Moins de stress, meilleure mémoire, meilleur sommeil, moins de douleurs… La science a prouvé les bienfaits de la méditation sur le corps et l’esprit. Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur cette pratique thérapeutique.

Au cours des dernières décennies, de nombreuses études ont démontré les effets positifs de la méditation sur le corps et l’esprit.

La méditation est connue pour abaisser le taux de cortisol (hormone du stress), réduire la perception de la douleur, favoriser un sommeil de qualité et procurer un plus grand bien-être émotionnel.

Comme vous pouvez le voir, ce sont de bonnes choses. Commencez par 10 minutes par jour et gagnez en santé.

 

Que signifie méditer ?

Méditer consiste à se trouver dans un état de conscience élevé et à concentrer son attention. Pour atteindre cette « paix de l’esprit », différentes techniques sont utilisées (respiration, visualisation, introspection…).

De plus en plus de personnes consacrent quelques minutes par jour à la méditation. Plusieurs études ont montré ses bienfaits sur le bien-être psychologique et émotionnel.

Cependant, la méditation est pratiquée dans les cultures du monde entier depuis des milliers d’années. Bien qu’elle ait souvent été utilisée dans les religions, elle peut également être pratiquée indépendamment de toute croyance, en tant que technique psychothérapeutique.

 

 

Comment méditer

S’il existe différents types de méditation et différentes façons de la pratiquer, l’apprentissage d’une base peut être une étape importante pour commencer :

1. Choisissez votre coin de paix.

Faites-en un lieu calme, sans distractions. Éteignez votre téléphone portable. Vous pouvez mettre de la musique calme et répétitive, vous en trouverez beaucoup sur les plateformes numériques.

2. Fixer une heure.

Si vous êtes débutant, il sera plus facile de faire des séances plus courtes pour commencer, d’environ 5 à 10 minutes.

3. Mettez-vous à l’aise.

Vous pouvez vous asseoir les jambes croisées sur le sol ou sur une chaise (tant que vous vous sentez à l’aise) pendant plusieurs minutes.

4. Concentrez-vous sur votre respiration.

Respirez profondément en gonflant votre abdomen, puis expirez lentement. Prêtez attention à ce que vous ressentez à chaque respiration.

5. Observez vos pensées.

L’objectif n’est pas de faire le vide dans votre esprit ; il errera toujours. Lorsque vos pensées disparaissent, essayez de ramener votre attention sur la respiration.

 

Les bienfaits de la méditation

La recherche a montré que la méditation peut avoir des effets positifs sur la santé générale et le bien-être psychologique.

1. Réduit le stress

La lauréate du prix Nobel Elizabeth Blackburn a découvert que le stress chronique accélère le vieillissement cellulaire et est associé à de nombreuses affections chroniques. La méditation empêche le raccourcissement des télomères (zones qui protègent l’ADN et qui rétrécissent avec l’âge).

2. Contrôle l’anxiété

L’hôpital du Massachusetts a constaté que huit semaines de pleine conscience permettaient de réduire l’anxiété, d’augmenter les affirmations positives de soi et de faire face au stress.

3. Favorise la santé émotionnelle

Selon l’université de Caroline du Nord, les personnes qui pratiquent la méditation ressentent moins de pensées négatives lorsqu’elles regardent des images dures.

4. Améliore la conscience de soi

Certaines formes de méditation peuvent aider à développer une meilleure compréhension de soi, ce qui vous aide à construire le meilleur de vous-même.

5. Attention accrue

La pleine conscience est comme votre capacité à vous concentrer en soulevant des poids. La méditation permet d’accroître la force et l’endurance de votre attention.

6. Réduit les pertes de mémoire

La Fondation pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer (États-Unis) a démontré comment la méditation Kirtan Kriya améliore les performances neuropsychologiques.

7. Génère de la gentillesse

La méditation de l’amour bienveillant (ou Metta) aide à développer et à étendre des émotions telles que la compassion et le pardon envers soi-même et les autres.

8. Aide à lutter contre les addictions

La discipline mentale développée par la méditation peut aider à briser les dépendances en augmentant la maîtrise de soi et la gestion des impulsions.

9. Favorise le sommeil

La méditation aide à rediriger les pensées qui s’emballent dans l’insomnie et à détendre le corps, favorisant ainsi un état paisible dans lequel vous pouvez vous endormir.

10. Aide à supporter la douleur

Selon RAND (USA), la méditation peut réduire la douleur, améliorer la qualité de vie et réduire la tristesse chez les personnes souffrant de douleurs chroniques.

11. Réduit la pression sanguine

La méditation semble contrôler la pression artérielle en détendant les signaux nerveux, la tension des vaisseaux sanguins et la réponse au stress.

12. Où et quand vous voulez

La plupart des différents types de méditation ne nécessitent pas d’équipement ou d’espace spécifique. De plus, elles peuvent être pratiquées en quelques minutes par jour seulement.

 

Comme vous pouvez le constater, la méditation est une activité que nous pouvons tous pratiquer pour améliorer notre santé physique et émotionnelle. De fait, vous pouvez le faire n’importe où et commencer dès maintenant.

Essayez un style de méditation qui correspond à vos objectifs et voyez comment il peut améliorer votre qualité de vie, même si vous ne disposez que de quelques minutes par jour.

 

Sources :

  • Biologie des télomères humains : un facteur contributif et interactif dans le vieillissement, les risques de maladie et la protection. Elizabeth H Blackburn, Elissa S Epel, Jue Lin. 2015 Dec. Science. doi: https://doi.org/10.1126/science.aab3389
  • Essai contrôlé randomisé de la méditation de pleine conscience pour le trouble d’anxiété généralisée : effets sur l’anxiété et la réactivité au stress. Elizabeth A. Hoge, Eric Bui, Luana Marques, Christina A. Metcalf, Laura K. Morris, Donald J. Robinaugh, John J. Worthington, Mark H. Pollack, Naomi M. Simon. J Clin Psychiatry. 2014 Feb 1. Doi: https://dx.doi.org/10.4088%2FJCP.12m08083
  • La pleine conscience atténue-t-elle les pensées mettant l’accent sur la négativité, mais pas sur la positivité ? Laura G. Kiken and Natalie J. Shook. J Res Pers. 2015 Dec 1. Doi: https://dx.doi.org/10.1016%2Fj.jrp.2014.08.002
  • Stress, méditation et prévention de la maladie d’Alzheimer : Où en sont les preuves ? Dharma Singh Khalsa. Review J Alzheimers Dis. 2015. Doi: https://doi.org/10.3233/jad-142766
  • La méditation de pleine conscience pour la douleur chronique : revue systématique et méta-analyse. Lara Hilton, Susanne Hempel, Brett A. Ewing, Eric Apaydin, Lea Xenakis, Sydne Newberry, Ben Colaiaco, Alicia Ruelaz Maher, Roberta M. Shanman, Melony E. Sorbero, and Margaret A. Maglione. Ann Behav Med. 2017. Doi: https://dx.doi.org/10.1007%2Fs12160-016-9844-2