Les sauts, les squats et les fentes sont des exercices pliométriques qui aident à renforcer les muscles, à augmenter la vitesse et à prévenir les blessures. Ce type d’entraînement se concentre sur des mouvements explosifs pour améliorer nos performances sportives.

Le mot pliométrie vient des mots grecs pleytein (signifiant augmenter) et metric (mesure).

Il s’agit également d’un entraînement physique effectué pour améliorer la force, la vitesse et la rapidité.

C’est un type d’exercice essentiel pour les sportifs et pour ceux qui veulent améliorer leur pratique ou leurs performances.

 

A quoi sert la pliométrie ?

La pliométrie apporte de nombreux avantages physiques à notre corps. Voici les principaux :

    • Renforce les muscles.

Elle améliore la force explosive, l’équilibre et la coordination générale.

    • Augmente la vitesse.

En renforçant les muscles et en faisant des exercices qui demandent des mouvements très rapides, on augmente notre vitesse.

    • Réduit les blessures.

Elle réduit les risques de blessure, à condition que les exercices soient effectués correctement et sans forcer le corps.

    • Aide à perdre du poids.

La plupart des exercices pliométriques sont aérobics, ils favorisent donc la perte de poids et aident à maintenir un poids sain.

 

Qui peut faire des exercices pliométriques ?

La pliométrie est une activité physique intense et exigeante conçue pour améliorer les performances dans le sport.

Cependant, ce type d’entraînement a un impact élevé et ne convient donc pas à tout le monde, car il peut affecter les genoux, les hanches, les chevilles et les pieds.

Les exercices pliométriques ne sont donc pas recommandés dans ces cas :

    • Les personnes en surpoids.

Ils ne sont pas conseillés aux personnes qui font peu d’exercice physique ou qui sont en surpoids, car ils pourraient causer des blessures.

    • Les personnes blessées.

Les exercices pliométriques représentent un risque et un retard dans le processus de récupération des personnes blessées.

 

5 exercices de pliométrie

Si vous voulez vous lancer dans la pliométrie, commencez par en faire 2 ou 3 fois par semaine, un jour sur deux. Vous pouvez commencer par ces exercices à la maison et augmenter l’intensité au fur et à mesure que vous maîtrisez la technique. N’oubliez pas de vous échauffer avant de commencer.

    • Pompes claquées.

Mettez-vous en position de planche. Poussez fort pour pouvoir décoller vos mains du sol et tapez rapidement dans vos mains avant d’atterrir. Pour faciliter l’exercice, prenez appui sur vos genoux. Répétez 15 fois.

Qu’est-ce que la pliométrie et à quoi sert-elle ?

 

    • Squats sautés.

Accroupissez-vous. Sautez avec vos pieds vers l’avant aussi loin que vous le pouvez. Maintenez la position pendant une seconde, puis posez les mains sur le sol et sautez pour vous remettre en position de planche. Faites 15 répétitions aussi vite que vous le pouvez.

Qu’est-ce que la pliométrie et à quoi sert-elle ?

 

    • Burpees.

Mettez-vous debout, puis accroupissez-vous en laissant vos mains toucher le sol. Effectuez un saut intense en ramenant vos jambes en arrière et en atterrissant sur la pointe des pieds. Augmentez l’accent sur chaque saut. Commencez par 15 répétitions.

Qu’est-ce que la pliométrie et à quoi sert-elle ?

 

    • Fente latérale.

Debout, faites un pas vers la droite, pliez le genou et gardez la jambe gauche tendue. Sautez en mettant votre pied droit vers votre pied gauche, tout en plaçant votre pied gauche vers l’extérieur. Alternez les deux côtés. Faites 15 répétitions de chaque côté.

Qu’est-ce que la pliométrie et à quoi sert-elle ?

 

Il est important de commencer progressivement et d’augmenter le nombre de répétitions à mesure que vous devenez plus fort et plus à l’aise.

N’oubliez pas non plus de compléter ce type d’exercices par une alimentation saine et équilibrée. Et si vous avez le moindre doute, consultez un entraîneur professionnel.

Vous aimeriez savoir si vous êtes en forme ?

 

Sources :