La majeure partie de la graisse (celle que l’on peut voir) est stockée sous la peau. Le reste est caché. On l’appelle la graisse viscérale, la cause du fameux « ventre » ou « ventre à bière ». Quel est le taux de graisse viscérale recommandé et comment s’en débarrasser ? Eléments de réponse.

Bien que le mot graisse ait de fortes connotations négatives, une certaine quantité est essentielle au bon fonctionnement du corps et du processus métabolique. Elle est également essentielle à l’absorption des vitamines pour l’organisme. Mais toutes les graisses ne sont pas les mêmes et ne remplissent pas les mêmes fonctions.

 

Qu’est-ce que la graisse viscérale ?

La graisse viscérale est l’accumulation de tissu adipeux dans la cavité abdominale. Elle diffère de la graisse sous-cutanée, que l’on peut voir dans les bras et les cuisses. La différence est que la graisse sous-cutanée est facile à perdre car elle se trouve dans la couche externe de la peau. La graisse viscérale, en revanche, se trouve au fond de la cavité abdominale et est donc plus difficile à perdre et à distinguer.

L’un des problèmes est que cette graisse se trouve près des organes vitaux tels que le rein, le foie et le pancréas. Favorisant des taux élevés de cholestérol, d’hyperglycémie et d’hypertension artérielle, celle-ci augmente le  risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires et respiratoires.

L’accumulation de graisse viscérale dans l’organisme est principalement due à des facteurs génétiques et hormonaux et à des habitudes de vie malsaines (mauvaise alimentation, tabagisme, sédentarité et stress).

 

Comment mesurer la graisse viscérale

Le tissu viscéral peut être difficile à diagnostiquer en raison de sa répartition interne. Selon la Fondation britannique du cœur, certaines des méthodes les plus couramment utilisées qui donnent une idée approximative sont :

    • Indice de masse corporelle (IMC).

Divisez votre poids (kg) par votre taille (m2). Un IMC compris entre 18,5 et 24,9 est considéré comme un poids sain. Toutefois, selon l’Organisation mondiale de la santé, l’IMC ne doit être utilisé qu’à titre indicatif, car il ne tient pas compte du fait que l’excès de poids provient de la graisse, de l’eau ou du muscle.

    • Tour de taille.

À l’aide d’un simple mètre ruban, mesurez votre taille, en partant du nombril et sans serrer. Une taille saine mesure (au maximum) 88 cm pour les femmes et 102 cm pour les hommes. Cette mesure est plus précise que l’IMC, bien qu’elle reste une estimation et ne fonctionne pas pour tout le monde.

    • Rapport taille/hanche.

C’est le rapport entre le tour de taille (en bas des côtes et en haut des hanches) et le tour des hanches (au point le plus large des fesses). Plus ce chiffre est élevé, plus la graisse est stockée autour de l’abdomen. Pour le calculer, divisez votre tour de taille par votre tour de hanche. Il est considéré comme risqué s’il mesure plus de 0,9 pour les hommes et plus de 0,8 pour les femmes.

    • Des balances intelligentes.

Certaines balances donnent non seulement le poids mais aussi le pourcentage de graisse corporelle. Elles envoient de petites impulsions électriques à travers le corps et mesurent la vitesse à laquelle elles reviennent. Le courant circule mieux dans les parties du corps composées principalement d’eau (comme les muscles et le sang) et moins bien dans la graisse ou les os.

    • Tomographie assistée et résonance magnétique.

La première détermine la zone du tissu adipeux viscéral et permet de développer des stratégies de traitement dans la zone couverte par la graisse. Comme l’indique la Harvard Medical School, ces deux techniques sont les plus précises, bien qu’elles soient aussi les plus coûteuses et les moins disponibles.

 

Comment réduire la graisse viscérale

Il est important de suivre un mode de vie sain et de surveiller régulièrement son taux de graisse corporelle pour réduire la graisse et perdre du ventre. La meilleure chose à faire est :

    • Exercice physique.

L’activité physique peut vous aider à réduire votre tour de taille. Même si vous ne perdez pas de poids, vous pouvez toujours perdre de la graisse viscérale et gagner de la masse musculaire. Il suffit de faire une marche rapide d’au moins 30 minutes par jour. Les exercices aérobies et cardiovasculaires sont particulièrement efficaces pour brûler les graisses.

    • Alimentation équilibrée.

Manger suffisamment de fruits et de légumes vous aidera à maintenir un poids sain. Intégrez des protéines dans vos menus (poisson, volaille, œufs) et évitez la consommation de produits ultra-transformés (aliments précuits, boissons gazeuses, pâtisseries), et réduisez la consommation de glucides raffinés (farine, riz et pain blanc).

    • Évitez les régimes alimentaires.

Évitez les restrictions caloriques sévères. Cela peut ralentir votre métabolisme, vous dépenserez donc moins de calories et mettrez plus de temps à brûler les graisses. De plus, après un régime, vous pouvez subir l’effet rebond et reprendre du poids.

    • Reposez-vous suffisamment.

En dormant suffisamment, vous réduirez le stress et vos hormones s’amélioreront par rapport à l’accumulation de graisse dans le ventre. Dormez au moins 8 heures par nuit, dînez léger et allez au lit aux mêmes heures.

 

Qu’est-ce que la graisse viscérale et comment s’en débarrasser

 

Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de secret pour maintenir un taux de graisse adapté. Prenez soin de vous, bougez et mangez sainement. Faites-le et vous verrez comme vous vous sentirez mieux !

 

Sources :

  • Organisation mondiale de la santé (OMS)
  • Service national de santé britannique (NHS)
  • Société européenne de cardiologie
  • Harvard Medical School
  • Fondation britannique du cœur (BHF)