Lehert, Klaas Heinemann. Menopause International. September 2011. https://doi.org/10.1258/mi.2011.011027
  • Cycle menstruel et visite gynécologique. N’ayez plus de doutes. Tampax. Grupo de la Infancia y Adolescencia de la Sociedad Española de Ginecología y Obstetricia. https://sego.es/mujeres/Guia%20del%20ciclo%20menstrual.pdf
  • Effet de l’exercice aérobic sur les symptômes prémenstruels et les paramètres hématologiques et hormonaux chez les jeunes femmes. El-Lithy, A., El-Mazny, A., Sabbour, A., El-Deeb, A. Journal of Obstetrics and Gynaecology. October 2014. https://doi.org/10.3109/01443615.2014.960823